Magazine

Gaspillage alimentaire, Marseille donne l'exemple

affiche anti gaspiSaviez-vous qu’un tiers de la production alimentaire mondiale est perdue ou gaspillée chaque année et qu’en France, 17 millions de tonnes de nourriture consommable, finissent à la poubelle tous les ans ? Pour que cette situation cesse, les cuisiniers membres de l’association marseillaise Gourméditerranée ont décidé de sensibiliser la population. Samedi 17 octobre prochain, 12 membres de l’association réaliseront des assiettes de dégustation préparées à partir de produits destinés à être jetés. Par ailleurs, les cuisiniers feront découvrir des recettes savoureuses imaginées à partir de produits destinés à être jetés, dans une ambiance conviviale sur un parvis investi par différents stands proposant démonstrations de cuisine, trucs et astuces pour conserver au mieux ses aliments, présentations de différentes associations qui oeuvrent au quotidien pour réduire le gaspillage alimentaire…

Les toques présentes : Lionel Lévy (Alcyone Intercontinental) ; Georgiana Viou (Chez Georgiana) ; Matthias Dandine (Le Saint-Estève au Tholonet) ; Roland Schembri (Le César Place) ; Pascal Willemart (La Cour du Théâtre à Martigues) ; Sylvain Robert (L’Aromat) ; Franck Paté (La Poule Noire) ; Pierre-Jean Carton (Le Bec Fin à Fos-sur-Mer) ; Clément Higgins (Bricoleur de Douceurs) ; Christian Ernst (Le Rowing Club) ; Yves Scorsonelli (Yves Traiteur à La Garde) et Gilles Carmignani (La Table de l’Olivier).

Rendez-vous samedi 17 octobre dès midi avec distribution gratuite de petits plats, sur le quai d’honneur (hôtel de ville).

Ajouter un commentaire…

Click here to post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter

Suis-nous sur les réseaux

Vite lu

(Encore) un nouveau directeur aux Roches Blanches. Comme chaque année, l’hôtel restaurant cassidain présente son nouveau directeur. Il s’agit d’Emmanuel Blanchemanche qui a quitté la direction du domaine de Verchant, près de Montpellier, pour Cassis. « Je suis très heureux de me lancer dans ce nouveau projet de vie, de  surcroît dans cet environnement exceptionnel. Pouvoir écrire un nouveau chapitre pour ce lieu mythique est un privilège et j’ai suivi les conseils de Winston Churchill, qui a résidé aux Roches Blanches : pour s’améliorer, il faut changer. Donc, pour être parfait, il faut avoir changé souvent ». Il n’est pas sûr que dans l’hôtellerie et la restauration ces changements perpétuels soient très rassurants pour les clients.

Sébastien Sanjou au château Mentone. Le chef varois rejoint pour l’été le domaine viticole de Mentone et y ouvre « la Table de Mentone ». Dès les beaux jours arrivés, la table est dressée en extérieur, face au vignoble et aux forêts qui le bordent. La ferme-auberge promet de conjuguer convivialité et partage avec des menus d’esprit provençal composés avec les légumes et herbes fraîches du potager, les fruits des vergers, olives de l’oliveraie du domaine et les œufs du poulailler. Viandes et volailles, fromages et charcuteries sont, eux, issus de producteurs locaux. Les vins de la propriété, classés Côtes de Provence bio, accompagnent les menus. En mai et juin, ouverture du mercredi au dimanche au déjeuner et du mercredi au samedi au dîner.
Château Mentone, 401, chemin de Mentone, 83510 Saint-Antonin du Var ; infos au 04 94 04 42 00.