Magazine

Restaurant Saisons : Diaz et Bonneaud ont rangé les marteaux et s’attaquent aux pinceaux

Pour le marteau c’est fini. Les pinceaux ont été rangés et les finitions sont désormais entamées. Guillaume Bonneaud et Julien Diaz annoncent l’ouverture de leur nouveau restaurant, Saisons, le 10 octobre prochain : “Nous avons opté pour un lundi au déjeuner car le soir nous serons fermés. C’est une bonne occasion de lancer le restaurant tout en définissant les derniers paramètres à peaufiner” analyse Guillaume Bonneaud. A ce jour, les approvisionnements en vins et digestifs sont achevés et les quelque 1500 bouteilles rangées. “Julien avait peur que nous manquions de place, il est rassuré”, sourit son associé Guillaume. Cuisine Bonnet, verrerie 100% française signée Lehmann glass à Reims, vaisselle, luminaires… tout est arrivé : “Pour le café, nous avons opté pour un torréfacteur déjà très présent à Paris” poursuit Bonneaud. Les travaux entamés le 10 août dernier s’achèveront le 4 octobre et les deux amis ont d’ores et déjà invité leur famille pour tester à blanc le service : “Julien Diaz a une nature assez inquiète et se savoir épaulé par Marie Dijon lui apporte un certain réconfort”. Le restaurant sera fermé les samedis, dimanches et lundis soir, “sauf si nous avons des réservations de groupe mais nous avons fait le choix de la famille” analyse le duo Bonneaud-Diaz. Pour l’heure, tout semble très maîtrisé jusqu’à la communication et le marketing qui ont fait l’objet de multiples précautions :  les concierges des grands hôtels, des chefs d’entreprise, quelques relais d’influence ont été invités à découvrir le restaurant. Une participation même à une soirée Mix en bouche a été programmée pour faire découvrir Diaz à la clientèle de quadras et quincas qui a déserté les restaurants classiques. Une nouvelle façon de concevoir la restauration qui colle aux usages de l’époque…

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Abonnez-vous à notre newsletter

Vite lu, vite su

chicoulon Chicoulon descend dans la rue Edouard Mireur et toute l’équipe du Chicoulon font sauter les bouchons le 21 novembre prochain. La rue Grignan sera fermée à la circulation auto de l’angle de la rue Breteuil jusqu’à la place Lulli. De 19 heures à 23 heures, dans un décor de bottes de pailles, guirlande guinguette et petites tables renouant avec l’ambiance place de village, un DJ fera monter le son… Trois beaujolais rouges d’appellation (un fleurie, un chiroubles et un morgon) un un beaujolais blanc contribueront à l’ambiance. “Ce sera la fête du beaujolais, on va faire bouger le centre-ville”, assure Edouard qui, pour la soirée, a demandé à tomy de préparer des planches et cornets de charcuteries et fromages. Comptez 20€ la bouteille, 5 et 10 € les fromages et charcuteries. Pour toute info, cliquer ici.

Pierre Onde Pierre Onde au restaurant du Novotel Avignon centre Depuis le mois de juillet dernier, date de son arrivée, le jeune cuisinier de 37 ans conduit une brigade de 8 personnes avec l’ambition de hisser la table du Patio au meilleur niveau et l’espoir d’entrer dans les guides gastronomiques. Pour y parvenir, Pierre Onde a revu son panel de fournisseurs pour être au plus près des produits locaux et de saison (poissons de Méditerranée, agneaux des Alpilles, porcs du Ventoux et fruits et légumes du Vaucluse). Très influencé par les cuisines provençale et corse, Pierre Onde a repensé la carte en mode cuisine méditerranéenne et bistronomique. La carte des vins, elle aussi, est désormais très marquée par les grandes appellations de la vallée du Rhône. Fleurs de courgette farcies, thon snacké, gibier en automne… le chef, issu de l’école hôtelière d’Avignon a fait ses armes auprès des frères Jacques et Laurent Pourcel avant de rejoindre le Cloître Saint-Louis. L’année qui commence sera décisive. Restaurant le Patio, Novotel Avignon centre, 20, bd Saint Roch ; infos au 04 32 74 70 22.

promo soirée 21 novembre