Art de vivre

La maison Buon, un caviste, un resto, des appartements, un concept global bientôt rue Grignan

maison BuonUn restaurant, une salle d’expositions éphémères, une cave à vins, des appartements de standing en mode AirBnB… Le chantier de la Maison Buon est ambitieux, le projet superbe et le concept non moins global. En lieu et place de l’ancien magasin de tapis et de décoration Misraki, la maison Buon va se déployer selon un calendrier bien précis. Première étape : l’ouverture le 20 décembre 2016 d’une nouvelle cave à vins baptisée “la Cave des Papilles” avec Julien Boyer à l’accueil. “Après Paris, c’est la deuxième enseigne à porter ce nom, explique le caviste. Nous présenterons des vins de vignerons à 80% bio, natures ou biodynamique. Des vins de Loire, de Bourgogne, d’Alsace aussi pour s’ouvrir des horizons nouveaux sur quelque 400 références”.

Du mercredi au vendredi, de 18h à 20h30, des afterworks proposent de découvrir les vins de la cave (droit de bouchon 7€) tout en grignotant tartines et saucissons secs d’Emmanuel Chavassieux. Et comptez sur Julien Boyer pour vous alimenter en anecdotes et notes de dégustation…
Le restaurant est encore en travaux, il occupera la vitrine à la gauche du portail et complétera l’offre de la cave. “Pour l’heure, le chef n’est pas encore recruté, assure Julien Boyer. Le restaurant s’appellera Madame Jeanne. La cuisine sera ouverte sur la salle et la carte bistronomique fera la part belle au produit” complète le caviste qui a, un temps, déjà tenu une cave à Arles. De sources proches des investisseurs, une jeune cuisinière à New York aurait été approchée de même qu’un “Monsieur français” tiendrait aussi la corde pour ce poste. Ouverture de Madame Jeanne espérée en mars prochain. Dans le fond du bâtiment, passée la véranda qui sera arborée et aménagée “pour prendre un verre et traîner”, une vaste salle accueillera événements privés, expos ou une galerie éphémère. Au premier étage, “des appartements” de standing, a priori trois, seront mis en location sur le mode AirBnB avec un service de conciergerie. Derrière ce brillant projet : Laurent Katz qui a, un temps, présidé aux destinées du centre équestre Pastré. Avec son frère installé à Paris, on devine leur passion et leur enthousiasme pour que cette maison Buon prenne vie au plus tôt.

Maison Buon (encore en travaux), la Cave des Papilles, 84-86, rue Grignan, Marseille 1er arr. 04 86 26 50 16.

Vite lu

Marianne Planchais, Sophie Planchais, Loïc Ginet et Thomas Niesor ont imaginé un jeu de société d’ambiance, culturel et stratégique dans l’univers de la pâtisserie. Cette entreprise familiale, basée à Aix-en-Pce, a opté pour l’auto-édition et une fabrication 100% bleu-blanc-rouge. Les joueurs incarnent des pâtissiers formés en France qui s’installent à l’étranger. Leur objectif : faire partie de la crème de la crème des pâtissiers en  confectionnant, avec leurs cartes, des pâtisseries traditionnelles. Le jeu compte 400 questions sur le thème de la pâtisserie dont 100 dédiées aux enfants. babaOrum s’adresse aux amateurs de jeux de société, aux passionnés de pâtisserie, à tous ! Déjà près de 200 jeux ont été pré-commandés sur la plateforme Ulule. Si l’objectif de 300 pré-commandes est atteint, les jeux seront produits en novembre et livrés en décembre. Tous sur Ulule pour précommander le jeu, il est super !

Pizzette l'Isle sur la Sorgue Pizzette et craquante Une adresse pour les sorties entre ados et pour les parents qui veulent faire plaisir à leurs ados. Ici, on accompagne cocktails, vins et bières à l’apéro d’une ribambelle de pizzas à dévorer en égoïste ou à partager. Un apéro très cool avant d’aller au resto ensuite. Les pâtes sont ultra-fines, craquantes et si légères qu’on pourrait en dévorer des dizaines. A tester : la camembert et jambon cru,  la chèvre-miel ou la margherita…
• 19, ave des 4 Otages à l’Isle-sur-la-Sorgue (04 90 95 56 34) et 24, bd Victor-Hugo à Saint-Rémy-de-Provence (04 90 95 80 31)

Association Juris food Les conditions sanitaires le permettant, l’association Juris food organise son premier déjeuner mensuel lundi 28 juin à 12h00. Ce repas sera précédé d’une intervention de maître Marc Bruschi, directeur de l’Institut de droit des assurances à Aix-Marseille université, avocat au barreau de Marseille, sur le thème : “Covid 19 et pertes d’exploitation des restaurateurs”. Pour des questions d’organisation, l’inscription par mail est obligatoire (contact@jurisfood.fr jusqu’au 24 juin). Le déjeuner aura lieu au New Hôtel of Marseille, bd Charles-Livon (7e arr. parking du Pharo). Participation : 29 € par personne, payable sur place par chèque ou CB. Pour tout renseignement complémentaire, Stéphanie Lieutaud au 06 18 03 60 95