Carnet de cave

La folle histoire du vin, les 21 et 22 septembre aux Archives départementales

À l’occasion des Journées européennes du Patrimoine et en partenariat avec la Fédération des caves coopératives des Bouches-du-Rhône, pourquoi ne pas revivre, ce week-end, les 26 siècles d’histoire qui ont jalonné le parcours du vin, depuis l’arrivée des Phocéens dans la calanque du Lacydon, notre Vieux-Port actuel, jusqu’à aujourd’hui ? Deux jours pour vivre la folle histoire du vin !

folle histoire du vinDe quoi parle l’expo ?
Voilà 2600 ans, les Phocéens furent contraints de fuir leurs cités chassés par l’empereur perse Cyrus le Grand. En quête d’une terre hospitalière, les cales de leurs bateaux chargées de ceps de vigne, les Phocéens parcourent la Méditerranée jusqu’à débarquer sur cette terre ceinte de collines habitée par la tribu Ségobrige. La suite on la connaît : ils s’installent dans la calanque du Lacydon où ils importent leurs traditions et leur culture. Pour la première fois, la vigne est plantée sur ce territoire qui, plusieurs siècles plus tard, deviendra la France. Les vins de Marseille ont séduit rapidement les Gaulois qui en firent leur boisson sacrée. Les Marseillais et les Provençaux, tout au long des 26 siècles de leur histoire, font vivre cette culture. Dans les dernières décennies, les caves coopératives des Bouches-du-Rhône relèvent le challenge d’une production qualitative et durable. C’est cette folle histoire du vin que les visiteurs découvriront les 21 et 22 septembre 2019 aux Archives départementales.

Profitez de ces journées du patrimoine pour découvrir le fameux polyptyque de Vuadalde qui sera exposé deux jours durant. Daté de 814, Charlemagne étant empereur, ce document en peau, de 2m22 de long et 25cm de large fut découvert au XIXe siècle dans la cathédrale La Major à Marseille. Ce document est le plus ancien connu à ce jour : il recense la cinquantaine de localités du terroir de Galadio dans les actuelles Alpes de Ahute-Provence et ses 500 habitants en vue de leur imposition par l’abbaye de Saint-Victor à Marseille. Chaque ferme ou bergerie est cité avec les noms de ses occupants ainsi que la redevance souvent fixée à une brebis par an…
Les incontournables à voir
Une réplique de la barque phocéenne accompagnée d’amphores et autres matériels archéologiques historiques seront présentés par Pierre Poveda, ingénieur de recherches au CNRS.

Sur le parvis
Sur le parvis, vous assisterez à des démonstrations d’atelier fouloir pour découvrir comment on écrasait le raisin 450 ans avant Jésus-Christ ainsi qu’au XIXe siècle.
Avec l’aide d’un professionnel du vin, vous participerez à un atelier de dégustation à l’aveugle (jus de raisins, moûts et vin) et goûterez du vin antique sur le Gyptis (réservé aux personnes ayant assisté à la conférence de 17h).
Sur place, le chef étoilé Julien Diaz donnera à déguster des mets cuisinés en direct et vous dégusterez des vins en accord avec Guillaume Bonneau, chef sommelier du restaurant Saisons (réservé aux personnes ayant assisté à la conférence de 12h30). Olivier Houles, directeur de la fédération des Caves coopératives des Bouches-du-Rhône dédicacera ses livres.

Le plein d’activités pour les enfants
La Bibliothèque départementale présentera tout le week-end une sélection d’ouvrages pour tous les publics dans sa bibliothèque mobile. Des lectures sont également proposées aux enfants ainsi que des ateliers : “Dégustez des jus de fruits à l’aveugle”, “Créez des objets avec des bouchons en liège”, “Confectionnez des fruits Paper Toy”, “Un quiz sur le vin” et plein de projections de films sur la gastronomie et l’œnologie.

La folle histoire du vin, les 21 et 22 septembre, de 10h à 18h, archives et bibliothèque départementales, 18, rue Mirès, Marseille 3e arr. Entrée libre.

Conférences et projections dans l’auditorium

folle histoire du vin 11h – 12h, “Un homme, une voix et puis encore : les caves coopératives, modèle d’avenir”, avec Olivier Houles, directeur de la fédération des caves coopératives des Bouches-du-Rhône, public adulte
12h30 – 13h30, association mets, vins et musique avec le cuisinier Julien Diaz et Guillaume Bonneaud, sommelier du restaurant Saisons,k sur réservation
14h-15h, “les Métiers du vin par la Maison familiale rurale” avec Christophe Bruguier, directeur de la MFR de Garachon, jeune public
15h-16h, vin et santé, “la civilisation égyptienne au secours de la médecine moderne”, Bernard Giral, docteur en médecine
16h-17h, “le rosé, secret de sa fabrication” avec Laurence Hugou, directrice du centre œnologique de Provence (groupe Institut coopératif du Vin), public adulte
17h-18h, l’histoire du vin, “Des premiers Marseillais à aujourd’hui” avec Jean-Pierre Brun, professeur au Collège de France, public adulte
Visites guidées des Archives départementales toutes les heures de 10h à 18h (dernière visite à 17h) et sans réservation : une visite guidée du bâtiment et des réserves habituellement inaccessibles au public (durée 1h15).

Renseignements et inscriptions : peppps@departement13.fr et au 04 13 31 83 23.

Infos express

Brunches du dimanche À partir du 27 septembre, et jusqu’à la fin de l’année, La Benvengudo propose aux gourmands (et aux lève-tard) un brunch concocté par la chef Julie Chaix. Sous forme de buffet, les hôtes disposeront d’une sélection de mets salés et sucrés, cuisinés à partir de produits locaux et de saison. Une pause gourmande parfaite avant de partir se balader dans le village des Baux-de-Provence. Brunch servi tous les dimanches de 11h30 à 15h, prix : 49 € par personne. Infos au 04 90 54 32 54.

Glenn Viel, chef du restaurant l’Oustau de Baumanière, aux Baux-de-Provence, a été élu « chef de l’année 2020 » par ses pairs à l’occasion de la 34e édition des Trophées du magazine Le Chef ce lundi 21 septembre. Né en janvier 1980 dans une famille de militaires, son aventure à Baumanière a démarré en 2015 quand Jean-André Charial, le propriétaire, l’a appelé pour redonner vie à ce restaurant mythique. Dès son arrivée, Glenn Viel a mis en place une cuisine écoresponsable avec le développement d’un potager bio, de ruches ainsi qu’une ferme pédagogique. En janvier 2020, il décroche sa 3e étoile. Il est aussi distingué au titre de la “gastronomie durable”, lancé par le guide rouge qui honore les restaurants ayant une démarche écoresponsable. Côté pâtisserie, c’est Brandon Dehan du même restaurant qui est distingué. Originaire de Noyon dans l’Oise, il avait été désigné jeune chef pâtissier de l’année en 2019 par le guide Gault et Millau. Ce sont les chefs référencés dans le Guide Michelin qui votent chaque année pour élire les meilleurs de la profession lors de cette 34e édition des Trophées du magazine Le Chef, seule élection des professionnels de la gastronomie française par leurs pairs.

Samedi 10 octobre « Plus beau village de France » du nord Vaucluse, Séguret organise toute la journée, une dégustation des vins du village, une découverte de nombreux artistes et créateurs du village, une découverte de boulange à l’ancienne avec démonstration en direct (confection de pains, de brioches et de tartes au sucre à l’ancienne dans le four banal du village). A 10 h, accueil au portail de la Bise pour la remise du programme de la journée. À 10 h, 11 h, 15 h et 18 h : visites guidées du village médiéval au départ du portail de la Bise. Durée environ 1h (3 € par adulte et gratuit pour les mineurs).
10 h 30 et 15 h 30 : atelier « la vie des Abeilles » suivi d’une dégustation des miels bio de Jérôme Busato au château Cohola à Sablet. A 11 h et 16 h : atelier « les 3 goûts de l’huile d’olive en Provence » à l’atelier les 3 Souquets à Séguret.  12 h : dégustation des bières artisanales de Jean-Pierre Meffre de Chante-Grenouille. A 16 h 30 : cooking show sur le thème des Traditions de Séguret avec présentation de plusieurs mini recettes (au restaurant Le Mesclun – durée 1 h, gratuit, 20 personnes max). 17 h 30 : petit historique sur le métier de santonnier avec explication des différentes étapes de création artisanale d’un santon avec Denis Voeux. Plus d’informations au 04 90 46 91 06.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Abonnez-vous à notre newsletter