Vins rosés, vins d'été

Le rosé Pétula de Marrenon : et de dix !

rosé pétula de Marrenon

Beaucoup se demandent d’où vient l’idée du patronyme Pétula pour le rosé phare des caves coopératives Marrenon. Ce nom rend hommage à Pétula Garcia, une riche brésilienne qui hérite en 1966 d’une maison forestière, dénommée Marrenon sise en plein massif du Luberon. Folle amoureuse du site, elle s’y installe et invite ses amis du monde entier à le visiter. Pour accompagner ses fêtes, elle demande aux vignerons du Luberon de lui créer une cuvée qu’elle signe Marrenon. Sans le savoir, pétula Garcia venait de donner naissance à un mythe. Cette année, les 9 caves coopératives réunies sous la marque Marrenon célèbrent le 10e millésime de ce rosé emblématique du savoir-faire provençal.

Ce rosé estampillé 2015 est issu d’un assemblage syrah (95%) et grenache noir. Les vendanges de fin septembre ont eu lieu de nuit pour profiter de la fraîcheur naturelle à 300 mètres d’altitude. Il en résulte un vin d’une belle robe pâle sur une teinte tirant légèrement au violine. Au nez, la cuvée révèle des notes de petites baies rouges, une touche de fraise des bois et des notes de fruits acidulés type fruits de la passion. La bouche est juteuse, gourmande et acidulée. Des arômes de mangue, de fruits à chair blanche accompagnent la finale. Ce vin, AOP Luberon associe puissance et
fraîcheur, ce qui en fait un rosé de table très à son aise sur des classiques régionaux, une salade de tomates à l’huile d’olive, des fleurs de courgettes farcies à la brousse du Rove, ou encore une daurade royale en croûte de sel et son tian de légumes.

Pétula rosé est vendu chez tous les bons cavistes aux environs de 7,70 €.

Vite lu

Une bouillabaisse marseillaise chez un fromager aixois Si vous habitez Aix, plus besoin de venir à Marseille pour y déguster le plat emblématique. Vous avez désormais la possibilité de commander une bouillabaisse chez le fromager Benoît Lemarié (55, rue d’Italie à Aix) et il suffit de venir la récupérer le lendemain… Mitonnée avec beaucoup de talent par Gilles Carmignani, restaurateur marseillais (la Table de l’Olivier, 56, rue Mazenod, Marseille 2e arr.), la bouillabaisse est cuisinée le jour même, signe ultime de fraîcheur et de qualité. Prix : 46 € par personne. Infos au 04 42 66 50 06.

La cuisine d’été de Sophie, de Sophie Dudemaine sortira en librairies le 2 mai. Voici l’été, ses barbecues, ses salades colorées… Que l’on se retrouve autour du gril ou d’une simple tablée quotidienne, les mois estivaux sont toujours la promesse de douces saveurs grillées, fraîches et vitaminées. “Apéro, grillades, tartes, salades, desserts… les légumes et fruits d’été côtoient les viandes et crustacés, pour offrir à chacun la joie de bien manger, tout simplement. Je vous ai préparé 90 recettes salées et sucrées, délicieusement ensoleillées” promet Sophie qui cite le rôti de bœuf en croûte de moutarde, les saint-jacques à la plancha et la salade de pastèque. Photos de Rina Nurra, 224 pages, La Martinière Ed., tarif : 24,90 €.

Le GP sur les réseaux

Abonnez-vous à notre newsletter