Vins rosés, vins d'été

Le Grand Deffand 2015, la Verrerie hisse son rosé au sommet

Grand DeffandHabituellement, on boit en été le vin rosé qui est né des vendanges de l’automne précédent. Les rosés qui se conservent en cave sans dommage deux années durant sont minoritaires. Le domaine de la Verrerie en produit un assez exemplaire à plusieurs titres. La cuvée Grand Deffand se compose de grappes vendangées à la main, de la syrah (50%), du grenache noir (20%) et du bourboulenc, des cépages qui raffolent du climat provençal très marqué dans l’AOP luberon. A la différence là encore de moult rosés communément produits en région Provence-Alpes-Côte d’Azur, ce vin, portant l’estampille bio, présente une robe assez soutenue couleur framboise avec des reflets corail. Sa brillance et sa limpidité laissent deviner une vivacité et une corpulence qui en font un vin de table évident. Le premier nez est expressif, on y devine des notes d’épices et de garrigue (grenache) ainsi que les fruits rouges (fraise et framboise) classiques dans ce type d’exercice. Dans un deuxième temps, apparaissent des touches de fleurs séchées et de fenouil.
Vin de gastronomie par essence, le Grand Deffand ne cache pas sa structure et son caractère nés d’une syrah bien élevée. Sa fraîcheur et son volume en font l’hôte parfait des dîners où les menus invitent à l’exotisme, faisant la part belle aux épices. Servi à 10°C, il fera merveille avec un curry de crevettes au lait de coco, une salade grecque horiatiki, des samoussa aux légumes, un ceviche de fruits de mer. Cette cuvée a reçu le score de 91 “Highly Recommended” de Decanter dans son Top 50 Rosé tasting. Il se murmure même que la cuvée fera son entrée dans le Bettane & Desseauve qui sortira à l’automne prochain. C’est dire !

Cuvée Grand Deffand rosé 2015, 19 € la bouteille 75 cl. Château la Verrerie, 1810, route du Luberon, 84360 Puget-sur-Durance ; infos au 04 90 08 97 97.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

En bref

Le grand marché de la friche sera poulpesque A chaque nouvelle saison, les grands marchés mettent en vedette un produit et le lundi 7 octobre, pour la session d’automne, le poulpe fera l’objet de toutes les attentions. Ce soir-là, 40 producteurs de la région seront présents (fruits et légumes d’automne, des fromagers, viande de volaille et de bœuf, du vin et du pain, des épices et des infusions, des herbes aromatiques ainsi que du poulpe frais, séché, fumé, en conserve…)
En cuisine, Philippe Ivanez (Les Jnoun Factory / Gargantuart) cuisinier, artiste, plasticien et photographe fera chanter les supions, encornets, seiches sur sa plancha accompagnés de panisses frites nappées de black (encre de seiche, wasabi) ou orange mayo (paprika basque fumé). La brigade des grandes Tables préparera une marmite de daube de poulpe, pour rassasier les plus affamés. Au four à bois, une pizza de la mer. Au micro de Pierre Psaltis (Le Grand Pastis) et Jonah Senouillet (Radio Grenouille), on examinera le poulpe avec passion aux côtés d’invités et experts qui se succéderont à table de 18h à 20h. De 20h15 à 21h30, place au solo poulpesque et psychédélique de LpLpo, créature énigmatique qui se nourrit de courant électrique et de sons cabalistiques. Sans oublier la plongée sous-marine et lunaire avec les photos de Denis Cartet. Toutes les infos ici.

Abonnez-vous à notre newsletter