Vins rosés, vins d'été

Domaine de la Madrague, deux rosés esprit Saint-Tropez

Pourquoi Jean-Marie Zodo a-t-il posé ses valises à la Madrague ? Est-ce pour ce vignoble à cheval entre Gassin et la Croix-Valmer ? Les 14 pas qu’il lui suffisait de faire pour que les vagues effleurent ses pieds ? La magnifique allée de palmiers qui relie vignes et mer ? A moins que ce soit un peu de tout ça… Il y a dans les vins de la Madrague plus d’amour que de paillettes à l’exemple des deux rosés produits ici, baptisés du prénom des enfants de la famille. On goûte ?

  • domaine de la madrague rosée cuvee claireEstampillée du label bio de l’Union européenne, la cuvée Claire sacrifie, elle aussi, à la mode des rosés à la robe pâle. Il faut reconnaître que la clientèle féminine du golfe de Saint-Tropez et des tables à la mode exige beaucoup de pâleur et que les vignerons y sont, peu ou prou, contraints. Issue d’un assemblage grenache (65 %), mourvèdre (15 %), syrah (10%) cinsault et tibouren, cette cuvée présente un premier nez de pêches blanches à la peau duveteuse, de fruits exotiques et de litchis dans un deuxième temps. Sa vivacité et la tension en finale font de ce vin, servi à 10°C, le compagnon idéal de la cuisine thaï et de quelques préparations de type sushis-sashimis. Sa longue persistance trouvera un écho sur des plats provençaux et/ou niçois comme les petits farcis ou les beignets de fleurs de courgettes farcies à la brousse.
  • domaine de la madrague rosé cuvee charlotteLe millésime 2014 de la cuvée Charlotte a raflé un maximum de distinctions l’an dernier : médaille d’or aux Vinalies 2015, médaille d’argent concours mondial des Féminalise 2015 et le bronze au salon de l’Agriculture 2015… N’en jetez plus ! La petite soeur de Claire s’appuie sur un assemblage de grenache (30 %), mourvèdre (40%), cinsault (20 %) et syrah. Là encore, la robe rose pâle contraste avec la délicate structure de l’ensemble. Evitez de servir vos rosés trop glacés car on les anesthésie. A 10°C là encore, ce rosé offre un nez fin de mangue et de fruits rouges. En bouche, l’attaque est souple, s’appuyant sur de la rondeur et du gras. Idéal à l’apéritif, on recommandera cette bouteille sur des côtelettes d’agneau au gril, des légumes au barbecue, des brochettes avec quelques pommes frites.

Domaine de de La Madrague, boulevard Gigaro, 83420 La Croix-Valmer ; contact : 04 94 49 04 54.
Cuvée Claire, rosé 2015, 12 € la bouteille départ cave. Cuvée Charlotte, rosé 2015, 10,80 € la bouteille départ cave.

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Abonnez-vous à notre newsletter

Vite lu

La Tournée Sauve ton resto se poursuit dans le 13.- Un bus et une tournée pour soutenir les restaurateurs en difficulté et marquer sa solidarité avec une filière passablement malmenée par la pandémie Covid-19 : l’opération Sauve ton resto ! se poursuit dans les Bouches-du-Rhône. Commandez vos repas à l’avance et venez les récupérer auprès des chefs dans chacune des villes étape : Marseille les 19 et 21 janvier, Allauch le 20 janvier, Aix-en-Provence le 22 janvier, Arles le 23 janvier… Plus d’infos et les détails à lire sur mpgastronomie.fr

Terre Blanche annonce la nomination de Christophe Schmitt au poste de chef des cuisines.- Le Resort de Terre Blanche Hotel Spa Golf Resort 5 étoiles, a nommé Christophe Schmitt au poste de chef pour prendre les rênes des différents restaurants, dont Le Faventia, étoilé au guide Michelin (le guide rigolo qui décerne des étoiles aux restaurants fermés). Christophe Schmitt succèdera ainsi au Chef étoilé et meilleur ouvrier de France, Philippe Jourdin, qui prend sa retraite et dont il était le second, pour perpétuer une cuisine aux saveurs du Sud. Dans la continuité de cette philosophie qui allie tradition et touches innovantes, Christophe Schmitt proposera une cuisiné axée sur les meilleurs produits locaux rendant hommage au terroir. “C’est un honneur pour moi et un très grand défi de succéder à Philippe Jourdin. A Terre Blanche, ce Mof a marqué l’histoire de la gastronomie, et il m’a aussi beaucoup appris. C’est avec beaucoup d’émotion que je lui succède aujourd’hui, plus que jamais conscient des responsabilités qu’il me lègue” a déclaré Christophe Schmitt.