Brignoles

La Foire de Brignoles dédie un week-end complet à la gastronomie, samedi 20 avril et dimanche 21 avril prochain. Durant deux jours, des chefs se succèderont en cuisine pour mettre à l’honneur le terroir, la filière ovine varoise, la pâtisserie et les Vins de Provence. Julien Tosello, Benoît Witz, Pascal Barandoni, Nicolas Pierantoni ont déjà confirmé leur participation. Recettes autour de l’agneau, démonstrations à 4 mains où les chefs déclineront un produit de saison en version salée et sucrée, astuces pour pâtisser vegan mais avec gourmandise, recettes pour composer un apéro provençal de qualité et accords mets et vins seront commentés par un oenologue en partenariat avec les Vins de Provence.
• Toutes les infos sur la foire de Brignoles, ici

Région

L’union des œnologues de France vient de dévoiler le palmaréès des 41e Vinalies qui se sont tenues à Dijon à la fin du mois de mars. 46 dégustateurs ont goûté 1827 vins ; 505 bouteilles ont été primées dont 202 blancs, 188 rouges et 110 rosés. La palme « Rhône-Provence-Corse » a été attribuée à la cuvée des Vignerons du Luc, Côtes de Provence « Notre Dame des Anges », Baleti Manifi, Rosé, 2023 (avec 97/100 points). Le palmarès Provence se compose de 98 médailles (17 grand or, 45 or et 36 argent).

Marseille

Camille Gandolfo wanted. Mais où est passée Camille Gandolfo ? Depuis son départ du restaurant de l’hôtel des Bords de Mer, Camille Gandolfo ne répond à aucune sollicitation. Nul ne sait où elle est, ni ce qu’elle fait. Alors, pour calmer ceux qui s’inquiètent, sachez que Camille Gandolfo prendra la direction des cuisines de « la Marine des Goudes » rachetée par Paul Langlère (Sépia) et ses associés du Cécile, le sandwich club du quartier de Malmousque. Ouverture prévue début juin mais n’en parlez à personne, c’est confidentiel.
Juan Pulgarin… le come back. Le plus célèbre colombien de la ville reviendra d’ici le mois de mai rue d’Aubagne pour nous y régaler des spécialités qui ont bâti sa réputation.

Une bière à la navette. Ils étaient tous là, jeudi 4 avril au soir, sur la place de Lenche, à goûter et célébrer cette nouvelle bière de la brasserie la Minotte. Une bière blanche aux accents marseillais, aux parfums des navettes des Accoules ! Bien sûr, José Orsoni dit-Jo Navettes, et ses enfants, Marie-Julie et Clément étaient de la fête, pas peu fiers de cette création à laquelle ils ont participé (surtout Clément)… Une bière ultra fraîche, très peu amère qui a nécessité 20 kg de biscuits par brassin et quelque 2 mois de fermentation. A découvrir à la Descente des Accoules (le caviste du 4, rue de l’Evêché, 2e), au Café du théâtre (12, place de Lenche, 2e) et dans tout le réseau des revendeurs des bières La Minotte.
• Infos au 04 91 90 99 42

Suis-nous sur les réseaux

Magazine

Xavier Rey, les savoureuses adresses du « Monsieur Musées » de la ville de Marseille

Xavier Rey

Les amateurs de gastronomie intelligente iront visiter du 15 juin au 29 septembre « On n’a rien inventé », une expo initiée par le musée départemental de l’Arles antique et le musée d’Histoire de Marseille. Le propos ? « Mettre en valeur les producteurs et produits gastronomiques provençaux en les ancrant dans l’Antiquité ». A suivre !
Il est l’un des visages les plus importants de la culture à Marseille et l’un des plus discrets aussi. Transfuge du musée d’Orsay, à Paris, dont il était le directeur des collections, Xavier Rey a 38 ans ; il a pris la direction des musées municipaux en février 2017 avec pour mission de « coordonner l’action des musées de la ville, le musée des Beaux-Arts, le musée Borély, Grobet-Labadie, le Mac, le musée Cantini, le musée d’Histoire du Centre Bourse et la Vieille-Charité dans son ensemble », explique-t-il.
« Je suis venu à Marseille pour élargir mon petit horizon XIXe siècle », sourit Xavier Rey qui adore passer d’une bastide XVIIIe (Borély) à un bâtiment seventies (le Mac), d’un hôtel particulier (Grobet-Labadie) à une structure palatiale (Beaux-Arts à Longchamp). Pour le directeur des musées de Marseille, il s’agit de tisser des liens, créer un réseau entre les différents musées de la ville, « comme un parcours muséal inédit, l’artiste Sophie Calle s’est déjà investie dans 5 musées très différents, dit Xavier Rey. De mai à septembre, il en sera de même avec Erwin Wurm dont les oeuvres s’installeront dans 4 musées ; une rétrospective de cet artiste autrichien qui résonne comme une première », assure le « Monsieur Musées » qui laisse entrevoir pour 2020, une magnifique exposition sur les surréalistes nord-américains…

Les bonnes adresses de Xavier Rey
« Je suis quelqu’un qui aime les choses très simples, les petites adresses authentiques et je ne voudrais blesser personne dans une sélection trop réduite » avertit Xavier Rey qui, après de nombreuses hésitations, se lâche et livre quelques bons plans savoureux…

« J’adore les sandwiches de Chez Fanny. Quand je quitte l’hôtel de ville et que je remonte à la Vieille Charité où j’ai mes bureaux, je m’y arrête toujours car c’est très gustatif et varié. J’aime aussi y acheter un sandwich et le manger assis, comme ça, tout seul au soleil. C’est ma pause dans des journées souvent très longues mais je refuse de sauter un repas. Pargfois, on va chez Fanny entre collègues pour y partager le déjeuner, c’est un moment de détente bien loin des déjeuners protocolaires ».
28, rue de Bonneterie, Marseille 2e arr. Infos au 04 91 44 25 85.

« J’aime bien les pâtisseries de Sylvain Depuichaffray, j’apprécie l’originalité contrôlée de ces gâteaux toujours excellents jamais extravagants. Sa pâtisserie est élaborée et légère, j’adorais son gâteau Musicatreize qu’il ne fait plus que très sporadiquement et son poire-chocolat qui est fabuleux ».
66, rue Grignan, Marseille 1er arr. Infos au 04 91 33 09 75.

 « Je me rends également souvent aux Grandes Tables de la Friche Belle-de-Mai car ma fonction me conduit à vivre et arpenter Marseille le plus largement. J’y fais mes repas avec les collègues qui travaillent aux réserves des musées, c’est un lieu à l’identité très forte où je me sens bien ».
41, rue Jobin, Marseille 3e arr. Infos au 04 95 04 95 85.

 « L’aïoli sur la terrasse de la Caravelle pour la tradition et la vue de carte postale ! J’y invite des amis parisiens ou des relations de travail parisiennes et tous en sont toujours enchantés, c’est aussi une adresse très pratique, non loin de la mairie centrale et de la Vieille Charité ».
34, quai du Port, Marseille 2e arr. Infos au 04 91 90 36 64.

« Je voulais citer ce formidable boulanger du 14e arrondissement qui fait des gâteaux des rois briochés fabuleux. C’est chez lui que la société des Amis des Musées de Marseille achète ses gâteaux des rois en janvier et qu’elle les offre aux équipes des musées lors d’une cérémonie des voeux très sympa. Pour moi, ces gâteaux brioche ont été une révélation à un point tel que j’en ai oublié ma galette frangipane lyonnaise… Ça fait de moi un vrai provençal non ? » (rires).
Boulangerie Saint-Barthélémy, 19, avenue Claude-Monet, Marseille 14e arr. Infos au 06 99 54 10 11.

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.