Vins rosés, vins d'été

Le rosé 2016 du Mas de Cadenet, élégant compagnon d’une bouillabaisse

Mas de CadenetS’il est une terre qui s’inscrit dans l’Histoire c’est bien ici, dans ce vignoble où surgissent parfois des tessons d’amphores greco-romaines, ultimes preuves d’une culture multi millénaire de la vigne. Depuis 1813, la famille Negrel écrit cette belle histoire sur fond de traditions provençales. La fabrication du traditionnel vin cuit qu’on boit à Noël en témoigne. Les générations se suivent ; aux côtés de Guy, voici désormais Maud et Matthieu, septième génération en titre, qui pérennisent l’oeuvre entreprise sur les 50 hectares du Mas de Cadenet depuis des décennies. A quelque 250 mètres d’altitude, sur les contreforts de Sainte-Victoire, les cépages rolle, syrah, grenache, cinsault et cabernet-sauvignon s’épanouissent selon les règles de l’agriculture biologique selon le principe même que “nous n’héritons pas de la terre de nos parents, nous l’empruntons à nos enfants”.

Le rosé 2015, à base de grenache dominant, se compose aussi de cinsault (40%) et de syrah (10%). Le nez fin et fruité annonce une bouche équilibrée entre gras et moelleux. Ce rosé vineux convient à tous les menus gastronomiques ; il sera servi à 10-11°C cet été sur une bouillabaisse traditionnelle pour répondre aux notes salines et les embruns qui pointent en finale. On s’en régalera sur une pissaladière, des tomates confites ou une langouste simplement grillée au barbecue.

Mas de Cadenet-Négrel, CD 57, 13530 Trets-en-Provence ; infos au 04 42 29 21 59.
Mas de Cadenet, rosé 2016, le carton de 6 bouteilles, 73,50 euros départ cave.

En bref

Ban des Vendanges à Visan Pour cette 5e édition, les festivités débuteront à 17h, par un concert de l’orchestre de chambre de Lyon, dirigé par Vincent Balse (concerto pour piano en la majeur KV 488 de W.A. Mozart ; concerto pour 2 violons en ré mineur de J.-S. Bach ; quintette pour piano et cordes de N. Kapustin ; valse sentimentale de I. Tchaïkovski ; Azul Tango de R. Galliano).
A l’issue du concert, le défilé des membres de la confrérie Saint-Vincent de Visan, (une des plus vieilles confréries bachiques de France) intronisera quatre personnalités sur la place du Jeu de Paume. Un buffet sera ensuite dressé dans la cour de l’hôtel de Pellissier où seront servies les cuvées de 10 caves et domaines de l’appellation. A l’origine du ban des vendanges, le seigneur local levait une bannière à ses armes, d’où le nom de ban, ce qui levait l’interdiction de ramasser du raisin et non pas l’autorisation de commencer la vendange. Le raisin était goûté par les autorités compétentes qui déclaraient qu’il était mûr. La récolte et le foulage pouvaient alors commencer. Infos et réservations au 04 90 41 97 25 ; tarif : 30€.

Arles, expo au chardon Du 1er août au 30 septembre, le restaurant accueille l’exposition du photographe Samir Ben Rahma : “les Catalanes”. “Nous sommes honorés d’accueillir sur nos murs et pour le plus grand bonheur de vos pupilles, de votre mémoire, de la mémoire des Marseillais, cette expo qui est un hommage au passé, aux femmes et à leurs années glorieuses !” explique l’équipe du restaurant, réputé pour accueillir tout au long de l’année des chefs en résidence, des vignerons, des artistes et des bons vivants. 37, rue des Arènes à Arles ; infos au 09 72 86 72 04.

Les Musicales dans les Vignes jusqu’au 30 août, vingt-cinq domaines de renom célèbrent la noblesse du vin en musique avec des concerts uniques au fil de l’été… Des instants musicaux suspendus dans des lieux d’exception. Et il y en a pour tous les goûts : jazz, classique, tango argentin, flamenco, musique tzigane, klemer, russe, etc. Un tour du monde. Infos et inscriptions 06 60 30 32 90 et http://lesmusicalesdanslesvignes.blogspot.com/

Abonnez-vous à notre newsletter