Magazine

Quand la gastronomie fait son Tour de France

asterix tour de franceChaque année, c’est la même rengaine. Alors que l’été a officiellement pris ses quartiers plusieurs semaines auparavant, les quotidiens français publient à la mi-juillet leurs “séries d’été”. Finies les affaires politico-judiciaires qui noircissent à longueur d’année les pages du Monde, de Libé ou du Figaro, place aux reportages légers, aux petites histoires parsemées d’anecdotes… et de sable chaud. En 2013 dans le Monde, le journaliste J.-P. Gené parcourait l’Hexagone pour nous régaler de ses chroniques où il dissertait avec brio sur les faux frères de la gastronomie (brie de Meaux/brie de Melun, lentille du Puy/lentille de Saint-Flour, andouille de Vire/andouille de Guémené…). Dans le même temps, l’un de ses confrères signait un très bon papier sur l’illustre promotion 1988-90 de maître Constant (Christian), formateur (entre autres) d’Eric Frechon, d’Emmanuel Renaut, de Jean-François Piège, de Thierry Breton ou encore d’Yves Camdeborde.

A partir du lundi 28 juillet dans les colonnes du Figaro, on pourra suivre quotidiennement le Tour de France (culinaire) de Stéphane Durand-Souffland, mangeur en chef du journal depuis qu’il a détrôné l’irremplaçable François Simon. Une série de 12 épisodes qui sera inaugurée par un billet sur la tergoule, fameuse spécialité normande. On souhaite vivement à son estomac de ne pas être aussi gourmand que celui des véritables coureurs du peloton. En moyenne, ces derniers ont besoin de 12 000 calories.. par jour.

Vite lu

Une bouillabaisse marseillaise chez un fromager aixois Si vous habitez Aix, plus besoin de venir à Marseille pour y déguster le plat emblématique. Vous avez désormais la possibilité de commander une bouillabaisse chez le fromager Benoît Lemarié (55, rue d’Italie à Aix) et il suffit de venir la récupérer le lendemain… Mitonnée avec beaucoup de talent par Gilles Carmignani, restaurateur marseillais (la Table de l’Olivier, 56, rue Mazenod, Marseille 2e arr.), la bouillabaisse est cuisinée le jour même, signe ultime de fraîcheur et de qualité. Prix : 46 € par personne. Infos au 04 42 66 50 06.

La cuisine d’été de Sophie, de Sophie Dudemaine sortira en librairies le 2 mai. Voici l’été, ses barbecues, ses salades colorées… Que l’on se retrouve autour du gril ou d’une simple tablée quotidienne, les mois estivaux sont toujours la promesse de douces saveurs grillées, fraîches et vitaminées. “Apéro, grillades, tartes, salades, desserts… les légumes et fruits d’été côtoient les viandes et crustacés, pour offrir à chacun la joie de bien manger, tout simplement. Je vous ai préparé 90 recettes salées et sucrées, délicieusement ensoleillées” promet Sophie qui cite le rôti de bœuf en croûte de moutarde, les saint-jacques à la plancha et la salade de pastèque. Photos de Rina Nurra, 224 pages, La Martinière Ed., tarif : 24,90 €.

Le GP sur les réseaux

Abonnez-vous à notre newsletter