Magazine

Coline Faulquier, son nouveau restaurant s’appelle “Signature”

Faulquier
Image prise le 23 décembre 2018, la jeune chef venait de signer l’achat de son restaurant…. (ph. Instagram)

Coline Faulquier, ex-la Pergola (Marseille, 2e arrondissement) revient sur le devant de la scène avec l’ouverture annoncée pour la fin avril-début mai d’un nouveau restaurant, son restaurant, joliment baptisé “Signature”. Les actes ont été signés le 11 décembre 2018 et les travaux ont immédiatement commencé, preuve d’une exceptionnelle ténacité, Coline Faulquier cherchant à prendre sa revanche sur les derniers mois qui ont été difficiles : – Depuis le 12 décembre, je suis là tous les jours, je vis à 200% pour ce restaurant. Les travaux c’est tout moi avec l’aide de mes proches”, dit-elle. “Ma mère a été hallucinante, mon père s’est occupé de toute la plomberie, ma soeur m’a aidée au carrelage, les amis d’enfance se sont occupés des peintures, Midelle a signé toutes les finitions et le ménage, mon parrain et moi avons également tout poncé” énumère Coline consciente de la grande chaîne de solidarité qui s’est constituée autour de son projet.

Coline Faulquier cherchait, dans cet arrondissement, un établissement avec un extérieur “parce que c’est un quartier avec un réel potentiel de développement et accessible, analyse-t-elle. J’ai visité une vingtaine d’adresses avant de trouver celle-ci”. Histoire de passion, Signature “c’est mon deuxième bébé, c’est moi à 100% avec l’espoir d’offrir quelque chose qui soit entièrement à mon image” dit l’ex-candidate de Top Chef 2016. L’ambiance et la déco ont été confiés à Gaëtan Marron qui a joué sur le bleu canard, l’alternance des tasseaux et miroirs et le bois issu des forêts de Bourgogne, “des forêts de ma famille, là où j’ai grandi dans le Morvan”, sourit Coline  Faulquier.

“Il y a eu la vie d’avant et ce restaurant, c’est ma vie, c’est tout moi maintenant”

Nouveau resto et nouvelles habitudes, la jeune chef casse les codes et sortira du triptyque entrée-plat-dessert ; au déjeuner, elle proposera des cocottes “très travaillées et au feu de bois, à partager à 2 ou en version simple si on mange seul. C’est une formule pour les gens pressés avec une cocotte traditionnelle et une cocotte végétalienne qui évolueront très fréquemment, annonce Coline. Mais les traceurs ne changeront pas, on gardera le fameux aïoli et le tube au chocolat gingembre”. En soirée, “les mêmes principes seront conservés avec la possibilité de manger des plats et desserts en demi portion ou portion entière”.

Faulquier
Image volée en plein chantier, Coline s’est aussi rompue à l’art de la maçonnerie…

Et la fameuse étoile du Michelin dans tout ça ? “Bien sûr que j’ai envie d’aller chercher l’étoile, j’ai toujours baigné dedans, c’est un rêve de gosse mais ce n’est pas mon objectif premier, confesse Coline Faulquier. D’abord, je veux installer ce restaurant dans le paysage, je voudrais constituer une équipe fiable et stable et enfin m’éclater chez moi” sourit la jeune maman très lucide. Le gros des travaux s’achève et dans quelques jours, le premier cercle sera invité à lever le verre à la santé de Signature. Puis, dès la fin avril-début mai, Signature accueillera ses premiers clients, l’épreuve de vérité pour une Coline plus que jamais heureuse d’être redevenue elle-même.

Signature Coline Faulquier, 180, rue du Rouet, Marseille 8e arr. Ouverture fin avril-début mai 2019. Tarifs déjeuner : 32 €env. ; dîner, de 50 à 70 €.

1 commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • Et pour tous ceux qui veulent soutenir Coline dans son projet, en gagnant des contreparties en recettes, apéritifs, déjeuners et dîners, voici le lien de crowdfunding créé pour Signature !

    Chaque euro sera utilisé pour terminer d’équiper et d’aménager le restaurant selon les besoins de Coline !

    https://ulule.com/restaurant-coline-faulquier

A Aix-en-Provence, Jacquèmes tire le rideau. L'enseigne aura tenu 108 ans. Jacquèmes était la plus ancienne épicerie fine-caviste de la ville implantée en centre-ville. Une boutique plongée dans le formol, un accueil épouvantable et une sélection qui ne répondait plus aux nouvelles tendances de la gastronomie expliquent le déclin de cette maison qui s'apprête à brader ses stocks dans les prochains jours. Si le coeur vous en dit...
9, rue Méjanes à Aix ; infos au 04 42 23 48 64.

Juris food Le prochain déjeuner Juris food aura lieu le lundi 4 octobre et accueillera Aïcha Sif, adjointe au maire de Marseille en charge de lʼalimentation durable, de lʼagriculture urbaine, des terres agricoles, des relais nature et des fermes pédagogiques. Sébastien Barles, adjoint au maire en charge de la transition écologique, de la lutte et de l'adaptation au bouleversement climatique et de l’assemblée citoyenne du futur comptera également parmi les invités. Ils expliqueront les politiques de la ville de Marseille en matière d'alimentation durable et de transition écologique. Inscription obligatoire jusqu'au 29 septembre. Le déjeuner sera servi au New Hôtel of Marseille (bd Charles-Livon, 7e, parking du Pharo).Paf : 29 € par personne, payable sur place par CB ou espèces (passe sanitaire obligatoire). Infos au 06 18 03 60 95.

Abonnez-vous à notre newsletter

Shabbat dinners rend hommage à la pleine diversité de la cuisine juive. Ce livre propose un voyage initiatique, spirituel et gourmand, à vocation universelle : faire revivre aux uns les émotions et saveurs des souvenirs de shabbat de l’enfance, apporter un souffle neuf dans les repas du vendredi soir ; inviter les curieux à découvrir la richesse de ces spécialités et adopter ce rituel synonyme de pause, de temps pour soi et les siens. Vanessa Zibi et Leslie Gogois ont tissé un répertoire culinaire authentique de plus de 90 recettes de famille, d’amis, de chefs. Des recettes iconiques séfarades et ashkénazes, mais aussi des plats plus modernes, inspirés du courant israélien, dont certains ont été pensés pour les enfants. Des recettes de shabbat pour les fêtes du calendrier juif (Pessah, Rosh Hashana, Pourim…), et des pas à pas pour réaliser les indispensables hallots (pains tressés). Shabbat dinners, 324 pages, La Martinière Ed., 39 €