Vins rosés, vins d'été

Le Grand Deffand 2015, la Verrerie hisse son rosé au sommet

Grand DeffandHabituellement, on boit en été le vin rosé qui est né des vendanges de l’automne précédent. Les rosés qui se conservent en cave sans dommage deux années durant sont minoritaires. Le domaine de la Verrerie en produit un assez exemplaire à plusieurs titres. La cuvée Grand Deffand se compose de grappes vendangées à la main, de la syrah (50%), du grenache noir (20%) et du bourboulenc, des cépages qui raffolent du climat provençal très marqué dans l’AOP luberon. A la différence là encore de moult rosés communément produits en région Provence-Alpes-Côte d’Azur, ce vin, portant l’estampille bio, présente une robe assez soutenue couleur framboise avec des reflets corail. Sa brillance et sa limpidité laissent deviner une vivacité et une corpulence qui en font un vin de table évident. Le premier nez est expressif, on y devine des notes d’épices et de garrigue (grenache) ainsi que les fruits rouges (fraise et framboise) classiques dans ce type d’exercice. Dans un deuxième temps, apparaissent des touches de fleurs séchées et de fenouil.
Vin de gastronomie par essence, le Grand Deffand ne cache pas sa structure et son caractère nés d’une syrah bien élevée. Sa fraîcheur et son volume en font l’hôte parfait des dîners où les menus invitent à l’exotisme, faisant la part belle aux épices. Servi à 10°C, il fera merveille avec un curry de crevettes au lait de coco, une salade grecque horiatiki, des samoussa aux légumes, un ceviche de fruits de mer. Cette cuvée a reçu le score de 91 “Highly Recommended” de Decanter dans son Top 50 Rosé tasting. Il se murmure même que la cuvée fera son entrée dans le Bettane & Desseauve qui sortira à l’automne prochain. C’est dire !

Cuvée Grand Deffand rosé 2015, 19 € la bouteille 75 cl. Château la Verrerie, 1810, route du Luberon, 84360 Puget-sur-Durance ; infos au 04 90 08 97 97.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Abonnez-vous à notre newsletter

Vite lu, vite su

chicoulon Chicoulon descend dans la rue Edouard Mireur et toute l’équipe du Chicoulon font sauter les bouchons le 21 novembre prochain. La rue Grignan sera fermée à la circulation auto de l’angle de la rue Breteuil jusqu’à la place Lulli. De 19 heures à 23 heures, dans un décor de bottes de pailles, guirlande guinguette et petites tables renouant avec l’ambiance place de village, un DJ fera monter le son… Trois beaujolais rouges d’appellation (un fleurie, un chiroubles et un morgon) un un beaujolais blanc contribueront à l’ambiance. “Ce sera la fête du beaujolais, on va faire bouger le centre-ville”, assure Edouard qui, pour la soirée, a demandé à tomy de préparer des planches et cornets de charcuteries et fromages. Comptez 20€ la bouteille, 5 et 10 € les fromages et charcuteries. Pour toute info, cliquer ici.

Pierre Onde Pierre Onde au restaurant du Novotel Avignon centre Depuis le mois de juillet dernier, date de son arrivée, le jeune cuisinier de 37 ans conduit une brigade de 8 personnes avec l’ambition de hisser la table du Patio au meilleur niveau et l’espoir d’entrer dans les guides gastronomiques. Pour y parvenir, Pierre Onde a revu son panel de fournisseurs pour être au plus près des produits locaux et de saison (poissons de Méditerranée, agneaux des Alpilles, porcs du Ventoux et fruits et légumes du Vaucluse). Très influencé par les cuisines provençale et corse, Pierre Onde a repensé la carte en mode cuisine méditerranéenne et bistronomique. La carte des vins, elle aussi, est désormais très marquée par les grandes appellations de la vallée du Rhône. Fleurs de courgette farcies, thon snacké, gibier en automne… le chef, issu de l’école hôtelière d’Avignon a fait ses armes auprès des frères Jacques et Laurent Pourcel avant de rejoindre le Cloître Saint-Louis. L’année qui commence sera décisive. Restaurant le Patio, Novotel Avignon centre, 20, bd Saint Roch ; infos au 04 32 74 70 22.