Brignoles

La Foire de Brignoles dédie un week-end complet à la gastronomie, samedi 20 avril et dimanche 21 avril prochain. Durant deux jours, des chefs se succèderont en cuisine pour mettre à l’honneur le terroir, la filière ovine varoise, la pâtisserie et les Vins de Provence. Julien Tosello, Benoît Witz, Pascal Barandoni, Nicolas Pierantoni ont déjà confirmé leur participation. Recettes autour de l’agneau, démonstrations à 4 mains où les chefs déclineront un produit de saison en version salée et sucrée, astuces pour pâtisser vegan mais avec gourmandise, recettes pour composer un apéro provençal de qualité et accords mets et vins seront commentés par un oenologue en partenariat avec les Vins de Provence.
• Toutes les infos sur la foire de Brignoles, ici

Marseille

► Ouverture de la citadelle le 4 mai Après avoir ouvert temporairement l’été dernier (elle était fermée au public depuis plus de 350 ans !), la citadelle autrement connue sous les noms de Fort Saint-Nicolas ou Fort d’Entrecasteaux, ouvre ses portes au grand public, et cette fois de façon pérenne. Cet été, de nombreux évènements attendront les visiteur : visites théâtralisées, concerts, escape games, accès aux jardins, le tout avec bar et  un restaurant qui seront dorénavant ouverts toute l’année.

► Kouss-Kouss festival le rendez-vous de la rentrée revient cette année du 29 août au 8 septembre. Au programme, des centaines d’établissements qui proposeront leur version de ce plat emblématique, avec pour thème cette année : « 1001 graines ». Le 31 août, 5 000 couscous seront servis et offerts sur le Vieux-Port dans le cadre de l’Été marseillais par la Ville de Marseille et l’office de Tourisme.

Marseille

Camille Gandolfo wanted. Mais où est passée Camille Gandolfo ? Depuis son départ du restaurant de l’hôtel des Bords de Mer, Camille Gandolfo ne répond à aucune sollicitation. Nul ne sait où elle est, ni ce qu’elle fait. Alors, pour calmer ceux qui s’inquiètent, sachez que Camille Gandolfo prendra la direction des cuisines de « la Marine des Goudes » rachetée par Paul Langlère (Sépia) et ses associés du Cécile, le sandwich club du quartier de Malmousque. Ouverture prévue début juin mais n’en parlez à personne, c’est confidentiel.
Juan Pulgarin… le come back. Le plus célèbre colombien de la ville reviendra d’ici le mois de mai rue d’Aubagne pour nous y régaler des spécialités qui ont bâti sa réputation.

Une bière à la navette. Ils étaient tous là, jeudi 4 avril au soir, sur la place de Lenche, à goûter et célébrer cette nouvelle bière de la brasserie la Minotte. Une bière blanche aux accents marseillais, aux parfums des navettes des Accoules ! Bien sûr, José Orsoni dit-Jo Navettes, et ses enfants, Marie-Julie et Clément étaient de la fête, pas peu fiers de cette création à laquelle ils ont participé (surtout Clément)… Une bière ultra fraîche, très peu amère qui a nécessité 20 kg de biscuits par brassin et quelque 2 mois de fermentation. A découvrir à la Descente des Accoules (le caviste du 4, rue de l’Evêché, 2e), au Café du théâtre (12, place de Lenche, 2e) et dans tout le réseau des revendeurs des bières La Minotte.
• Infos au 04 91 90 99 42

Suis-nous sur les réseaux

En direct du marché

Savim d’automne, le grand marché gastronomique des fêtes de fin d’année est annoncé

Savim d'automneIl est à l’automne, ce que le sapin est à Noël. Le Savim d’automne, salon des vins et de la gastronomie, 22e du genre, est annoncé pour la fin du mois de novembre prochain. Fort d’une fréquentation en constante hausse qui l’a hissé au premier rang des salons gastronomiques de France, bien loin devant Paris, le Savim doit son succès à deux hommes : Philippe et Florent Colonna. Au premier, la difficile tâche de sélectionner, goûter et valider la venue des exposants ; au second, la gestion administrative du salon. « Cette année et lors des prochaines éditions, le Savim va s’ouvrir de plus en plus aux producteurs étrangers, confesse Philippe Colonna. Les spécialités de France sont déjà surreprésentées alors nous allons nous ouvrir aux spécialités étrangères ». Parallèlement à l’arrivée d’apiculteurs lituaniens, des pâtissiers turinois avec leurs panettone et des meilleurs chorizos d’Espagne, Colonna souhaite « accueillir de plus en plus de vignerons français ».

Le 22e Savim d’automne c’est 420 exposants répartis en 2 halls du parc Chanot, soit 10 000 m2 divisés à parts égales entre les vignerons et les producteurs alimentaires
« Aux origines, le Savim était un salon de vignerons et nous allons revenir aux sources, détaille Philippe Colonna. Aujourd’hui, nous accueillons plus de 200 vignerons et nous irons au-delà car le public aujourd’hui, exige du choix ». La règle d’or du succès du Savim d’automne réside dans le choix des exposants : pas de revendeurs, de négociants, encore moins de représentants. « Je veux que le public vienne à la rencontre du producteur, si beaucoup parlent aujourd’hui de locavorisme ou de traçabilité, c’est chez nous une règle de toujours » sourit Philippe Colonna.
Cette année, donc, nous découvrirons un pêcheur de poulpes qui les cuisine à toutes les sauces, les fameux vinaigres balsamiques Dodi, un Grec qui produit des huiles d’olives issues d’arbres millénaires… Un immense festin, un délire gourmand qu’il ne faudra pas rater. A quelques jours de l’ouverture du salon, Philippe Colonna analyse : « Il faut compter 100 exposants pour attirer 20 000 visiteurs. Mon objectif, c’est d’avoir un jour 500 exposants pour enregistrer 100 000 entrées. Certes c’est ambitieux mais peut-être l’atteindra-t-on pour le 25e anniversaire… Ce serait un beau cadeau non ? ».

Savim d’automne, du 18 au 21 novembre de 10h à 20h au parc Chanot (19h le lundi soir),
Marseille 8e arr., M° rond-point du Prado. 
Entrée : 8 € avec un verre à dégustation gravé.
Gratuit pour les moins de 18 ans accompagnés d’adultes.