Carnet de cave

Rallye découverte des vins de la Sainte-Victoire : il est temps de s’inscrire !

Olivier Sumeire, président de l'association organisatrice du rallye
Olivier Sumeire, président de l’association organisatrice du rallye

Ce rallye est aux vignerons de Sainte-Victoire ce que le baba est au rhum : depuis 15 ans, l’association des Vignerons de la Sainte-Victoire organise sa journée de rencontre conviviale et ludique des caves et domaines de ses adhérents. En voiture et par équipe, les participants suivent un parcours ponctué d’énigmes et de rencontres avec les vignerons. Dans les vignobles fraîchement vendangés, diverses animations sont proposées pour faire découvrir l’univers du vin : travail de la vigne, vinification et élaboration des vins, initiation à la dégustation, histoire de la vigne et du vin, accords mets/vins. Outre le vin, l’association des Vignerons de la Sainte-Victoire invitera les participants au rallye à se rendre chez des producteurs locaux partenaires sélectionnés (fromages au lait de chèvre et de vache, miel…) ainsi que dans les locaux de la société du Canal de Provence. Cette année, le Grand Site Sainte-Victoire, le museum d’Histoire naturelle d’Aix-en-Provence ainsi que la Réserve naturelle nationale Sainte-Victoire se sont aussi associés à l’événement.
La journée s’organisera ainsi : de 8h30 à 9h30, petit déjeuner d’accueil, remise d’un verre de dégustation et du « rallye book ». A midi, déjeuner servi dans les caves et domaines. Les vins du déjeuner seront offerts. A partir de 17h : retour et grand quizz interactif ; remise des prix et cocktail dînatoire. De nombreux lots sont à gagner dont le 1er prix : un séjour de 2 nuits pour 5 personnes avec forfaits de ski de 2 jours à Serre-Chevalier.

Samedi 22 octobre, 35€ pour les adultes et 10€ (- de 16 ans), inscriptions préalables obligatoires avant le 16 septembre.
Nombre de places limité. Départ du rallye du complexe sportif de la Gardi à Trets.

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Suis-nous sur les réseaux

Vite lu

Le Val labellisé. Avec l’aide du conservatoire méditerranéen, le maire de la commune du Val dans le Var, Jérémy Guiliano, vient de lancer un programme de préservation du Boussarlu, une variété endémique d’oliviers menacée de disparition. Pour un montant de 4 000 €, en plus de fonds européens, le maire veut reconnecter sa population avec ses oliviers et relancer toute une filière. Et pour commencer, le Val vient d’être labellisé « commune oléicole de France ».

(Encore) un nouveau directeur aux Roches Blanches. Comme chaque année, l’hôtel restaurant cassidain présente son nouveau directeur. Il s’agit d’Emmanuel Blanchemanche qui a quitté la direction du domaine de Verchant, près de Montpellier, pour Cassis. « Je suis très heureux de me lancer dans ce nouveau projet de vie, de  surcroît dans cet environnement exceptionnel. Pouvoir écrire un nouveau chapitre pour ce lieu mythique est un privilège et j’ai suivi les conseils de Winston Churchill, qui a résidé aux Roches Blanches : pour s’améliorer, il faut changer. Donc, pour être parfait, il faut avoir changé souvent ». Il n’est pas sûr que dans l’hôtellerie et la restauration ces changements perpétuels soient très rassurants pour les clients.

Sébastien Sanjou au château Mentone. Le chef varois rejoint pour l’été le domaine viticole de Mentone et y ouvre « la Table de Mentone ». Dès les beaux jours arrivés, la table est dressée en extérieur, face au vignoble et aux forêts qui le bordent. La ferme-auberge promet de conjuguer convivialité et partage avec des menus d’esprit provençal composés avec les légumes et herbes fraîches du potager, les fruits des vergers, olives de l’oliveraie du domaine et les œufs du poulailler. Viandes et volailles, fromages et charcuteries sont, eux, issus de producteurs locaux. Les vins de la propriété, classés Côtes de Provence bio, accompagnent les menus. En mai et juin, ouverture du mercredi au dimanche au déjeuner et du mercredi au samedi au dîner.
Château Mentone, 401, chemin de Mentone, 83510 Saint-Antonin du Var ; infos au 04 94 04 42 00.