Magazine

Coline Faulquier, son nouveau restaurant s’appelle « Signature »

Faulquier
Image prise le 23 décembre 2018, la jeune chef venait de signer l’achat de son restaurant…. (ph. Instagram)

Coline Faulquier, ex-la Pergola (Marseille, 2e arrondissement) revient sur le devant de la scène avec l’ouverture annoncée pour la fin avril-début mai d’un nouveau restaurant, son restaurant, joliment baptisé « Signature ». Les actes ont été signés le 11 décembre 2018 et les travaux ont immédiatement commencé, preuve d’une exceptionnelle ténacité, Coline Faulquier cherchant à prendre sa revanche sur les derniers mois qui ont été difficiles : – Depuis le 12 décembre, je suis là tous les jours, je vis à 200% pour ce restaurant. Les travaux c’est tout moi avec l’aide de mes proches », dit-elle. « Ma mère a été hallucinante, mon père s’est occupé de toute la plomberie, ma soeur m’a aidée au carrelage, les amis d’enfance se sont occupés des peintures, Midelle a signé toutes les finitions et le ménage, mon parrain et moi avons également tout poncé » énumère Coline consciente de la grande chaîne de solidarité qui s’est constituée autour de son projet.

Coline Faulquier cherchait, dans cet arrondissement, un établissement avec un extérieur « parce que c’est un quartier avec un réel potentiel de développement et accessible, analyse-t-elle. J’ai visité une vingtaine d’adresses avant de trouver celle-ci ». Histoire de passion, Signature « c’est mon deuxième bébé, c’est moi à 100% avec l’espoir d’offrir quelque chose qui soit entièrement à mon image » dit l’ex-candidate de Top Chef 2016. L’ambiance et la déco ont été confiés à Gaëtan Marron qui a joué sur le bleu canard, l’alternance des tasseaux et miroirs et le bois issu des forêts de Bourgogne, « des forêts de ma famille, là où j’ai grandi dans le Morvan », sourit Coline  Faulquier.

« Il y a eu la vie d’avant et ce restaurant, c’est ma vie, c’est tout moi maintenant »

Nouveau resto et nouvelles habitudes, la jeune chef casse les codes et sortira du triptyque entrée-plat-dessert ; au déjeuner, elle proposera des cocottes « très travaillées et au feu de bois, à partager à 2 ou en version simple si on mange seul. C’est une formule pour les gens pressés avec une cocotte traditionnelle et une cocotte végétalienne qui évolueront très fréquemment, annonce Coline. Mais les traceurs ne changeront pas, on gardera le fameux aïoli et le tube au chocolat gingembre ». En soirée, « les mêmes principes seront conservés avec la possibilité de manger des plats et desserts en demi portion ou portion entière ».

Faulquier
Image volée en plein chantier, Coline s’est aussi rompue à l’art de la maçonnerie…

Et la fameuse étoile du Michelin dans tout ça ? « Bien sûr que j’ai envie d’aller chercher l’étoile, j’ai toujours baigné dedans, c’est un rêve de gosse mais ce n’est pas mon objectif premier, confesse Coline Faulquier. D’abord, je veux installer ce restaurant dans le paysage, je voudrais constituer une équipe fiable et stable et enfin m’éclater chez moi » sourit la jeune maman très lucide. Le gros des travaux s’achève et dans quelques jours, le premier cercle sera invité à lever le verre à la santé de Signature. Puis, dès la fin avril-début mai, Signature accueillera ses premiers clients, l’épreuve de vérité pour une Coline plus que jamais heureuse d’être redevenue elle-même.

Signature Coline Faulquier, 180, rue du Rouet, Marseille 8e arr. Ouverture fin avril-début mai 2019. Tarifs déjeuner : 32 €env. ; dîner, de 50 à 70 €.

1 Comment

Click here to post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • Et pour tous ceux qui veulent soutenir Coline dans son projet, en gagnant des contreparties en recettes, apéritifs, déjeuners et dîners, voici le lien de crowdfunding créé pour Signature !

    Chaque euro sera utilisé pour terminer d’équiper et d’aménager le restaurant selon les besoins de Coline !

    https://ulule.com/restaurant-coline-faulquier

Suis-nous sur les réseaux

Vite lu

Le Portugal à Marseille. Dans le cadre de la saison croisée France-Portugal de l’Institut français, les grandes Tables ICI vous proposent de (re)découvrir la cuisine portugaise avec deux événements.
☻ Bacalhau ! Le grand Marché du Portugal adopte les couleurs du Portugal : sélection de vins et spiritueux portugais, les fameuses pasteis de nata, les céramiques typiques et produits d’épiceries fines. Les cheffes Rosario Pinheiro et Jenifer Abrantes mettent à l’honneur la morue en plusieurs déclinaisons, Romain Chartrain (de Azul concept store) proposera des grands classiques de la cuisine portugaise, et Sonia Isidro servira une assiette végétarienne.
• Lundi 4 juillet de 16h à 22 heures à la Friche Belle-de-Mai
­☻ Le lendemain, 5 juillet, participez au grand dîner-barbecue pour 450 personnes ! 80 tables partagées et une vingtaine de barbecues géants seront montés pour cette soirée sur le toit-terrasse de la Friche. Gigantesque. La carte sera élaborée par Rosario Pinheiro, Jenifer Abrantes, Sonia Isidro, Sergio Vaz, Romain Chartrain (de Azul concept store) et Julien Reynouard pour la carte des vins. Le menu sera composé d’une salada de bacalhau com grão de bico, Chips de pele de bacalhau, salada de pimento assado, Pão com chouriço, Frango Assado com piri piri, Arroz Doce, Pudim et Línguas de bacalhau.
• Réservations impératives en cliquant ici.

Du gin en Bib. Le gin de la Distillerie de Camargue, le fameux Bigourdan, est désormais disponible en bag-in-box 3 litres. Et pourquoi un Bib ? Parce que c’est pratique, plus léger, plus facile à stocker, à expédier. C’est écologique, le carton ça se recycle plus facilement que le verre. C’est économique : la preuve : 68 € le litre en bouteille et 185 € le Bib 3 litres. Enfin, protégé de la lumière et de l’oxygène il est moins soumis aux effets de l’oxydation. Et c’est pour qui ? Pour les professionnels de la restauration, du bar, de la nuit, de l’événementiel. Les mariés de l’été, les fêtards, les peinards, les fidèles, les marins à quai, les alpins au chalet, les baigneurs sur le sable.
Dégustation et vente à la Distillerie de Camargue, 12, rue Frédéric-Mistral à Arles. Infos au 06 85 03 71 05.