Vins rosés, vins d'été

Domaine de la Madrague, deux rosés esprit Saint-Tropez

Pourquoi Jean-Marie Zodo a-t-il posé ses valises à la Madrague ? Est-ce pour ce vignoble à cheval entre Gassin et la Croix-Valmer ? Les 14 pas qu’il lui suffisait de faire pour que les vagues effleurent ses pieds ? La magnifique allée de palmiers qui relie vignes et mer ? A moins que ce soit un peu de tout ça… Il y a dans les vins de la Madrague plus d’amour que de paillettes à l’exemple des deux rosés produits ici, baptisés du prénom des enfants de la famille. On goûte ?

  • domaine de la madrague rosée cuvee claireEstampillée du label bio de l’Union européenne, la cuvée Claire sacrifie, elle aussi, à la mode des rosés à la robe pâle. Il faut reconnaître que la clientèle féminine du golfe de Saint-Tropez et des tables à la mode exige beaucoup de pâleur et que les vignerons y sont, peu ou prou, contraints. Issue d’un assemblage grenache (65 %), mourvèdre (15 %), syrah (10%) cinsault et tibouren, cette cuvée présente un premier nez de pêches blanches à la peau duveteuse, de fruits exotiques et de litchis dans un deuxième temps. Sa vivacité et la tension en finale font de ce vin, servi à 10°C, le compagnon idéal de la cuisine thaï et de quelques préparations de type sushis-sashimis. Sa longue persistance trouvera un écho sur des plats provençaux et/ou niçois comme les petits farcis ou les beignets de fleurs de courgettes farcies à la brousse.
  • domaine de la madrague rosé cuvee charlotteLe millésime 2014 de la cuvée Charlotte a raflé un maximum de distinctions l’an dernier : médaille d’or aux Vinalies 2015, médaille d’argent concours mondial des Féminalise 2015 et le bronze au salon de l’Agriculture 2015… N’en jetez plus ! La petite soeur de Claire s’appuie sur un assemblage de grenache (30 %), mourvèdre (40%), cinsault (20 %) et syrah. Là encore, la robe rose pâle contraste avec la délicate structure de l’ensemble. Evitez de servir vos rosés trop glacés car on les anesthésie. A 10°C là encore, ce rosé offre un nez fin de mangue et de fruits rouges. En bouche, l’attaque est souple, s’appuyant sur de la rondeur et du gras. Idéal à l’apéritif, on recommandera cette bouteille sur des côtelettes d’agneau au gril, des légumes au barbecue, des brochettes avec quelques pommes frites.

Domaine de de La Madrague, boulevard Gigaro, 83420 La Croix-Valmer ; contact : 04 94 49 04 54.
Cuvée Claire, rosé 2015, 12 € la bouteille départ cave. Cuvée Charlotte, rosé 2015, 10,80 € la bouteille départ cave.

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonne-toi à la newsletter

Suis-nous sur les réseaux

Paris

Championnats de France de Pizza. Le ridicule ne tue pas, pour preuve, ce énième concours pompeusement qualifié de « championnat de France de la pizza ». Alors sachez que sa 18e édition sera organisée par l’Association des Pizzerias françaises et se tiendra les 13 et 14 mars sur le salon Parizza. Sur les 400 candidats qui s’étaient portés candidats, 130 d’entre-eux ont été retenus lors des étapes régionales du France Pizza Tour. Les 13 et 14 mars donc, les 130 concurrents se mesureront tout au long de 6 épreuves (pizza classique, «pizza a due», rapidité) dont certaines s’apparentent aux jeux du cirque (pizza la plus large, pizza dessert et pizza acrobatique). Les candidats des Bouches-du-Rhône sont : Kévin Vernet de Gardanne (Pizzeria Il Grano ), Jean-François Cortez des Pennes-Mirabeau (Capo Pizzeria), Guillaume Martinez d’Allauch (Pizza Lea), Lucas Palazzo d’Aix-en-Provence (Chez Ratatouille), Mathieu Boisseau de Plan de Cuques (Pizzeria da Matteo), Laurent Pavia de Marignane (Les 3 M) et Yvan Cotta de Saint-Victoret (Allô Pizza).

Marseille

► Rencontres des Cuisines africaines En 2020, à l’occasion de la Saison Africa2020, la Mission française du patrimoine et des cultures alimentaires (MFPCA), les Grandes Tables-I.C.I et Chefs In Africa se sont réunis pour organiser des rendez-vous culinaires et artistiques à Calais, Tours, Dijon, Clermont-Ferrand et Marseille. Les événements des Cuisines africaines ont permis de questionner et explorer les identités culinaires de tout un continent. Au cours des quatre dernières années, de nombreux projets ont été entrepris pour poursuivre cette démarche : la publication d’un numéro de la revue Papilles, intitulé Stirring the Pot, Les Cuisines Africaines, l’organisation de tables rondes, des participations à des festivals (Village international de la gastronomie, Omnivore, …) et des actions développées dans plusieurs territoires d’Afrique. En 2024, les Rencontres des Cuisines africaines rassembleront, pour une première édition, plus de 70 acteurs et actrices culinaires d’Afrique et de ses diasporas afin d’explorer les identités des cuisines africaines, célébrer leur richesse et développer des synergies communes. Au programme : des tables rondes explorant les grands enjeux des cuisines africaines, des ateliers pour découvrir et échanger, des entretiens avec des personnalités et des démonstrations culinaires autour de produits phares.
• Les Rencontres des Cuisines Africaines, les 1 et 2 mars 2024 à la Friche de la Belle de Mai à Marseille.