Art de vivre

La maison Buon, un caviste, un resto, des appartements, un concept global bientôt rue Grignan

maison BuonUn restaurant, une salle d’expositions éphémères, une cave à vins, des appartements de standing en mode AirBnB… Le chantier de la Maison Buon est ambitieux, le projet superbe et le concept non moins global. En lieu et place de l’ancien magasin de tapis et de décoration Misraki, la maison Buon va se déployer selon un calendrier bien précis. Première étape : l’ouverture le 20 décembre 2016 d’une nouvelle cave à vins baptisée “la Cave des Papilles” avec Julien Boyer à l’accueil. “Après Paris, c’est la deuxième enseigne à porter ce nom, explique le caviste. Nous présenterons des vins de vignerons à 80% bio, natures ou biodynamique. Des vins de Loire, de Bourgogne, d’Alsace aussi pour s’ouvrir des horizons nouveaux sur quelque 400 références”.

Du mercredi au vendredi, de 18h à 20h30, des afterworks proposent de découvrir les vins de la cave (droit de bouchon 7€) tout en grignotant tartines et saucissons secs d’Emmanuel Chavassieux. Et comptez sur Julien Boyer pour vous alimenter en anecdotes et notes de dégustation…
Le restaurant est encore en travaux, il occupera la vitrine à la gauche du portail et complétera l’offre de la cave. “Pour l’heure, le chef n’est pas encore recruté, assure Julien Boyer. Le restaurant s’appellera Madame Jeanne. La cuisine sera ouverte sur la salle et la carte bistronomique fera la part belle au produit” complète le caviste qui a, un temps, déjà tenu une cave à Arles. De sources proches des investisseurs, une jeune cuisinière à New York aurait été approchée de même qu’un “Monsieur français” tiendrait aussi la corde pour ce poste. Ouverture de Madame Jeanne espérée en mars prochain. Dans le fond du bâtiment, passée la véranda qui sera arborée et aménagée “pour prendre un verre et traîner”, une vaste salle accueillera événements privés, expos ou une galerie éphémère. Au premier étage, “des appartements” de standing, a priori trois, seront mis en location sur le mode AirBnB avec un service de conciergerie. Derrière ce brillant projet : Laurent Katz qui a, un temps, présidé aux destinées du centre équestre Pastré. Avec son frère installé à Paris, on devine leur passion et leur enthousiasme pour que cette maison Buon prenne vie au plus tôt.

Maison Buon (encore en travaux), la Cave des Papilles, 84-86, rue Grignan, Marseille 1er arr. 04 86 26 50 16.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Abonnez-vous à notre newsletter

Vite lu

La Tournée Sauve ton resto se poursuit dans le 13.- Un bus et une tournée pour soutenir les restaurateurs en difficulté et marquer sa solidarité avec une filière passablement malmenée par la pandémie Covid-19 : l’opération Sauve ton resto ! se poursuit dans les Bouches-du-Rhône. Commandez vos repas à l’avance et venez les récupérer auprès des chefs dans chacune des villes étape : Marseille les 19 et 21 janvier, Allauch le 20 janvier, Aix-en-Provence le 22 janvier, Arles le 23 janvier… Plus d’infos et les détails à lire sur mpgastronomie.fr

Terre Blanche annonce la nomination de Christophe Schmitt au poste de chef des cuisines.- Le Resort de Terre Blanche Hotel Spa Golf Resort 5 étoiles, a nommé Christophe Schmitt au poste de chef pour prendre les rênes des différents restaurants, dont Le Faventia, étoilé au guide Michelin (le guide rigolo qui décerne des étoiles aux restaurants fermés). Christophe Schmitt succèdera ainsi au Chef étoilé et meilleur ouvrier de France, Philippe Jourdin, qui prend sa retraite et dont il était le second, pour perpétuer une cuisine aux saveurs du Sud. Dans la continuité de cette philosophie qui allie tradition et touches innovantes, Christophe Schmitt proposera une cuisiné axée sur les meilleurs produits locaux rendant hommage au terroir. “C’est un honneur pour moi et un très grand défi de succéder à Philippe Jourdin. A Terre Blanche, ce Mof a marqué l’histoire de la gastronomie, et il m’a aussi beaucoup appris. C’est avec beaucoup d’émotion que je lui succède aujourd’hui, plus que jamais conscient des responsabilités qu’il me lègue” a déclaré Christophe Schmitt.