Vins rosés, vins d'été

Vilaines 2017 : le petit rosé confirme en Provence et arrive à Paris

VilainesEt de deux ! Pour la deuxième année consécutive, le triumvirat des plus jolies « vilaines » de Provence dégaine le tire-bouchon et présente sa cuvée rosée. « Comme l’an dernier, nous avons demandé à Gabriel Giusiano du domaine de Pey Blanc, de nous aider à relever ce défi, avance Emmanuelle Vigne. Nous avons donc beaucoup appris auprès de ce vigneron et profité tout à la fois de sa bienveillance ». Dubitatif en 2017, Giusiano n’a pas hésité une seconde cette année à renouveler le partenariat, enthousiasmé par la détermination, l’entrain et l’énergie déployés par Anne Luttringer, Géraldine Dingwall et Emmanuelle Vigne.
« La quasi-totalité de ceux qui nous avaient fait confiance l’an dernier ont renouvelé leurs commandes, se réjouit Emmanuelle. Certains les ont même triplées ». Composé d’un assemblage somme toute très classique de grenache, cinsault et syrah, ce rosé à la robe pâle, féminin et gracieux, typique de la production en coteaux d’Aix, réussit l’équilibre entre fraîcheur et équilibre. Séduisante, la cuvée sera servie au Café de Flore, boulevard Saint-Germain à Paris, signe avant-coureur d’un bel été. Au Tholonet, le chef Mathias Dandine a réservé quelques bouteilles pour ses meilleurs clients, la Maison d’Ingrid à Lourmarin, une épicerie fine tenue par Hervé, ainsi que l’Epicerie gourmande (rue Jean-Mermoz à Marseille, 8e), figurent parmi les relais de nos trois souriantes « vilaines ». Un signe qui ne trompe pas : 4300 bouteilles de 75 cl et 50 magnums avaient été commercialisés en 2017 ; cette année, ce sont 8500 bouteilles de 75 cl et 450 magnums qui seront débouchés. Ça va valser du tire-bouchon !

Mardi 17 avril dès 19h30, rendez-vous au Babel Community, 70, rue de la République (Marseille, 2e arr.) pour découvrir le millésime 2017 du rosé des Vilaines. Tarif : 12€ les 75 cl et 25€ les 150cl.

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le GP sur les réseaux

Abonnez-vous à notre newsletter

Vite lu

Concerts à la Mirande L’hôtel avignonnais accueille des concerts de musique classique avec des musiciens, habitués à se produire dans les plus grandes salles de concert. Une coupe de champagne est servie à l’entracte et, pour ceux qui le désirent, la soirée se prolonge autour d’un dîner au restaurant de La Mirande. Le prochain concert aura lieu le vendredi 18 janvier à 20h : Bach, Suite pour violoncelle ; Schulhoff, Duo pour violon et violoncelle ; Mieczysław Weinberg, Suite n°1 pour violoncelle avec Philippe Graffin (violon), Raphaël Wallfisch (violoncelle).
Mercredi 13 février, 20h, Mozart « A vous dirais-je, Maman » KV 265 ; Korngold , « Much ado about nothing », violon et piano ; Ysaye, sonate pour violon seul, opus posthume ; Schedrin, Three funny pieces pour trio avec piano Schnittke, quintette avec piano. Les artistes conviés ce soir-là : Philippe Graffin (violon), Erik Sluys (violon), Pierre-Henri Xuereb (alto), Jeroen Reuling (violoncelle), Katsura Mizumoto (piano).
Concert seul avec une coupe de champagne à l’entracte : 40 € ; concert suivi de dîner : 150 €.
À 16 heures, concert suivi d’un thé et pâtisserie au salon de thé : 40 €. Infos au 04 90 14 20.

3e festival truffes et vins Rhonéa Les samedis 19 janvier, 9 et 23 février seront dédiés à la truffe noire sous toutes ses formes. Au programme : cavage dans les truffières partenaires de la cave, découverte du marché aux truffes de Richerenches, l’un des plus importants marché d’Europe, et déjeuner gastronomique « tout à la truffe » accompagné d’une dégustation des cuvées au Dolium, le restaurant de la cave coopérative de Beaumes-de-Venise. Sur réservation, places limitées : 100 € / personne (visite du marché, cavage, dégustation et repas truffes compris). Infos auprès de Marine au  04 9012 41 15.