Vins rosés, vins d'été

iKon rosé 2016, le vin icône d’Enzo Fayard

Enzo FayardA l’orée de l’an 1000, les moines de l’abbaye de Saint-Victor avaient choisi ce terroir argilo-calcaire pour y produire du vin. Quelque 999 années plus tard, le jeune Enzo Fayard, 21 ans à peine, rachetait le domaine, depuis baptisé Hermitage Saint-Martin. Une continuité presqu’évidente en dépit de l’incroyable jeune âge de l’acheteur, fils de vignerons émérites, Jean-Pierre et Brigitte Fayard, propriétaires du château Sainte-Marguerite. Revenons-en au château Hermitage Saint-Martin, un vignoble en forme de cirque protégé par une armée de pins maritimes et d’oliviers, au bout d’un chemin perdu. Sur 17 hectares en appellation Côtes-de-Provence, on pratique l’agriculture biologique. Aux termes de volumes et quantités, Enzo préfère ceux d’agriculture à taille humaine, faite pour donner du plaisir et provoquer l’émotion. Sur ce terroir de Cuers, chaque parcelle est cultivée avec exigence, on vendange de nuit, les jus sont choyés et embouteillés avec soin. La gamme iKon raconte la personnalité de ce vigneron bientôt quadra, généreux, au caractère bien trempé. C’est un vin de bon vivant, un rosé gouleyant fruit d’un assemblage grenache-cinsault aux proportions variables au fil des  millésimes. Ses arômes appuyés en font un vin d’apéritif classieux ; il accompagnera également les crustacés (homard, langouste) et les plats puissants comme la bouillabaisse. On le servira à 10°C sur des mets issus du répertoire gastronomique provençal, du tian d’aubergines à la ratatouille en passant par les beignets de fleurs d’aubergine.

Château Hermitage Saint-Martin, 83390 Cuers. Cuvée Ikon, rosé 2016, de 18 € les 75 cl chez les cavistes. Infos au 04 94 00 44 44.

[Du bio au vegan]

Les vins d’Enzo Fayard portent tous la même signature identifiable, basée sur une solide connaissance de la tradition associée à l’envie de vivre son époque. Le vigneron a fait le choix de se tourner vers l’agriculture biologique en 2003, puis de produire des vins « Vegan » en 2015, garantis sans intrants d’origine animale. Car saviez-vous qu’on utilise le blanc d’oeuf, la caséine de lait ou encore la gélatine fabriquée à base de porc ou de p o i s s o n dans l’élaboration du vin ? Autant de produits traditionnellement utilisés lors du collage, opération qui permet de clarifier le vin. Pour cet étape, qui intervient avant la mise en bouteille, Enzo Fayard préfère la protéine de pois, remplaçant ainsi les gélatines.

Vite lu

Une bouillabaisse marseillaise chez un fromager aixois Si vous habitez Aix, plus besoin de venir à Marseille pour y déguster le plat emblématique. Vous avez désormais la possibilité de commander une bouillabaisse chez le fromager Benoît Lemarié (55, rue d’Italie à Aix) et il suffit de venir la récupérer le lendemain… Mitonnée avec beaucoup de talent par Gilles Carmignani, restaurateur marseillais (la Table de l’Olivier, 56, rue Mazenod, Marseille 2e arr.), la bouillabaisse est cuisinée le jour même, signe ultime de fraîcheur et de qualité. Prix : 46 € par personne. Infos au 04 42 66 50 06.

La cuisine d’été de Sophie, de Sophie Dudemaine sortira en librairies le 2 mai. Voici l’été, ses barbecues, ses salades colorées… Que l’on se retrouve autour du gril ou d’une simple tablée quotidienne, les mois estivaux sont toujours la promesse de douces saveurs grillées, fraîches et vitaminées. “Apéro, grillades, tartes, salades, desserts… les légumes et fruits d’été côtoient les viandes et crustacés, pour offrir à chacun la joie de bien manger, tout simplement. Je vous ai préparé 90 recettes salées et sucrées, délicieusement ensoleillées” promet Sophie qui cite le rôti de bœuf en croûte de moutarde, les saint-jacques à la plancha et la salade de pastèque. Photos de Rina Nurra, 224 pages, La Martinière Ed., tarif : 24,90 €.

Le GP sur les réseaux

Abonnez-vous à notre newsletter