Magazine

L'incroyable succès des soirées Mix en Bouche

mix en bouche photoC’est à chaque fois la même chose : une annonce sur internet crée le buzz, on se refile la prochaine date et 300, 400, 500 personnes affluent le jour dit. Les soirées Mix en Bouche ont été inventées par un Marseillais qui aimait la fête et se revendiquait en même temps épicurien : “J’aime manger et sortir, avoue Benoît Chevalier. Avant, lorsque j’allais bringuer, il fallait se contenter d’une bière tiède si ce n’est chaude et d’infects paninis comme si on ne pouvait pas offrir tout à la fois du bon son et un bon vin servi à la bonne température”. Le concept répondait à un besoin et la première soirée Mix en Bouche a été lancée le 28 février 2008. “Initialement, j’avais proposé à Stéphane Lamani d’organiser une soirée pour faire connaître son restaurant Axis. Il s’agissait de servir à une clientèle de fêtards, des petits plats à mi-chemin entre le canapé et une tapas. Un DJ, des bons vins et le tour était joué mais le chef a refusé”, se remémore Chevalier. Alors le concept a été présenté à un restaurant du Vieux Port, “Au bout du Quai” qui a immédiatement flairé la pertinence de l’idée pour faire exploser sa notoriété.

Carnet à petits carreauxTitulaire d’une maîtrise de philosophie et attaché commercial dans la répartition pharmaceutique, Benoît Chevalier s’ennuyait ferme dans sa vie professionnelle. L’occasion de créer sa propre société était trop belle pour la laisser passer : “Nous avons déposé la locution Mix en Bouche pour la protéger et je me suis lancé dans cette organisation”. Le succès a été immédiat, dépassant rapidement les frontières marseillaises pour atteindre Paris, Lyon, Bordeaux… Et toujours dans de hauts-lieux de la nuit, des sites emblématiques à l’instar du parc du château Borély à Marseille où sera organisée la prochaine soirée du 4 juillet (lire ci-contre).affiche mix en bouche “Je voulais faire sortir les chefs des cuisines, les faire participer à la fête” ajoute Chevalier. Et la fête, ça leur plaît puisque tous ou presque y ont participé : de Christophe Dufau (les Bacchanales à Vence) et Yves Camdeborde (Relais Saint-Germain à Paris) à Armand Arnal (la Chassagnette à Arles), Abdel Alaoui (le Bar à Burgers à Paris) en passant par Lionel Lévy (Intercontinental à Marseille) et Michel Portos (le Malthazar à Marseille). Année après année, le concept s’affine, les grands noms se succèdent aux fourneaux comme aux platines et le succès est total : on parle encore de cette nuit où plus de 1000 personnes étaient venues à la Friche Belle-de-Mai pour communier avec les meilleurs chefs et les meilleurs dj’s. “Bien que marque déposée, Mix en Bouche est entré dans le vocabulaire courant, remarque Benoît Chevalier, et ça, ça me fait très plaisir”.

Vite lu

Marianne Planchais, Sophie Planchais, Loïc Ginet et Thomas Niesor ont imaginé un jeu de société d’ambiance, culturel et stratégique dans l’univers de la pâtisserie. Cette entreprise familiale, basée à Aix-en-Pce, a opté pour l’auto-édition et une fabrication 100% bleu-blanc-rouge. Les joueurs incarnent des pâtissiers formés en France qui s’installent à l’étranger. Leur objectif : faire partie de la crème de la crème des pâtissiers en  confectionnant, avec leurs cartes, des pâtisseries traditionnelles. Le jeu compte 400 questions sur le thème de la pâtisserie dont 100 dédiées aux enfants. babaOrum s’adresse aux amateurs de jeux de société, aux passionnés de pâtisserie, à tous ! Déjà près de 200 jeux ont été pré-commandés sur la plateforme Ulule. Si l’objectif de 300 pré-commandes est atteint, les jeux seront produits en novembre et livrés en décembre. Tous sur Ulule pour précommander le jeu, il est super !

Pizzette l'Isle sur la Sorgue Pizzette et craquante Une adresse pour les sorties entre ados et pour les parents qui veulent faire plaisir à leurs ados. Ici, on accompagne cocktails, vins et bières à l’apéro d’une ribambelle de pizzas à dévorer en égoïste ou à partager. Un apéro très cool avant d’aller au resto ensuite. Les pâtes sont ultra-fines, craquantes et si légères qu’on pourrait en dévorer des dizaines. A tester : la camembert et jambon cru,  la chèvre-miel ou la margherita…
• 19, ave des 4 Otages à l’Isle-sur-la-Sorgue (04 90 95 56 34) et 24, bd Victor-Hugo à Saint-Rémy-de-Provence (04 90 95 80 31)