Magazine

L'épicerie de Julia Sammut s'appellera "l'Idéal"

Julia SammutLe nom sonne comme un peu old style mais c’est voulu ; cette future épicerie dont beaucoup parlent, et dont on est en mesure d’annoncer l’ouverture à la fin mars prochain, s’appellera l’Idéal et sera animée par Julia Sammut. « L’épicerie l’Idéal voisinera avec la Canebière, entre la quincaillerie Empereur, le Père Blaize et Sauveur, juste en face du vendeur de feuilles de brick fraîches et à deux pas de chez Monsieur Jacques, producteur de lait caillé » explique Julia.
L’ambition de la jeune femme est claire : donner envie de cuisiner. On y trouvera des produits de base : « De bons vinaigres et de bonnes huiles, des riz et pasta, des condiments, tomates en conserve, du pesto, des piquillos, des noisettes du Priorat et du Piémont » énumère Julia sans oublier le fameux zaatar (mélange de thym séché libanais effeuillé, sumac et grains de sésame), les olives taggiasca, des poivres et anchois. Dans un quartier en mutation, où les nouvelles enseignes abondent à l’instar du Petit Saint-Louis, et voisinent avec les locomotives commerciales (Toinou), Julia Sammut fait le pari de l’empreinte méditerranéenne dans sa sélection produits : « Je proposerai aussi des jambons et fromages à la coupe, des poissons fumés, du beurre de Savoie, du yaourt grec, du pastourma, de la féta ». Filles de restaurateurs vauclusiens, revendiquant une éducation baignée dans la restauration, Julia Sammut proposera aussi de goûter, sur place, sa sélection pour des en-cas entre midi et deux aussi sympas que savoureux : « Il y aura aussi quelques bouteilles à découvrir et les fraises, petits pois et salades de saison ». Un inventaire à la Prévert aussi alléchant que coloré. Rendez-vous fin mars !

Epicerie l’Idéal, 11, rue d’Aubagne, Marseille 1er arr. ; ouverte du mardi au samedi, de 10h à 19h et le dimanche de 9h à 13h.

Photo Hervé HOTE

Ajouter un commentaire…

Click here to post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter

Suis-nous sur les réseaux

Vite lu

(Encore) un nouveau directeur aux Roches Blanches. Comme chaque année, l’hôtel restaurant cassidain présente son nouveau directeur. Il s’agit d’Emmanuel Blanchemanche qui a quitté la direction du domaine de Verchant, près de Montpellier, pour Cassis. « Je suis très heureux de me lancer dans ce nouveau projet de vie, de  surcroît dans cet environnement exceptionnel. Pouvoir écrire un nouveau chapitre pour ce lieu mythique est un privilège et j’ai suivi les conseils de Winston Churchill, qui a résidé aux Roches Blanches : pour s’améliorer, il faut changer. Donc, pour être parfait, il faut avoir changé souvent ». Il n’est pas sûr que dans l’hôtellerie et la restauration ces changements perpétuels soient très rassurants pour les clients.

Sébastien Sanjou au château Mentone. Le chef varois rejoint pour l’été le domaine viticole de Mentone et y ouvre « la Table de Mentone ». Dès les beaux jours arrivés, la table est dressée en extérieur, face au vignoble et aux forêts qui le bordent. La ferme-auberge promet de conjuguer convivialité et partage avec des menus d’esprit provençal composés avec les légumes et herbes fraîches du potager, les fruits des vergers, olives de l’oliveraie du domaine et les œufs du poulailler. Viandes et volailles, fromages et charcuteries sont, eux, issus de producteurs locaux. Les vins de la propriété, classés Côtes de Provence bio, accompagnent les menus. En mai et juin, ouverture du mercredi au dimanche au déjeuner et du mercredi au samedi au dîner.
Château Mentone, 401, chemin de Mentone, 83510 Saint-Antonin du Var ; infos au 04 94 04 42 00.