Magazine

J-2 avant Pâques, gare à l'indigestion !

assortment of easter chocolate eggs
J-2 avant d’aller chercher les oeufs de Pâques dans son jardin. Entre les oeufs, cloches, poules ou lapins on ne sait plus où donner de la tête. Alors comment éviter la crise de foie ? Pour Nathalie Négro, diététicienne responsable du Centre nutritionnel des thermes de Brides-les-Bains, une chose est sûre, il faudra faire des choix… “C’est le problème qui se pose à Pâques, comme à Noël d’ailleurs. L’abondance… souvent au détriment de la qualité. Je ne dis pas de faire l’impasse complète sur les chocolats mais point trop n’en faut.” Alors quels sont les bons réflexes à adopter pour se régaler sans prendre un gramme ? Offrez un seul sujet par personne et allez de préférence chez un pâtissier ou un chocolatier qui n’utilisent que du beurre de cacao. Une question de qualité et de goût. Un sujet de 10-12 cm de haut suffit et n’oubliez surtout pas de prendre le temps de déguster chaque morceau, en fin de repas (cela évite d’en manger trop, car la faim ne vient pas s’en mêler). Pour les enfants qui partiront à la chasse aux oeufs, choisissez des modèles sans praliné à l’intérieur, d’une taille de 3 à 4 cm, et limitez à 5 ou 6 par enfant. Ensuite, autorisez-les à en manger 1 par jour. Pensez aussi à faire des oeufs durs que vous prendrez soin de colorer ; les droguistes vendent des feuilles de colorants alimentaires faciles à appliquer. Dans un beau panier d’osier, des oeufs colorés c’est très joli et les enfants adorent les ramasser également. Si on vous en offre des chocolats de toute part, faites une mousse au chocolat pour les terminer et ne pas être tenté trop longtemps. Elle doit être confectionnée à base de blancs et de jaune d’oeufs et de chocolat (ne pas ajouter de sucre ou de beurre).

Notez-le

Dîner à 6 mains chez Ippei Uemura En marge du salon Food’in Sud, le chef Ippei Uemura accueille deux chefs Japonnais de renommée internationnale et prépare une soirée haute en couleurs le 28 janvier. Tetsuro Akasaki (médaille d’argent de la coupe du monde Paul Bocuse de pâtisserie et entraîneur de l’équipe du Japon de pâtisserie), Yasuhiro Yoshida (chef exécutif de l’hôtel Marriott d’Osaka) et Ippei Uemura, hôte du dîner promettent “un voyage entre Japon et Provence, un voyage raffiné et gastronomique”. Le 28 janvier, 65, corniche Kennedy (7e arr.) ; infos au 04 91 22 09 33. Paf : 150 € par personne.