Magazine

La Bûchapin, nouvelle création de l'Intercontinental Marseille

Buchapin -Intercontinental 2Bûchapin : tel est le nom de l’atypique bûche de Noël qui a été inventée par le pâtissier de l’InterContinental Marseille – Hôtel-Dieu. Imaginée et née du talent croisé du chef Lionel Lévy et de son chef pâtissier Florian Poette, cette pâtisserie bouleverse les codes du traditionnel dessert : cette année, la bûche prend les allures d’un arbre entier, un arbre décoré, tout en brillance… Des lumières pour combattre les ténèbres.
Composée d’un innovant alliage de biscuits à la cuillère à la noix de coco, d’une feuillantine au chocolat Jivara et d’une onctueuse crème au calamensi (un agrume japonais frais et vif), la Bûchapin peut être dégustée à l’hôtel – au bar Le Capian et à la brasserie Les Fenêtres – mais aussi commandée pour être tranquillement savourée chez soi.

Bûche de Noël 98 € pièce pour 6/8 personnes,
disponible du 8 décembre 2014 au 11 janvier 2015
à l’InterContinental Marseille – Hôtel-Dieu
et à emporter (commande obligatoire une semaine
avant au 04 13 42 42 40). InterContinental-Hôtel-Dieu,
1, place Daviel, Marseille 2e arr.
Photo Jean-Philippe Garabédian

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • Bonne idée cette vente à emporter peut être un peu chère !? Pour moi les meilleures bûches de Noel sont celles au chocolat des ” gourmands disent” a allauch. Ps : je viens de goûter les beignets de choux fleur du traiteur- restaurant du Canet 13014. bonne petite adresse merci !

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

En bref

Propulsion Jeudi 26 septembre, rendez-vous  sur le parvis des Archives et de la Bibliothèque départementales des Bouches-du-Rhône (bd de Paris, 2e arr). A 18h , conférence à l’auditorium sur le thème de : “la pieuvre, métamorphoses et stratégies”, avec Jean Arnaud et Vladimir Biaggi suivie d’une signature de leur livre Du poulpe à la pieuvre. Rumeurs, couleurs, saveurs. A 19h, sur le parvis, des cuisiniers originaires du pourtour méditerranéen proposeront des recettes métissées à base de céphalopodes inspirées de leur culture culinaire et préparées avec des produits locaux.
Par Sébastien Cortez et Leslie Dorel, Nadia Lagati et Philippe Ivanez, Gérard et Sylvie Calikanzaros.
Concert jusqu’à minuit avec Germaine Kobo & Bella Lawson et la Mobylette sound system.

Le grand marché de la friche du 7 octobre sera poulpesque Ce soir-là, 40 producteurs de la région seront présents (fruits et légumes d’automne, des fromagers, viande de volaille et de bœuf, du vin et du pain, des épices et des infusions, des herbes aromatiques ainsi que du poulpe frais, séché, fumé, en conserve…)
En cuisine, Philippe Ivanez (Les Jnoun Factory / Gargantuart) cuisinier, artiste, plasticien et photographe fera chanter les supions, encornets, seiches sur sa plancha accompagnés de panisses frites nappées de black (encre de seiche, wasabi) ou orange mayo (paprika basque fumé). La brigade des grandes Tables préparera une marmite de daube de poulpe, pour rassasier les plus affamés. Au four à bois, une pizza de la mer. Au micro de Pierre Psaltis (Le Grand Pastis) et Jonah Senouillet (Radio Grenouille), on parlera du poulpe avec des invités et des experts. Toutes les infos ici.

Abonnez-vous à notre newsletter