Magazine

L'épicerie de Julia Sammut s'appellera "l'Idéal"

Julia SammutLe nom sonne comme un peu old style mais c’est voulu ; cette future épicerie dont beaucoup parlent, et dont on est en mesure d’annoncer l’ouverture à la fin mars prochain, s’appellera l’Idéal et sera animée par Julia Sammut. “L’épicerie l’Idéal voisinera avec la Canebière, entre la quincaillerie Empereur, le Père Blaize et Sauveur, juste en face du vendeur de feuilles de brick fraîches et à deux pas de chez Monsieur Jacques, producteur de lait caillé” explique Julia.
L’ambition de la jeune femme est claire : donner envie de cuisiner. On y trouvera des produits de base : “De bons vinaigres et de bonnes huiles, des riz et pasta, des condiments, tomates en conserve, du pesto, des piquillos, des noisettes du Priorat et du Piémont” énumère Julia sans oublier le fameux zaatar (mélange de thym séché libanais effeuillé, sumac et grains de sésame), les olives taggiasca, des poivres et anchois. Dans un quartier en mutation, où les nouvelles enseignes abondent à l’instar du Petit Saint-Louis, et voisinent avec les locomotives commerciales (Toinou), Julia Sammut fait le pari de l’empreinte méditerranéenne dans sa sélection produits : “Je proposerai aussi des jambons et fromages à la coupe, des poissons fumés, du beurre de Savoie, du yaourt grec, du pastourma, de la féta”. Filles de restaurateurs vauclusiens, revendiquant une éducation baignée dans la restauration, Julia Sammut proposera aussi de goûter, sur place, sa sélection pour des en-cas entre midi et deux aussi sympas que savoureux : “Il y aura aussi quelques bouteilles à découvrir et les fraises, petits pois et salades de saison”. Un inventaire à la Prévert aussi alléchant que coloré. Rendez-vous fin mars !

Epicerie l’Idéal, 11, rue d’Aubagne, Marseille 1er arr. ; ouverte du mardi au samedi, de 10h à 19h et le dimanche de 9h à 13h.

Photo Hervé HOTE

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Abonnez-vous à notre newsletter

Vite lu, vite su

20… comme 20 ans Edouard Loubet fête ce 10 novembre les 20 ans de ses 2 étoiles au guide Michelin. Pour l’occasion, le maître de Capelongue a invité ses potes Juan Arbelaez et Christophe Aribert pour un dîner à 6 mains et 11 services qui donne le vertige (tartare de chevreuil et réduction de figues de Barbarie-caviar osciètre impérial et petites feuilles d’oseille en vinaigrette douce ; saint-jacques à cru, pommes vertes, chou-fleur et glace truffe ; sanglier confit dans un jus truffé, siphon d’agria, anguille fumée, cacao et café)… Il faudra un sacré coffre pour souffler les 20 bougies : comptez 280 € par personne, pour une jauge de 40 couverts. Infos ici.

Pierre Onde Pierre Onde au restaurant du Novotel Avignon centre Depuis le mois de juillet dernier, date de son arrivée, le jeune cuisinier de 37 ans conduit une brigade de 8 personnes avec l’ambition de hisser la table du Patio au meilleur niveau et l’espoir d’entrer dans les guides gastronomiques. Pour y parvenir, Pierre Onde a revu son panel de fournisseurs pour être au plus près des produits locaux et de saison (poissons de Méditerranée, agneaux des Alpilles, porcs du Ventoux et fruits et légumes du Vaucluse). Très influencé par les cuisines provençale et corse, Pierre Onde a repensé la carte en mode cuisine méditerranéenne et bistronomique. La carte des vins, elle aussi, est désormais très marquée par les grandes appellations de la vallée du Rhône. Fleurs de courgette farcies, thon snacké, gibier en automne… le chef, issu de l’école hôtelière d’Avignon a fait ses armes auprès des frères Jacques et Laurent Pourcel avant de rejoindre le Cloître Saint-Louis. L’année qui commence sera décisive. Restaurant le Patio, Novotel Avignon centre, 20, bd Saint Roch ; infos au 04 32 74 70 22.