Vins rosés, vins d'été

Les Vilaines nous aguichent avec un rosé 2016 très girly

Les Vilaines Elles se sont baptisées “les Vilaines” mais on devrait les qualifier d’ “Adorables”. Elles, ce sont Géraldine,  Stéphanie,  Emmanuelle  et  Anne, quatre copines qui partagent le goût du vin et du partage. Provençales exerçant dans les métiers de la communication, ces “adorables vilaines” ont eu l’idée de mettre leur caractère, leur passion et leur enthousiasme en bouteille. Elles ont opté pour un rosé car “c’est un emblème du territoire qui concentre à la fois l’expression du terroir, incarne l’art de vivre au sud, reflète un savoir-faire et véhicule les valeurs d’amitié et de savoir-vivre” confient-elles. Tout naturellement, le quatuor s’est tourné vers les coteaux d’Aix et c’est avec enthousiasme que Gabriel Giusiano s’est joint au charmant équipage. Fondé par son grand-père Mattéo, le domaine de Pey Blanc qu’il dirige ancre ses vignes, pour la plupart âgées d’au moins 30 ans, dans un terroir argilo-calcaire idéal pour cette production.
Ce millésime 2016 est composé de deux cépages très complémentaires, la syrah et le grenache, au milieu desquels le cinsault est venu apporter sa touche gourmande. Comme tout rosé très féminin, la robe est pétale de rose pâle. L’attaque est fraîche, la bouche charnue, avec une tension en finale et une certaine longueur en finale qui laisse deviner un sacré tempérament. Vin de soif et facile, il conviendra aux apéritifs et repas entre potes qui aiment rire. L’étiquette signée Franckie Alarcon, nous aguiche avec un petit sourire malicieux et taquin. Attention, bouteille les Vilaines en édition limitée.

Rosé les Vilaines 2016, 9 € les 75 cl. En vente sur https://www.les-vilaines.com

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Abonnez-vous à notre newsletter

Vite lu, vite su

chicoulon Chicoulon descend dans la rue Edouard Mireur et toute l’équipe du Chicoulon font sauter les bouchons le 21 novembre prochain. La rue Grignan sera fermée à la circulation auto de l’angle de la rue Breteuil jusqu’à la place Lulli. De 19 heures à 23 heures, dans un décor de bottes de pailles, guirlande guinguette et petites tables renouant avec l’ambiance place de village, un DJ fera monter le son… Trois beaujolais rouges d’appellation (un fleurie, un chiroubles et un morgon) un un beaujolais blanc contribueront à l’ambiance. “Ce sera la fête du beaujolais, on va faire bouger le centre-ville”, assure Edouard qui, pour la soirée, a demandé à tomy de préparer des planches et cornets de charcuteries et fromages. Comptez 20€ la bouteille, 5 et 10 € les fromages et charcuteries. Pour toute info, cliquer ici.

Pierre Onde Pierre Onde au restaurant du Novotel Avignon centre Depuis le mois de juillet dernier, date de son arrivée, le jeune cuisinier de 37 ans conduit une brigade de 8 personnes avec l’ambition de hisser la table du Patio au meilleur niveau et l’espoir d’entrer dans les guides gastronomiques. Pour y parvenir, Pierre Onde a revu son panel de fournisseurs pour être au plus près des produits locaux et de saison (poissons de Méditerranée, agneaux des Alpilles, porcs du Ventoux et fruits et légumes du Vaucluse). Très influencé par les cuisines provençale et corse, Pierre Onde a repensé la carte en mode cuisine méditerranéenne et bistronomique. La carte des vins, elle aussi, est désormais très marquée par les grandes appellations de la vallée du Rhône. Fleurs de courgette farcies, thon snacké, gibier en automne… le chef, issu de l’école hôtelière d’Avignon a fait ses armes auprès des frères Jacques et Laurent Pourcel avant de rejoindre le Cloître Saint-Louis. L’année qui commence sera décisive. Restaurant le Patio, Novotel Avignon centre, 20, bd Saint Roch ; infos au 04 32 74 70 22.

promo soirée 21 novembre