Magazine

Mory Sacko vient faire la fête à Marseille d’août à octobre

Paris, Lyon, Marseille et Londres. Le Edo worldwide tour fait étape à Marseille du 6 août au 3 octobre. A la tête de cette caravane gastronomique, on retrouve Mory Sacko, cuisinier de 28 ans étoilé Michelin 2021 et fan de mangas, qui proposera une cuisine d’influences japonaise et africaine. Le mixologue sud-africain Julian Short, dont le bar Sin+Tax s’est vu attribuer le titre de meilleur bar d’Afrique par le World’s 50 Best, sera également de la tournée. L’expérience itinérante d’EDO se présente comme un  « restaurant expérientiel » où la programmation musicale comme la scénographie du lieu comptent autant que l’assiette et le verre. Voilà pourquoi Mory Sacko s’est adossé à Visuel System à qui l’on doit l’agencement du Silencio, ou du Wanderlust (espaces festifs parisiens) ou le palais de Tokyo et l’Atomium de Bruxelles, pour gérer les lumières et l’architecture de la terrasse.

Bienvenue aux Catalans
A Marseille, la terrasse itinérante du chef Sacko sera installée dans un bâtiment attenant au Cercle des nageurs. Dans un communiqué adressé aux membres du club, ce jeudi 27 mai, le CNM assure que « cette installation éphémère, et indépendante des autres installations du club, viendra enrichir l’offre de restauration du CNM habituelle avec notre traditionnelle pizzeria, notre bar ou notre club house qui fonctionneront normalement ». En résumé : c’est à côté du CNM mais pas dedans.
C’est le groupe Assembly qui a eu l’idée de cette caravane culinaro-festive ; ce groupe parisien travaille déjà avec une autre vedette de Top-Chef, Diego Alary, et se spécialise dans les événements mêlant pop-up restaurants et candidats du jeu de M6. Que va donc nous proposer Mory Sacko, ancien sous-chef de Thierry Marx au Mandarin Oriental ? Des brochettes, petits plats (attiéké -manioc râpé sauce mayo) et desserts funky (smoked chocolate wasabi – ganache chocolat wasabi). Lire la carte ici. Une fusion née des cuisines de rue africaine et nippone avec des boissons alcoolisées ou pas pour un ticket moyen oscillant autour de 20 à 30 €.

Compte instagram ici

Photos Caroline Chevalier et Pierre Lucet Penato

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L’Isle-sur-la-Sorgue

Œuf mayonnaise. Le concours du meilleur œuf mayo  du monde s’est tenu à Paris le 14 novembre dernier. Le vauclusien Jérémi Fontin est monté sur la deuxième marche du podium, porté par un œuf fermier bio de gros calibre, cuisson en 8 minutes, « dans de l’eau très salée pour garder un jaune orangé et onctueux » révèle le chef de l’Atelier du Jardin dans le quotidien La Provence. Le grand gagnant 2023 du concours créé par l’Association de sauvegarde de l’œuf mayonnaise (Asom) est la Grande Brasserie de Bastille, à Paris. Pour ceux qui le souhaitent, la recette œuf-mayo de Jérémi Fontin est proposée au restaurant à 8 € les quatre demi-œufs. L’Asom a été créée par feu le chroniqueur gastronomique et fondateur des Guides Lebey, Claude Lebey. Elle a été relancée en 2018 par quatre gastronomes avertis, soucieux de préserver et promouvoir ce monument de la cuisine bistrotière française.
• L’Atelier du Jardin, 34, avenue de l’Égalité,  84800, l’Isle-sur-la-Sorgue.

Guide Fooding

Le nouveau Guide Fooding, édition 2023, qui sera disponible, partout en France, dès ce jeudi 17 novembre, dévoile son palmarès. A Marseille, le titre de meilleur Sophistroquet est attribué à Regain (Sarah Chougnet-Strudel et Lucien Salomon) et le titre de Meilleur esprit d’équipe échoit au restaurant l’Idéal (Julia Sammut, Aurélien Baron et Jérémy Nguyen).

Abonne-toi à la newsletter

Suis-nous sur les réseaux