Vins rosés, vins d'été

Deux rosés pour château Romanin, choisissez votre préféré

Pour ceux qui n’en ont jamais eu l’idée, une rapide lecture du chapitre “biodynamie” sur Wikipédia nous apprend que cette méthode de culture utilise “des préparations à base de plantes censées activer ou maîtriser les “forces cosmiques” des planètes présentes dans le sol afin de soutenir un bon processus végétatif et limiter le développement des parasites. C’est l’emploi de ces préparations reposant sur des principes ésotériques, et la prise en considération des rythmes lunaires et planétaires, qui différencient principalement l’agriculture biodynamique de l’agriculture biologique”. La biodynamie s’adresse à tous les domaines de l’activité agricole, de l’élevage à l’apiculture, du jardinage à la viticulture. En résumé, la biodynamie respecte le fonctionnement biologique des sols et en appelle aux forces “cosmiques et ésotériques” pour améliorer la qualité des produits. Le château Romanin participe de ces méthodes culturales ; pour cet été 2016, voici deux rosés sélectionnés, à des tarifs et destinations bien différents.

romanin deuxLe château Romanin rosé 2015, pour commencer, présente une robe rose pâle qui laisse deviner un bel équilibre. Son nez fin d’agrumes, pêches de vigne, abricots annonce une vivacité et une acidité maîtrisée. Elaboré à base de grenache (70 %), counoise (20 %) et syrah, son attaque est franche, la finale est longue sur des notes de groseille. Ce vin bien structuré accompagnera un repas estival sans difficulté.
Château Romanin, AOP Baux-de-Provence, rosé 2015 ; 13,50 € les 75cl, départ cave.

romanin 1Romanin, rosé 2015, est un vin facile d’accès au bon sens du terme. Fin et complexe, il est le fruit d’un assemblage de cépages qui n’entrent pas dans le cahier des charges de l’AOP : cabernet sauvignon (31%), grenache (29%), mourvèdre (22%) et cinsault. Ce vin tout en fraîcheur entre donc dans la catégorie des vins IGP ; servi à 10°C, il apportera beaucoup de bonheur à l’apéritif, se fera le meilleur ami d’un plateau de charcuteries et de grillades sous la chaleur de l’été dans les Alpilles.
Romanin, rosé IGP 2015 ; 9,80 € les 75cl, départ cave.

 

Vite lu

Une bouillabaisse marseillaise chez un fromager aixois Si vous habitez Aix, plus besoin de venir à Marseille pour y déguster le plat emblématique. Vous avez désormais la possibilité de commander une bouillabaisse chez le fromager Benoît Lemarié (55, rue d’Italie à Aix) et il suffit de venir la récupérer le lendemain… Cuisinée avec beaucoup de talent par Gilles Carmignani, restaurateur marseillais (la Table de l’Olivier, 56, rue Mazenod, Marseille 2e arr.), la bouillabaisse est cuisinée le jour même, signe ultime de fraîcheur et de qualité. Prix : 46 € par personne. Infos au 04 42 66 50 06.

La cuisine d’été de Sophie, de Sophie Dudemaine sortira en librairies le 2 mai. Voici l’été, ses barbecues, ses salades colorées… Que l’on se retrouve autour du gril ou d’une simple tablée quotidienne, les mois estivaux sont toujours la promesse de douces saveurs grillées, fraîches et vitaminées. “Apéro, grillades, tartes, salades, desserts… les légumes et fruits d’été côtoient les viandes et crustacés, pour offrir à chacun la joie de bien manger, tout simplement. Je vous ai préparé 90 recettes salées et sucrées, délicieusement ensoleillées” promet Sophie qui cite le rôti de bœuf en croûte de moutarde, les saint-jacques à la plancha et la salade de pastèque. Photos de Rina Nurra, 224 pages, La Martinière Ed., tarif : 24,90 €.

Le GP sur les réseaux

Abonnez-vous à notre newsletter