Carnet de cave

Vendanges précoces : Vacqueyras, coteaux d’aix, coteaux varois et les provences entrent dans la danse

Vendanges précocesAvec deux semaines d’avance par rapport à 2016, les premiers coups de sécateurs ont été donnés à Vacqueyras cette semaine. Comme évoqué précédemment pour les côtes du Rhône, les vendanges 2017 sur le terroir de Vacqueyras se résumeront par une formule lapidaire : “petite quantité, grande qualité”. L’été solaire et venteux a favorisé le développement de grains plus petits que les années précédentes mais avec une couleur bien présente et un bon équilibre sucre/acidité bon.

Des Bouches-du-Rhône au Var, c’est avec une semaine d’avance également, le 16 août, que les vendanges ont débuté dans les zones les plus précoces. Elles devraient se poursuivre jusqu’à la fin du mois de septembre sur les terroirs les plus tardifs. « Les vendanges n’avaient jamais démarré aussi tôt, souligne Alain Baccino, président du Conseil interprofessionnel des vins de Provence. Il y a quelques années, on commençait à vendanger fin août. Le changement climatique progressif ainsi que les conditions particulières cette année ont provoqué une maturité très précoce pour les raisins. En cette période de forte chaleur et pour garantir la qualité de nos rosés, nous vendangeons de nuit”.

Les analyses effectuées sur les premiers raisins vendangés sont qualifiées “d’encourageantes”. Ils sont à maturité et présentent une belle acidité. La taille des baies est par contre hétérogène en fonction des secteurs et des parcelles : “Avec un bel équilibre entre fruit et fraîcheur, la qualité devrait être au rendez-vous pour ce millésime 2017, confirme Alain Baccino. La quantité est par contre beaucoup plus difficile à estimer à ce stade même si les premiers jus tirés laissent penser qu’elle sera moindre”.

Juris food Le prochain déjeuner Juris food aura donc lieu le lundi 4 octobre et accueillera Aïcha Sif, adjointe au maire de Marseille en charge de lʼalimentation durable, de lʼagriculture urbaine, des terres agricoles, des relais nature et des fermes pédagogiques. Sébastien Barles, adjoint au maire en charge de la transition écologique, de la lutte et de l'adaptation au bouleversement climatique et de l’assemblée citoyenne du futur comptera également parmi les invités. Ils expliqueront préalablement au repas les politiques de la ville de Marseille en matière d'alimentation durable et de transition écologique. Pour des questions d'organisation, inscription obligatoire jusqu'au 29 septembre. Le déjeuner sera servi au New Hôtel of Marseille (bd Charles-Livon, 7e, parking du Pharo).Paf : 29 € par personne, payable sur place par CB ou espèces (passe sanitaire obligatoire). Infos au 06 18 03 60 95.

Abonnez-vous à notre newsletter