Carnet de cave

Les sainte-victoire préparent leur show annuel au palais du Pharo

pharo a du palais deuxComme de coutume, les vins de l’appellation sainte-victoire organisent une grande fête, le Pharo a du Palais, ce 30 mai prochain, à Marseille. Ce rendez-vous réunit chaque année tous les professionnels du secteur, avides de découvrir les surprises du millésime de l’année précédente. On ne change pas une recette qui gagne et, pour cette 10e édition, cavistes, sommeliers, restaurateurs seront conviés à une série de dégustations commentées par les 24 vignerons qui participeront à l’événement. A 19 heures, une soirée sur invitations nominatives, permettra d’apprécier les vins sous l’angle festif et non plus professionnel.
A l’image de ce qui se fait déjà en Bourgogne, les Côtes de Provence ont entamé une classification, certains parlent de hiérarchisation, de leurs terroirs, pour aider le consommateur à y voir un peu plus clair et préciser l’origine géographique de certains vins. En 2005, la reconnaissance de la dénomination de terroir Sainte-Victoire, au sein de l’AOC Côtes de Provence, a marqué le début d’une nouvelle aventure pour les quelque 28 vignerons réunis en un syndicat représenté par Olivier Sumeire. Les vins estampillés d’une AOP Sainte-Victoire sont donc issus de 9 communes : Châteauneuf-le-Rouge, Le Tholonet, Meyreuil, Peynier, Puyloubier, Rousset et Trets dans les Bouches-du-Rhône et Pourcieux et Pourrières dans le Var.

A quoi ressemble le millésime 2015 ?
Les conditions météo ont été correctes en dépit des grosses chaleur du mois de juillet 2015. Les vendanges ont été anticipées de 10 jours par rapport à 2014, tous les cépages arrivant à maturité en même temps. Les rosés de 2015 présenteront le même niveau qualitatif que celui de 2014 avec une présence aromatique, une longueur et une rondeur peut-être plus appuyées. Vins tout en fraîcheur, les rosés 2015, offriront des arômes de fruits rouges à chair jaune, des fruits exotiques et d’agrumes avec, pour certains, certaines notes épicées évidentes.
Les rouges affichent une belle maturité avec des robes franches et profondes, un nez complexe et intense de fruits rouges qui évoluent sur des fruits noirs et des notes réglissées. Des tanins présents et soyeux, des vins amples et concentrés, les rouges de sainte-victoire offrent une belle matière. A suivre.

Le Pharo a du Palais, au palais du Pharo, le 30 mai prochain, sur invitations.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Vite lu

Les Grandes Tables à lire ! Les grandes Tables (réseau de restaurants à Marseille, Calais, Clermont-Ferrand) viennent d’éditer un livret titré 10+4. Ce 10+4 relate les trois dernières années  marseillaises d’aventures culinaires et artistiques qui s‘inscrivent dans la continuité de cette entreprise initiée en 2006 : raconter les cuisines dans leurs diversités et leurs actualités.
À Marseille à la Friche Belle-de-Mai, à La Criée Théâtre national et au Zef-scène nationale, à Calais au Channel-scène nationale et enfin à Clermont-Ferrand à La Comédie-scène nationale, les grandes Tables dialoguent avec les lieux culturels où elles sont installées et avec leurs territoires. Elles y conduisent des projets culinaires et y inscrivent la cuisine comme une discipline artistique à part entière, qui s’épanouit dans les conversations avec les autres arts. Ce 10+4 vous permettra tout à la fois de découvrir cette belle enseigne et tout ce que ses équipes ont fait toutes ces années avec la très modeste participation du Grand Pastis. A télécharger ici.

jeremy julien au Culti

Le Matière Brut investit le Culti C’est l’un des événements annoncés de l’été prochain : l’équipe du Matière Brut, conduite par Jérémy Julien, annonce son arrivée au sein même du bar-tabac du Roucas-Blanc (Marseille, 7e arr). Avec un vaste jardin, le Culti jouit d’un magnifique espace pour servir déjeuner et dîners dans une ambiance cool comme les aime Jérémy et en totale adéquation avec son répertoire culinaire. On vous en parle dès que la réouverture des restaurants (au moins des terrasses) sera effective.

Cassis, les volets rouges certifiés vert Arnaud et Cédric sont fiers et heureux d’annoncer le changement d’identité de leur maison : l’hôtel du Joli Bois devient l’hôtel les Volets Rouges – Cassis. Le duo a a profité de l’hiver pour se livrer à de nombreuses rénovations “afin de vous apporter toujours plus de confort, de quiétude dans notre bulle de nature au cœur du parc national des calanques, assurent-ils. Et d’ajouter : – Nous venons d’être certifiés par l’écolabel international Clef Verte, ce qui fait de nous le premier hôtel de Cassis à recevoir un écolabel”. Hôtel Les Volets Rouges – Cassis, D559 – route de la Gineste, 13260 Cassis ; infos au 04 42 01 02 68.