Restaurants en Provence

La Trattoria del Sud, la boulangerie devenue pizzéria

trattoria del sudC’est l’histoire d’une ancienne boulangerie transformée en pizzéria, une trattoria comme indiqué sur l’enseigne, avec un jeune marseillais devant le four. La grand-mère et une partie de la famille vivent encore à Naples, d’où les fréquents voyages dudit Marseillais en Italie. C’est aussi dans la patrie de la Margerita qu’il a appris les secrets des pizzaioli napolitains et qu’il a acheté son four. Une grosse bête de 2,2 tonnes toute carrelée d’or immédiatement à gauche à peine la porte d’entrée poussée. Samedi soir. Les habitués du quartier ont réservé leur table. L’ambiance est cool, plutôt jeune et le service, aussi délicieux qu’un bonbon. Toto Cutugno et Eros Ramazzotti s’égosillent sur leurs vieux refrains nous rappelant le caractère italien de cette Trattoria del Sud…
La carte est vite lue proposant une assiette de charcuteries dont la fameuse sopressata, le cacciocavallo et le provolone, des antipasti, lasagnes et les aubergines à la parmesane.

trattoria del sudMais on est venu pour la pizza et pas moins de seize recettes cohabitent, des plus simples (ail-origan-basilic, ail-anchois), aux plus à la mode (mozza fior di latte, roquette, tomate cerise, jambon cru-parmesan), en passant par la création maison (purée de courgettes-pancetta-mozza fior di latte). La diavola figure parmi les morceaux choisis de la maison (tomate-mozza fior di latte, saucisse piquante et basilic). Une pizza à la pâte fine, au trottoir épais passablement boudiné, dont la sauce tomate est douce, jamais aigre, bien assaisonnée… A réserver aux amateurs de sensations piquantes. Les pizzas défilent, la maman et la jeune serveuse gardent le sourire, on a l’impression de dîner en famille. A l’heure du dessert, on hésite pour un tiramisu, une pana cotta coulis de fruits rouges et le calzone nutella-amandes et noisettes. Ce sera la pana cotta, ferme juste ce qu’il faut et riche en crème sans être écoeurante… Alors faut-il y aller ? Oui pour l’huile aux piments hyper puissante. Oui pour l’ambiance gentille et la jeunesse des deux pizzaioli super gentils et volontiers blagueurs. Oui parce que le quartier a besoin de ce genre d’adresses… Et pas seulement le quartier, la ville tout entière !

Trattoria del Sud, 420, avenue de Mazargues, Marseille 8e arr. ; infos au 04 91 77 93 40. Carte : 20-25 €.

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter

Vite lu

 Arles, une nouvelle chef au Chardon A la suite de l’excellent accueil réservé à Ruba Khoury en 2018, l’équipe du Chardon est toute heureuse de recevoir ces mois de mars et avril Leatitia Carion, chef française qui a le voyage dans le sang.  Après avoir fondé à Londres son famous Pop-up Bao Bun Foodtruck, elle se pose à Arles pour le printemps avec une carte très inspirée par l’Asie. Tiradito thon version Nikkei, moule-vinaigre de pomme-aubergine schezuan basilic ou poulet karaage sauce XO-gochujang-pickles et tarte tatin-beurre miso figurent parmi ses plats signature. Premier soir du pop-up le 28 février. Chardon, 37, rue des Arènes à Arles, tarifs : 29 € (déjeuner) et 39 € (soir). Résas au 09 72 86 72 04. Ouvert du jeudi soir au lundi soir et du vendredi au lundi midi. (12h30-14h30).

Peter Fischer chez Chicoulon La cave annonce sa prochaine soirée dégustation avec Peter Fischer, vigneron emblématique du château Revelette à Jouques. Dans une ambiance conviviale et décontractée, Peter présentera ses différentes cuvées : 3 blancs, 3 rouges et 1 liquoreux. Des vins de copains, de gastronomie mais surtout de passionnés. Spécialement pour cette occasion, Peter ouvrira également quelques vieux millésimes de ses plus grandes cuvées issues de sa cave personnelle. Côté cuisine, Tomi, incontournable chef du Chicoulon, cuisinera des tapas qui s’accorderont à merveille avec les vins dégustés. Jeudi 28 février au 59, rue Grignan (Marseille 6e), Formule: 45 € / personne sur réservation au 04 91 33 46 59.

Le GP sur les réseaux