Vins rosés, vins d'été

Secret de Léoube rosé 2017, le vin de la fête azuréenne est avancé

Secret de LéoubeCette année, – les vignobles se sont-ils passés le mot ? -, la mode est aux bouteilles sérigraphiées. Oubliées les étiquettes, la tendance est à la transparence et qui, mieux que le rosé, peut accueillir cette évolution ?  A l’image de cette cuvée Secret de Léoube 2017 du domaine éponyme, la transparence est de rigueur ! La couleur rose pâle, la robe limpide et brillante feront de ce breuvage le cavalier de toutes les dégustatrices de la côte tropézienne. Mais quel est ce fameux secret ? Il réside probablement dans cet assemblage équilibré de cabernet-sauvignon, cinsault et grenache. Vin rosé “architecturé”, son attaque puissante évolue rapidement vers une finesse soyeuse qui conviendra aux repas un tantinet élaborés. Persistant en bouche, le Secret de Léoube demeure subtil et élégant, très féminin. Un vin de femmes à l’apéritif ? Assurément ! Pourquoi l’aimeront-elles ? Parce que portées par un environnement naturel exceptionnel, les vignes et la vinification répondent aux critères bio. Ensuite, parce que les arômes marqués d’agrumes (le sempiternel pamplemousse) et de fruits blancs “envoûtent” le palais en notes finales. Enfin, parce que ce secret se partage en petit comité (75cl), entre copains (magnum), en famille (jéroboam) et avec toute la plage de Pampelonne (mathusalem). Pour ce vin de plaisir servi entre 10 et 12°C, il vous faudra débourser 25,50 € ; c’est là son défaut majeur.

Château Léoube, 2387, route de Léoube, 83230 Bormes-les-Mimosas. Infos au 04 94 648 003. Secret de Léoube rosé 2017, 25,50 € les 75 cl.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

En bref

Le grand marché de la friche sera poulpesque A chaque nouvelle saison, les grands marchés mettent en vedette un produit et le lundi 7 octobre, pour la session d’automne, le poulpe fera l’objet de toutes les attentions. Ce soir-là, 40 producteurs de la région seront présents (fruits et légumes d’automne, des fromagers, viande de volaille et de bœuf, du vin et du pain, des épices et des infusions, des herbes aromatiques ainsi que du poulpe frais, séché, fumé, en conserve…)
En cuisine, Philippe Ivanez (Les Jnoun Factory / Gargantuart) cuisinier, artiste, plasticien et photographe fera chanter les supions, encornets, seiches sur sa plancha accompagnés de panisses frites nappées de black (encre de seiche, wasabi) ou orange mayo (paprika basque fumé). La brigade des grandes Tables préparera une marmite de daube de poulpe, pour rassasier les plus affamés. Au four à bois, une pizza de la mer. Au micro de Pierre Psaltis (Le Grand Pastis) et Jonah Senouillet (Radio Grenouille), on examinera le poulpe avec passion aux côtés d’invités et experts qui se succéderont à table de 18h à 20h. De 20h15 à 21h30, place au solo poulpesque et psychédélique de LpLpo, créature énigmatique qui se nourrit de courant électrique et de sons cabalistiques. Sans oublier la plongée sous-marine et lunaire avec les photos de Denis Cartet. Toutes les infos ici.

Abonnez-vous à notre newsletter