Magazine

L'épicerie de Julia Sammut s'appellera "l'Idéal"

Julia SammutLe nom sonne comme un peu old style mais c’est voulu ; cette future épicerie dont beaucoup parlent, et dont on est en mesure d’annoncer l’ouverture à la fin mars prochain, s’appellera l’Idéal et sera animée par Julia Sammut. “L’épicerie l’Idéal voisinera avec la Canebière, entre la quincaillerie Empereur, le Père Blaize et Sauveur, juste en face du vendeur de feuilles de brick fraîches et à deux pas de chez Monsieur Jacques, producteur de lait caillé” explique Julia.
L’ambition de la jeune femme est claire : donner envie de cuisiner. On y trouvera des produits de base : “De bons vinaigres et de bonnes huiles, des riz et pasta, des condiments, tomates en conserve, du pesto, des piquillos, des noisettes du Priorat et du Piémont” énumère Julia sans oublier le fameux zaatar (mélange de thym séché libanais effeuillé, sumac et grains de sésame), les olives taggiasca, des poivres et anchois. Dans un quartier en mutation, où les nouvelles enseignes abondent à l’instar du Petit Saint-Louis, et voisinent avec les locomotives commerciales (Toinou), Julia Sammut fait le pari de l’empreinte méditerranéenne dans sa sélection produits : “Je proposerai aussi des jambons et fromages à la coupe, des poissons fumés, du beurre de Savoie, du yaourt grec, du pastourma, de la féta”. Filles de restaurateurs vauclusiens, revendiquant une éducation baignée dans la restauration, Julia Sammut proposera aussi de goûter, sur place, sa sélection pour des en-cas entre midi et deux aussi sympas que savoureux : “Il y aura aussi quelques bouteilles à découvrir et les fraises, petits pois et salades de saison”. Un inventaire à la Prévert aussi alléchant que coloré. Rendez-vous fin mars !

Epicerie l’Idéal, 11, rue d’Aubagne, Marseille 1er arr. ; ouverte du mardi au samedi, de 10h à 19h et le dimanche de 9h à 13h.

Photo Hervé HOTE

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Numa Muller chez Madame Jeanne Longtemps annoncée et attendue, l'arrivée de Numa Muller chez Madame Jeanne, le restaurant de la Maison Buon, rue Grignan (6e arr) est officielle. Le chef a pris possession de la cuisine et propose pêle-mêle une tête de thon de ligne, un loup-concombre compressé et abricot fermenté-lait ribot et chips de riz-seiche, un thon et abricot au sel-herbes et fleurs du littoral et huile de feuilles de figuier eau de concombre. A suivre, 86, rue Grignan, Marseille 1er ; infos au 04 86 26 54 16.

Elie Kalamouka n'est plus Son nom restera indéfectiblement attaché au Mas, restaurant de la rue Lulli (1er) qu'il avait cofondé avec Robert Lenoir. Elie Kalamouka s'est éteint vendredi à 87 ans non sans susciter une vive émotion chez tous ceux qui avaient pris l'habitude de dîner chez lui. Le Mas était l'une des rares tables ouvertes toute la nuit, attirant noctambules et artistes qui, en fin de spectacle, venaient s'y détendre. Il était paar ailleurs administrateur du festival Jazz des Cinq Continents. La crise sanitaire a été fatale au Mas qui a été placé en liquidation judiciaire. Ce décès tourne définitivement la page des années 1980 à Marseille...

Abonnez-vous à notre newsletter