Vins rosés, vins d'été

Le rosé 2016 du Mas de Cadenet, élégant compagnon d’une bouillabaisse

Mas de CadenetS’il est une terre qui s’inscrit dans l’Histoire c’est bien ici, dans ce vignoble où surgissent parfois des tessons d’amphores greco-romaines, ultimes preuves d’une culture multi millénaire de la vigne. Depuis 1813, la famille Negrel écrit cette belle histoire sur fond de traditions provençales. La fabrication du traditionnel vin cuit qu’on boit à Noël en témoigne. Les générations se suivent ; aux côtés de Guy, voici désormais Maud et Matthieu, septième génération en titre, qui pérennisent l’oeuvre entreprise sur les 50 hectares du Mas de Cadenet depuis des décennies. A quelque 250 mètres d’altitude, sur les contreforts de Sainte-Victoire, les cépages rolle, syrah, grenache, cinsault et cabernet-sauvignon s’épanouissent selon les règles de l’agriculture biologique selon le principe même que “nous n’héritons pas de la terre de nos parents, nous l’empruntons à nos enfants”.

Le rosé 2015, à base de grenache dominant, se compose aussi de cinsault (40%) et de syrah (10%). Le nez fin et fruité annonce une bouche équilibrée entre gras et moelleux. Ce rosé vineux convient à tous les menus gastronomiques ; il sera servi à 10-11°C cet été sur une bouillabaisse traditionnelle pour répondre aux notes salines et les embruns qui pointent en finale. On s’en régalera sur une pissaladière, des tomates confites ou une langouste simplement grillée au barbecue.

Mas de Cadenet-Négrel, CD 57, 13530 Trets-en-Provence ; infos au 04 42 29 21 59.
Mas de Cadenet, rosé 2016, le carton de 6 bouteilles, 73,50 euros départ cave.

Suis-nous sur les réseaux

Abonnez-vous à notre newsletter

En bref

Juris food. Le prochain déjeuner Juris food aura lieu le lundi 31 janvier et aura pour thème : “La démarche de transition juridique globale initiée par Marseille dans la dynamique des négociations internationales sur le climat” par Jean-Charles Lardic. Un cocktail déjeunatoire suivra afin de prolonger les échanges librement entre les participants. Vous pouvez dès maintenant vous inscrire et régler votre participation en cliquant sur ce lien (un compte paypal n’est pas obligatoire pour cela, le paiement peut se faire directement par CB). Paf : 29 €. Pour des questions d’organisation, l’inscription par retour de mail est obligatoire : smlorganisation@gmail.com
Le déjeuner aura lieu au New Hôtel of Marseille, bd Charles-Livon, 7e (parking Pharo).

XXIXe fête de la Truffe à Aups Dimanche 23 janvier, ce village du haut-Var organise sa XXIXe fête de la truffe. Pour cette journée dédiée à la tuber melanosporum, un marché aux truffes fraîches, des animations folkloriques et une vente aux enchères des plus beaux specimens seront organisés. A cette occasion, Sebastian Gaillard,  chef du restaurant La Truffe, proposera un menu unique en 5 services (80 € flûte de champagne comprise). En parallèle, sur la place du village, le chef et son fils régaleront les visiteurs d’une street-food pleinement aupsoise : le Aups-Dog (fameux hot-dog à la truffe imaginé par Sébastian Gaillard, 10 € avec des frites), et le Truffe-Burger (15 € avec des frites) régaleront les adeptes de street-food.  En collab’ avec « les Fondus de fromages », le chef et ses amis ont imaginé des plats à emporter,  gourmands et roboratifs où la truffe est toujours reine !
• Restaurant la Truffe, 10, rue Maréchal Foch, 836930 Aups. Infos et résas au 04 94 67 02 41.