Carnet de cave

La finale du concours l’un des Meilleurs ouvriers de France classe sommellerie se déroulera dans le Pays d’Aix

sommelleriePour le quidam, cette annonce n’a rien d’exceptionnel mais pour le monde professionnel, l’événement revêt une grande importance : la finale du concours “l’un des Meilleurs ouvriers de France” classe sommellerie se tiendra au château de Fonscolombe, dimanche 30 et lundi 1er octobre 2018. Pourquoi avoir choisi les Bouches-du-Rhône et le pays d’Aix pour la tenue de cet événement majeur ? “C’est l’un des organisateurs du Coet Education nationale qui travaille sur la classe sommellerie qui connaît bien la Provence et qui a eu l’idée de déplacer la finale ici”, explique Giselle Marguin, maître sommelier au sein de l’USF (Union de la sommellerie française).
Habituellement organisées à la Sorbonne à Paris, ces finales commencent à voir du pays. “En 2015, nous avions organisé le concours à l’institut Paul-Bocuse d’Ecully, poursuit Marguin, par ailleurs en charge de la communication au sein de l’USF. Etonnamment, ce titre de Mof sommellerie n’existe que depuis 2000 et n’a été organisé qu’en 2000, 2004, 20007, 2011, 2015 et cette année. Attention à ne pas confondre le Mof sommelier avec le titre de Meilleur sommelier de France qui, lui, est décerné non pas au nom de l’Education nationale mais au seul nom de l’Union de la sommellerie française”, précise encore Giselle Marguin.

Pour ce millésime 2018, 96 personnes se sont inscrites mais seules 70 se sont présentées, une participation en nette hausse puisqu’on recensait 60 participants en 2015. Autre particularité du titre 2018 : 10 femmes sont candidates. Le parcours a débuté les 28 et 29 janvier dernier à Montpellier au lycée George-Frèche et 9 candidats ont été retenus dont une seule femme, Pascaline Pelletier, qui exerce à New York et concourra à la finale du Meilleur sommelier de France en novembre prochain… Voilà qui en dit long sur le niveau du concours.
Pour dimanche et lundi prochain donc, le comité d’organisation a préparé des épreuves qui demeurent secrètes. Mais on peut parier qu’il y aura des épreuves écrites, de la dégustation à l’aveugle, des questions de culture générale et oenologiques, il se pourrait même qu’il y ait un diaporama à commenter. Le lundi, la finale s’articulera autour d’un déjeuner-jury.

La moyenne d’âge oscille autour de 35 ans et le jury insiste sur l’âge minimum pour candidater fixé à 23 ans ; il faut en outre être de nationalité française et exercer, bien sûr, dans le métier. Il y aura à Fonscolombe, Philippe Faure-Brac, le régional de l’étape, Mof honoris-causa depuis 2015 et directeur de ce concours, les présidents d’associations régionales et tous ceux qui comptent dans le petit monde du vin.

Et les MOF sont…

A la suite des épreuves, les lauréats du concours ont été présentés lundi 1er octobre 2018. Il s’agit Eric Goettelmann, Jean-Baptiste Klein, Pascaline Lepeltier et Nicolas Vialettes. Le concours « Un des Meilleurs Ouvriers de France » concerne tous les métiers d’art et d’artisanat, les métiers du BTP, de l’industrie et de la métallurgie ou encore du multimédia et de l’audiovisuel… Ce concours a été créé en 1924. Le nombre et la diversité des métiers concernés est en effet une des richesses du concours Un des Meilleurs Ouvriers de France, créé en 1924. Depuis 1925, le titre a été décerné à 9 006 personnes.

Ajouter un commentaire…

Click here to post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suis-nous sur les réseaux

Vite lu

Jeudi 9, vendredi 10 et samedi 11 décembre, de 11h à 18h, on va faire un tour au MPG Store, en association avec la Chambre des Métiers et de l’Artisanat de la région Provence-Alpes Côte d’Azur : vente des spiritueux de la distillerie Garagaï, les céramiques de Nathalie Lombard, les pâtisseries de Monsieur Chou et les herbes et plantes aromatiques du Cabri d’Or… Quelques idées Pour remplir la hotte de Noël de cadeaux locaux et artisanaux. Entrée libre, 3, cours Saint-Louis, Marseille 1er.

► Le food truck de Marseille Provence gastronomie reprend la route pour une tournée solidaire du 26 novembre au 23 décembre. Le food truck fera étapes dans une dizaine de villes et villages du 13 avec, à son bord, un chef sélectionné par la commune hôte. Dans un esprit de solidarité et de partage, les chefs cuisineront et vendront une soupe de leur inspiration et tous les bénéfices de la vente seront reversés à une association caritative locale. Provence Tourisme, organisme en charge de la promotion touristique du 13, prouve-là son engagement et son soutien auprès des professionnels de la gastronomie et des associations pour un tourisme résolument positif. Quelques dates : vendredi 10 décembre à La Ciotat de 18h à 20h . Lundi 20 décembre à Mollégès de 19h à 22h ; mardi 21 décembre à Aix de 11h à 14h et jeudi 23 décembre à Aix de 11h à 14 heures. Infos sur le site dédié ici.

Menu de Noël à Hyères. Les restaurants ouverts les 24 et 25 décembre étant rares, signalons celui de l’hôtel de la Mer et du chef Tom Cariano à Hyères (83). Ce dernier propose pour le 24 au soir et le 25 au déjeuner, une formule à 88 € par personne (hors boissons) composée d’un velouté de courge-noisettes torréfiées et coupe de champagne Moët & Chandon, un ensemble terrine de foie gras-huîtres fraîches et gratinées au poireau et champagne-poisson gravlax, un poulet de Bresse farci aux champignons et sauce truffe, une sélection de fromages et la traditionnelle bûche. Infos et réservations au 04 94 66 41 81.

Sam Kitchen au Montevideo. Jusqu’au 10 décembre, Sam nous propose une carte bistrot-ripailles : soupe du jour, oeuf cocotte-foie gras, confit de canard pommes paillasson, saucisse-gratin de chou fleur, alouettes sans tête, baba au rhum et crème caramel sont proposés les mercredis, jeudis et vendredis avec une carte de cocktails. Et le dimanche 28 novembre, c’est jour de brunch. Entrées de 6 à 9 €, plats de 10 à 14 € et desserts à 4 €. Réservations par SMS 07 57 09 47 92. Le Montevideo, 3, impasse Montevideo, 6e arr. Parking Q-Park Breteuil.

100% truffes à La Benvengudo. Le temps d’un week-end aux Baux-de-Provence, du jeudi 16 au dimanche 19 décembre, La Benvengudo propose une expérience unique et immersive autour de la truffe. Au programme : dégustation de vins en présence du vigneron, participation à un cavage (récolte de truffes) et déjeuner chez le producteur de truffes, démonstration culinaire avec la chef Julie Chaix sur le thème de la tuber melanosporum… A partir de 668, 58 € par personne, infos au 04 90 54 32 54.

► Un Noël à l’accent provençal. L’hôtel La Benvengudo (Baux-de-Provence) fête Noël et le réveillon de la Saint-Sylvestre avec ses clients. La tradition des treize desserts de Noël ne sera pas oubliée, ils seront servis au coin du feu de cheminée le soir du réveillon de Noël. Ces deux formules (à personnaliser) comprennent deux nuits en chambre double et une flexibilité des dates : du 23 au 25 ou du 24 au 26 décembre et du 30 décembre au 1er janvier ou du 31 décembre au 2 janvier. Formule de Noël à partir de 329,50 € par personne. Formule Saint-Sylvestre à partir de 359,50 € par personne. Infos au 04 90 54 32 54.