Magazine

Le domaine de La Bégude joue sa partition solidaire

la begude joliA la suite des persécutions qui frappent les Chrétiens d’Orient en Irak, en Syrie et dans d’autres régions du Proche-Orient, Guillaume et Soledad Tari ont eu l’idée d’organiser un concert de musique. Tous les bénéfices tirés de cette soirée seront destinés au financement des écoles fondées par le Père Ziad en Syrie, l’aide à l’enfance de Fraternité en Irak, l’agrandissement d’une école maternelle en Irak pour les réfugies ainsi qu’à l’accueil des chrétiens d’Orient qui souhaitent se réfugier en France.Le concert sera donné au domaine le dimanche 14 décembre par l’Harmonie des Nations, orchestre Musica Antiqua Provence, sous la direction musicale de Christian Mendozelett.

 

​Possibilité de faire ​un don​ pour ces projets ainsi que d”obtenir d’avantage d’informations en contactant les associations suivantes : l’Oeuvre d’Orient, service Jésuite des Refugiés​ et Fraternité en Irak​.

Réservez d’ores-et-déjà vos places : domaine de la Bégude, route des Garrigues,
83330 Le Camp du Castellet ; contact : 04 42 08 92 34.

Zoom sur… l’ensemble “Musica Antiqua Mediterranea”

Créé en 1981 par Christian Mendoze, cet ensemble est l’une des rares formations européennes à illustrer un immense répertoire, allant des danceryes du XVIe siècle aux danses roumaines de Bela Bartok, en passant par les grandes œuvres baroques de Bach, Vivaldi, Pergolèse et les chefs d’œuvres classiques de Mozart, Haydn, Boccherini, sans oublier les oeuvres d’Europe de l’Est (Hongrie, Pologne, Bohème,…) aux fameux rythmes tziganes. Jouant sur instruments historiques ou copies fidèles, l’ensemble s’articule autour d’un groupe de continuo riche et varié, soutenant un ou plusieurs chanteurs ou instrumentalistes solistes, et se développe selon le répertoire par l’adjonction d’un quatuor à cordes ou d’une formation de chambre, ainsi que d’un ensemble vocal. Pour les danses du XVIe siècle, l’orchestre utilise les instruments de la Renaissance : flûtes à bec, violons, violes, dulcianes, cordes pincées, percussions.

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Numa Muller chez Madame Jeanne Longtemps annoncée et attendue, l'arrivée de Numa Muller chez Madame Jeanne, le restaurant de la Maison Buon, rue Grignan (6e arr) est officielle. Le chef a pris possession de la cuisine et propose pêle-mêle une tête de thon de ligne, un loup-concombre compressé et abricot fermenté-lait ribot et chips de riz-seiche, un thon et abricot au sel-herbes et fleurs du littoral et huile de feuilles de figuier eau de concombre. A suivre, 86, rue Grignan, Marseille 1er ; infos au 04 86 26 54 16.

Elie Kalamouka n'est plus Son nom restera indéfectiblement attaché au Mas, restaurant de la rue Lulli (1er) qu'il avait cofondé avec Robert Lenoir. Elie Kalamouka s'est éteint vendredi à 87 ans non sans susciter une vive émotion chez tous ceux qui avaient pris l'habitude de dîner chez lui. Le Mas était l'une des rares tables ouvertes toute la nuit, attirant noctambules et artistes qui, en fin de spectacle, venaient s'y détendre. Il était paar ailleurs administrateur du festival Jazz des Cinq Continents. La crise sanitaire a été fatale au Mas qui a été placé en liquidation judiciaire. Ce décès tourne définitivement la page des années 1980 à Marseille...

Abonnez-vous à notre newsletter