Magazine

Xavier Rey, les savoureuses adresses du “Monsieur Musées” de la ville de Marseille

Xavier Rey

Les amateurs de gastronomie intelligente iront visiter du 15 juin au 29 septembre “On n’a rien inventé”, une expo initiée par le musée départemental de l’Arles antique et le musée d’Histoire de Marseille. Le propos ? “Mettre en valeur les producteurs et produits gastronomiques provençaux en les ancrant dans l’Antiquité”. A suivre !
Il est l’un des visages les plus importants de la culture à Marseille et l’un des plus discrets aussi. Transfuge du musée d’Orsay, à Paris, dont il était le directeur des collections, Xavier Rey a 38 ans ; il a pris la direction des musées municipaux en février 2017 avec pour mission de “coordonner l’action des musées de la ville, le musée des Beaux-Arts, le musée Borély, Grobet-Labadie, le Mac, le musée Cantini, le musée d’Histoire du Centre Bourse et la Vieille-Charité dans son ensemble”, explique-t-il.
“Je suis venu à Marseille pour élargir mon petit horizon XIXe siècle”, sourit Xavier Rey qui adore passer d’une bastide XVIIIe (Borély) à un bâtiment seventies (le Mac), d’un hôtel particulier (Grobet-Labadie) à une structure palatiale (Beaux-Arts à Longchamp). Pour le directeur des musées de Marseille, il s’agit de tisser des liens, créer un réseau entre les différents musées de la ville, “comme un parcours muséal inédit, l’artiste Sophie Calle s’est déjà investie dans 5 musées très différents, dit Xavier Rey. De mai à septembre, il en sera de même avec Erwin Wurm dont les oeuvres s’installeront dans 4 musées ; une rétrospective de cet artiste autrichien qui résonne comme une première”, assure le “Monsieur Musées” qui laisse entrevoir pour 2020, une magnifique exposition sur les surréalistes nord-américains…

Les bonnes adresses de Xavier Rey
“Je suis quelqu’un qui aime les choses très simples, les petites adresses authentiques et je ne voudrais blesser personne dans une sélection trop réduite” avertit Xavier Rey qui, après de nombreuses hésitations, se lâche et livre quelques bons plans savoureux…

“J’adore les sandwiches de Chez Fanny. Quand je quitte l’hôtel de ville et que je remonte à la Vieille Charité où j’ai mes bureaux, je m’y arrête toujours car c’est très gustatif et varié. J’aime aussi y acheter un sandwich et le manger assis, comme ça, tout seul au soleil. C’est ma pause dans des journées souvent très longues mais je refuse de sauter un repas. Pargfois, on va chez Fanny entre collègues pour y partager le déjeuner, c’est un moment de détente bien loin des déjeuners protocolaires”.
28, rue de Bonneterie, Marseille 2e arr. Infos au 04 91 44 25 85.

“J’aime bien les pâtisseries de Sylvain Depuichaffray, j’apprécie l’originalité contrôlée de ces gâteaux toujours excellents jamais extravagants. Sa pâtisserie est élaborée et légère, j’adorais son gâteau Musicatreize qu’il ne fait plus que très sporadiquement et son poire-chocolat qui est fabuleux”.
66, rue Grignan, Marseille 1er arr. Infos au 04 91 33 09 75.

 “Je me rends également souvent aux Grandes Tables de la Friche Belle-de-Mai car ma fonction me conduit à vivre et arpenter Marseille le plus largement. J’y fais mes repas avec les collègues qui travaillent aux réserves des musées, c’est un lieu à l’identité très forte où je me sens bien”.
41, rue Jobin, Marseille 3e arr. Infos au 04 95 04 95 85.

 “L’aïoli sur la terrasse de la Caravelle pour la tradition et la vue de carte postale ! J’y invite des amis parisiens ou des relations de travail parisiennes et tous en sont toujours enchantés, c’est aussi une adresse très pratique, non loin de la mairie centrale et de la Vieille Charité”.
34, quai du Port, Marseille 2e arr. Infos au 04 91 90 36 64.

“Je voulais citer ce formidable boulanger du 14e arrondissement qui fait des gâteaux des rois briochés fabuleux. C’est chez lui que la société des Amis des Musées de Marseille achète ses gâteaux des rois en janvier et qu’elle les offre aux équipes des musées lors d’une cérémonie des voeux très sympa. Pour moi, ces gâteaux brioche ont été une révélation à un point tel que j’en ai oublié ma galette frangipane lyonnaise… Ça fait de moi un vrai provençal non ?” (rires).
Boulangerie Saint-Barthélémy, 19, avenue Claude-Monet, Marseille 14e arr. Infos au 06 99 54 10 11.

Infos express

Glenn Viel, chef du restaurant l’Oustau de Baumanière, aux Baux-de-Provence, a été élu « chef de l’année 2020 » par ses pairs à l’occasion de la 34e édition des Trophées du magazine Le Chef ce lundi 21 septembre. Né en janvier 1980 dans une famille de militaires, son aventure à Baumanière a démarré en 2015 quand Jean-André Charial, le propriétaire, l’a appelé pour redonner vie à ce restaurant mythique. Dès son arrivée, Glenn Viel a mis en place une cuisine écoresponsable avec le développement d’un potager bio, de ruches ainsi qu’une ferme pédagogique. En janvier 2020, il décroche sa 3e étoile. Il est aussi distingué au titre de la “gastronomie durable”, lancé par le guide rouge qui honore les restaurants ayant une démarche écoresponsable. Côté pâtisserie, c’est Brandon Dehan du même restaurant qui est distingué. Originaire de Noyon dans l’Oise, il avait été désigné jeune chef pâtissier de l’année en 2019 par le guide Gault et Millau. Ce sont les chefs référencés dans le Guide Michelin qui votent chaque année pour élire les meilleurs de la profession lors de cette 34e édition des Trophées du magazine Le Chef, seule élection des professionnels de la gastronomie française par leurs pairs.

Samedi 26 septembre, le restaurant de l’île d’If, Marseille en Face, vous ouvre sa table pour un moment culinaire inédit et unique au pied du château d’If. C’est dans ce lieu chargé d’histoire, face à Marseille et privatisé pour l’occasion que le trio Sébastien Dugast, Romain Nicoli (restaurant Le Môle – Gérald Passedat) accompagnés du cuisinier nomade Emmanuel Perrodin vous propose de vivre une soirée unique autour d’un menu découverte faisant la part belle à l’histoire du lieu et des vins sélectionnés pour l’occasion. Frédéric Presles, invité d’honneur, nous contera un peu d’histoires de Monte-Cristo et d’Alexandre Dumas. Déroulé de la soirée : embarquement au Vieux-Port en direction du château d’If (une navette privée). 18h30 : apéritif au soleil couchant. 19h30 : menu découverte. 22h30 : retour sur Marseille. Tarif : 75 € par personne (incluant apéritif, dîner, vins et navette). Plus d’informations & réservations : romain@lemole-passedat.com / 06 09 55 25 01. Attention, places très limitées.

Samedi 26 septembre journée spéciale “les pieds dans les vignes” à la maison des Vins d’Avignon, sur la place de l’Horloge. Au programme : une matinée pour découvrir la richesse sensorielle des vignobles de la vallée du Rhône par une approche méthodique de la dégustation et un vocabulaire adapté pour percevoir et exprimer les sensations et saveurs. L’après-midi, l’expérience continue dans le vignoble à la rencontre des vignerons et négociants qui font la typicité des vignobles de la vallée du Rhône. De 10h à 17h30. Tarif : 190 €par personne pour la journée. Ce tarif comprend l’initiation à la dégustation, le déjeuner, la visite de 2 domaines viticoles et le transport. Infos auprès de Clémence Durand au 04 90 27 24 00.

Samedi 10 octobre « Plus beau village de France » du nord Vaucluse, Séguret organise toute la journée, une dégustation des vins du village, une découverte de nombreux artistes et créateurs du village, une découverte de boulange à l’ancienne avec démonstration en direct (confection de pains, de brioches et de tartes au sucre à l’ancienne dans le four banal du village). A 10 h, accueil au portail de la Bise pour la remise du programme de la journée. À 10 h, 11 h, 15 h et 18 h : visites guidées du village médiéval au départ du portail de la Bise. Durée environ 1h (3 € par adulte et gratuit pour les mineurs).
10 h 30 et 15 h 30 : atelier « la vie des Abeilles » suivi d’une dégustation des miels bio de Jérôme Busato au château Cohola à Sablet. A 11 h et 16 h : atelier « les 3 goûts de l’huile d’olive en Provence » à l’atelier les 3 Souquets à Séguret.  12 h : dégustation des bières artisanales de Jean-Pierre Meffre de Chante-Grenouille. A 16 h 30 : cooking show sur le thème des Traditions de Séguret avec présentation de plusieurs mini recettes (au restaurant Le Mesclun – durée 1 h, gratuit, 20 personnes max). 17 h 30 : petit historique sur le métier de santonnier avec explication des différentes étapes de création artisanale d’un santon avec Denis Voeux. Plus d’informations au 04 90 46 91 06.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Abonnez-vous à notre newsletter