Vite lu

► Légion d’honneur promotion du 14-Juillet. Le Journal Officiel a publié cette semaine la promotion civile du 14 Juillet. 521 personnalités ont été choisies pour leur engagement « au service de l’intérêt général et du rayonnement de la France », des récipiendaires choisis par les ministres qui proposent leur liste au Conseil de l’ordre de la Légion d’honneur. Laquelle liste est finalement validée par le président de la République. Créée par l’empereur Napoléon 1er en 1802, cette décoration fait désormais partie de l’histoire nationale. Chaque promotion met notamment des personnalités de l’hôtellerie-restauration à l’honneur. Cette année, les chefs Alain Ducasse (naturalisé monégasque, ultime privilège fiscal) et Éric Frechon sont faits officiers. Au rang de chevalier, premier grade de la Légion d’honneur, figurent les chefs Paul Pairet et Michel Portos, Sandrine Bayle-Gosse (directrice de l’École des métiers du Gers), Monica Bragard, directrice générale de Bragard, Olivier Gourmelon, dirigeant de la société Kings of kitchen et Louis Privat, fondateur et propriétaire des Grands Buffets de Narbonne.

Var

Depuis 1998, les Vignerons Indépendants du Var et Art&Vin invitent chaque été des artistes ou des collectifs d’artistes à installer leurs œuvres ou à réaliser des performances dans des lieux emblématiques comme les caveaux, les chais, ou au milieu des vignes. Avec cette manifestation, les visiteurs sont conviés à découvrir, sous un angle inédit, une cinquantaine de domaines et châteaux de la Région Sud et en Corse. Où aller dans le Var ? Notre sélection…
• Château de Majoulière à Villecroze, au cœur des coteaux varois Fanny Dhondt s’est installée avec son frère pour vivre sa passion. Sommelière de formation, elle accueille la céramiste VOS (Mado Vandewoestyne) et Marec, artiste belge qui s’est fait connaître avec des dessins humoristiques piquants, qui font régulièrement la une de la presse.
• Le dom. des Féraud à Vidauban regroupe 50 ha, non loin du golfe de Saint-Tropez, c’est le petit paradis de Markus Conrad qui accueille Bernadette Van Baarsen, peintre attachée à la vibration des couleurs, au soleil brûlant de Provence et aux enchevêtrements des végétaux en géométries naturelles et artificielles.
• Le château Saint-Esprit, propriété de la famille Croce-Spinelli depuis 4 générations, est une bâtisse du XIIIe siècle ceinte de majestueux cyprès et de 12 ha de vignes. C’est ici que Rémi Colombet expose ses œuvres, « un dilettante » qui se sert de tous les moyens mis à sa disposition, comme la musique, la photo et les objets. Mises en scènes improvisées, portraits fugitifs, travail instinctif, l’artiste fait fi des contraintes techniques de la photographie.
Tous les domaines participants ici.

Suis-nous sur les réseaux

Sainte-Croix-du-Verdon

Marchés et foires locales.- Durant tout l’été, chaque semaine, la commune accueille plusieurs marchés offrant des produits locaux frais, d’artisanat et des spécialités culinaires.
• Marchés des producteurs : tous les mardis matin, du 2 juillet au 27 août sur l’ancienne aire des camping-cars dans le village.
• Marchés gourmands : les mardis soir 16 juillet et 13 août (18h30-22h30). Foodtrucks de cuisine du monde, bière artisanale de Riez, sur l’ancienne aire des camping-cars dans le village.
• Marchés artisanaux : les mardis soir 9, 23 juillet et les 6 et 20 août (18h30 – 22h30). Avec la présence de créateurs et artisans de la région Sud, rue du Cours.

Carnet de cave

Des côtes-du-Rhône aux côtes-de-Provence, le début des vendanges

vendanges

Produits sur 6 départements, les vins de la vallée du Rhône pèsent 388 millions de bouteilles commercialisées en 2015/2016 dans 200 pays. Les vins de la vallée du Rhône représentent 70 000 hectares et 5 300 exploitations viticoles. 3 millions d’hectolitres ont été récoltés en 2016, générant 1,5 milliard d’euros de chiffre d’affaires. 50 000 emplois directs ou induits font de l’activité vitivinicole le 1er employeur de la vallée du Rhône.
Le coup d’envoi des vendanges pour les vins AOP de la vallée du Rhône a été donné hier lundi 21 août. Une décision pragmatique au vu de la maturité des grappes en cette deuxième quinzaine d’août. Précocité record ? « Là n’est pas la question, la qualité des raisins est au rendez-vous pour un vignoble qui a la chance de bénéficier, une fois de plus, d’une très belle matière première » assure-t-on du côté d’Inter Rhône, l’interprofession qui fédère tous les vignerons des côtes du Rhône. Les premiers coups de sécateurs ont été donnés ce lundi 21 août pour les blancs des appellations de la vallée du rhône méridionale. Dans la partie septentrionale, les vendanges devraient débuter le lundi 4 septembre, soit une avance de 15 jours par rapport à 2016. Cette décision a pu être anticipée, la précocité constatée remontant aux conditions climatiques du printemps et amplifiée par la faible charge en raisins.

Après les fortes chaleurs enregistrées au cours des dernières semaines, l’état sanitaire du vignoble est optimal : « Nous espérions que le mois de juillet puisse nous amener un peu de pluie, avoue Françoise Dijon, responsable de l’observatoire de la qualité du Vignoble. Cela n’a pas été le cas, ce qui n’empêche que selon les dernières observations, la qualité de la récolte est prometteuse, l’équilibre sucre/acidité est bon, et la couleur bien présente ». De mémoire, cela fait plusieurs décennies que les vendanges n’ont pas été aussi précoces, la qualité sera au rendez-vous cette année. En dépit des faibles volumes, le vignoble rhodanien tire bien son épingle du jeu par rapport à la majorité des vignobles de l’Hexagone.

Les Côtes de Provence Pierrefeu couvrent 1800 hectares produisant 90% de vins rosés et 10 % de rouges. L’Appellation regroupe 24 vignerons et 4 caves coopératives sur 12 communes. 5000 hectolitres de vin ont été produits en 2016 sur 150 hectares de vignes.
Les vendanges ont également débuté sur le terroir de Pierrefeu dans le Var dans la semaine du 18 août. « Cette année, nous espérons de belles vendanges, malgré une saison marquée par le manque d’eau, explique Robert Ghigo, le nouveau président de l’appellation Côtes de Provence Pierrefeu depuis juin 2017. Le terroir de Pierrefeu, situé sur 12 communes, bénéficie d’un climat chaud et de sols pauvres et caillouteux propices à l’élaboration de rosés et de rouges à l’intensité aromatique caractéristique. Nos vins, classés en AOP Côtes de Provence, répondent aux critères de la nouvelle dénomination de terroir Pierrefeu, qui est un gage d’excellence. La production de Côtes de Provence Pierrefeu représente 8 à 10% de nos meilleures parcelles. Concernant les vins de Côtes de Provence Pierrefeu, après les rosés et les rouges, nous travaillons en lien avec l’Inao à l’obtention de l’Appellation Côtes de Provence Pierrefeu pour les vins blancs, d’ici le début de l’année 2018″. Le millésime 2017 donnera-t-il les mêmes satisfactions que le 2016 ? Ce dernier s’est distingué au concours général agricole de Paris en affichant 5 médailles à son palmarès (2 médailles d’or en rosé, 2 médailles d’argent dont une en rouge et une en rosé ainsi qu’une médaille de bronze en rosé). Les vignerons nourrissent de grands espoirs…

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.