Magazine

Savim : le salon de la gastronomie de Noël est annoncé

savim 1 - CopieLyon capitale de la gastronomie française ; Paris, ville la plus célébrée par le guide Michelin. Et Marseille… la ville qui a donné naissance et abrite le plus gros salon gastronomique de l’Hexagone. A la tête de ce salon, deux hommes, le père et le fils, respectivement Philippe et Florent Colonna. Au premier, la sélection des exposants ; au second, l’organisation stricto sensu du salon. Il y a deux Savim par an (automne et printemps) et à chaque fois la même règle : “Chez nous, il n’y a que des producteurs, pas
de négociants ni de revendeurs” martèle Philippe Colonna. De fait, quatre jours durant, du 20 ay 24 novembre, le prochain salon se déroulera dans une ambiance conviviale où les experts, les amateurs et simplement ceux qui aiment les “bonnes choses”, se croisent, découvrent et échangent. Pour les citadins, c’est l’occasion de rencontrer vignerons et producteurs fermiers, une garantie d’authenticité et de traçabilité.

savim 3 - CopieC’est le Savim d’automne qui est le plus important en termes de participants, visiteurs et chiffre d’affaires : la proximité des fêtes de fin d’année n’y est pas pour rien et nombreux sont ceux qui viennent y chercher foies gras, terrines, charcutailles, chocolats, truffes, vins et champagnes pour leurs réveillons (la liste des exposants en cliquant ici).
Côté vins, les “petites” appellations (côtes du Jura, picpoul de Pinet), côtoient les grands noms (saint-émilion, chassagne et puligny Montrachet) et les stars locales (cassis, cotes de Provence, corse). La liste des viticulteurs présents en cliquant ici.

Le succès s’exporte… jusqu’au palais Brongniart

Au fil des ans et des sessions, le succès du Savim est devnu tel que Philippe et Florent Colonna ont décidé d’exporter le modèle. Le Savim s’installe donc pour la deuxième année consécutive du 19 au 22 décembre au centre de Paris dans l’enceinte même de l’ancien palais de la bourse. “Signe de son succès, il dure un jour de plus que l’an dernier” souligne Philippe Colonna. Quelque 10 500 visiteurs l’ont parcouru l’an dernier et les Colonna espèrent faire mieux en 2014 avec 89 exposants, producteurs et de viticulteurs, parmi les meilleurs, dans la sélection opérée par Philippe Colonna. “C’est un salon haut de gamme à la hauteur des attentes du public parisien”, reconnaît Colonna, qui croise les doigts afin que le succès parisien se confirme cette année encore.

Le Savim de Marseille au parc Chanot (halls 1 et 2) du 21 au 24 novembre de 10h à 20h.
Entrée : 8 € et 4 € avec un verre à dégustation gravé. Dégustation gratuite dans tous les stands
de vin et de gastronomie.
Cours initiation à la dégustation de vin : 3 séances d’une heure (sauf le lundi) :
à 13h 15 et 17 heures ; tarif : 7 €, inscription à l’accueil auprès de nos hôtesses. 25 personnes maxi par cours.
Restauration sur place : les visiteurs se servent dans les stands auprès des producteurs
et se restaurent dans des espaces réservés à cet effet dans le hall 1 et le hall 2 /
restaurant gastronomique avec service à table ouvert de 11h à 19h sans interruption dans le hall 2.

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vite lu

Une bouillabaisse marseillaise chez un fromager aixois Si vous habitez Aix, plus besoin de venir à Marseille pour y déguster le plat emblématique. Vous avez désormais la possibilité de commander une bouillabaisse chez le fromager Benoît Lemarié (55, rue d’Italie à Aix) et il suffit de venir la récupérer le lendemain… Mitonnée avec beaucoup de talent par Gilles Carmignani, restaurateur marseillais (la Table de l’Olivier, 56, rue Mazenod, Marseille 2e arr.), la bouillabaisse est cuisinée le jour même, signe ultime de fraîcheur et de qualité. Prix : 46 € par personne. Infos au 04 42 66 50 06.

La cuisine d’été de Sophie, de Sophie Dudemaine sortira en librairies le 2 mai. Voici l’été, ses barbecues, ses salades colorées… Que l’on se retrouve autour du gril ou d’une simple tablée quotidienne, les mois estivaux sont toujours la promesse de douces saveurs grillées, fraîches et vitaminées. “Apéro, grillades, tartes, salades, desserts… les légumes et fruits d’été côtoient les viandes et crustacés, pour offrir à chacun la joie de bien manger, tout simplement. Je vous ai préparé 90 recettes salées et sucrées, délicieusement ensoleillées” promet Sophie qui cite le rôti de bœuf en croûte de moutarde, les saint-jacques à la plancha et la salade de pastèque. Photos de Rina Nurra, 224 pages, La Martinière Ed., tarif : 24,90 €.

Le GP sur les réseaux

Abonnez-vous à notre newsletter