Magazine

Croqueurs de Chocolat : Frédéric Hawecker et Châteaurenard à l'honneur

hawecker cigales
La Cigale verte a enthousiasmé le Club des Croqueurs de Chocolat : il s’agit d’un praliné amande-noisette, fenouil et enrobage noir Venezuela 70%.

Les membres du Club des Croqueurs de Chocolat se sont réunis il y a peu, à Paris, à l’hôtel Royal Monceau, pour fêter la sortie de leur guide et les 12 lauréats de l’année 2015. Ces Awards ont été choisis par les 18 membres du panel, et récompensés pour une raison particulière : leur spécificité, leur originalité ou leur devenir. Au cours de cette séance, ces chocolatiers primés ont fait découvrir aux membres du jury quelques unes de leurs spécialités. Le seul représentant de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur ce soir-là était Frédéric Hawecker de la chocolaterie éponyme à Châteaurenard. Il a été primé d’une tablette d’or et d’un coup de coeur du Club des Croqueurs de Chocolat.

Vainqueur unique du concours Meilleur Ouvrier de France spécialité chocolaterie en 2011, Hawecker est installé à Châteaurenard depuis 2002 avec son frère. Pour 2015, le CCC lui a décerné un “Award du décor”. Selon le Club des Croqueurs de Chocolat “estimant que tous les chocolats français se ressemblent, Frédéric Hawecker s’est démarqué et a joué la carte de l’originalité personnelle. Il a  créé “Balade en Provence”, une gamme de 11 bonbons de chocolat avec pour décors, des cigales aux couleurs différentes. Ces insectes colorés en accord avec les saveurs des chocolats, décorent les bonbons dont les saveurs sont travaillées à la perfection”. “Je me doutais que le décor pourrait plaire, mais j’ai été surpris de recevoir un Award”, a tout simplement déclaré l’artisan de Châteaurenard.

Frédérick Hawecker est un ancien élève du lycée hôtelier de Marseille-Bonneveine ; il a été Compagnon du Devoir pendant 7 ans, est titulaire d’un prix artistique au sein du Grand Prix international du Chocolat (2002) et Meilleur Ouvrier de France.

Hawecker, 6, cours Carnot, 13160 Châteaurenard ; infos au 04 90 94 04 16
Remerciements, photos Cote magazine 

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

En bref

Le grand marché de la friche sera poulpesque A chaque nouvelle saison, les grands marchés mettent en vedette un produit et le lundi 7 octobre, pour la session d’automne, le poulpe fera l’objet de toutes les attentions. Ce soir-là, 40 producteurs de la région seront présents (fruits et légumes d’automne, des fromagers, viande de volaille et de bœuf, du vin et du pain, des épices et des infusions, des herbes aromatiques ainsi que du poulpe frais, séché, fumé, en conserve…)
En cuisine, Philippe Ivanez (Les Jnoun Factory / Gargantuart) cuisinier, artiste, plasticien et photographe fera chanter les supions, encornets, seiches sur sa plancha accompagnés de panisses frites nappées de black (encre de seiche, wasabi) ou orange mayo (paprika basque fumé). La brigade des grandes Tables préparera une marmite de daube de poulpe, pour rassasier les plus affamés. Au four à bois, une pizza de la mer. Au micro de Pierre Psaltis (Le Grand Pastis) et Jonah Senouillet (Radio Grenouille), on examinera le poulpe avec passion aux côtés d’invités et experts qui se succéderont à table de 18h à 20h. De 20h15 à 21h30, place au solo poulpesque et psychédélique de LpLpo, créature énigmatique qui se nourrit de courant électrique et de sons cabalistiques. Sans oublier la plongée sous-marine et lunaire avec les photos de Denis Cartet. Toutes les infos ici.

Abonnez-vous à notre newsletter