Art de vivre

A la Claudy, un havre hors du temps à Lambesc pour un week-end ou pour la vie

A la ClaudyIl est 17 heures, au retour de la promenade, les enfants poussent la porte de la cuisine où Claudette mitonne déjà les gâteaux et douceurs du petit-déjeuner qui sera servi demain. Une douce odeur emplit les couloirs de cette maison construite en lisière du village de Lambesc. La quête du bonheur passe-t-elle par les voyages en avion ? Rien n’est moins sûr. A travers la campagne aixoise, des petites routes secondaires, sinueuses, bordées de pins et de vignobles, conduisent À La Claudy, une adresse douce et prometteuse de moments délicieux : une oliveraie bio de 800 oliviers, des arbres fruitiers, un généreux potager et de grands espaces verts. L’eau est partout : bassin naturel écologique, piscine d’eau salée, étang romantique… le charme opère. Claudy et Didier ont eu un coup de coeur pour cette bastide du XIXe siècle, restaurée en 2003, dont ils ont conservé l’héritage. Avec ses cinq chambres d’hôtes et ses deux gîtes indépendants, À La Claudy invite à se ressourcer, à déconnecter du stress urbain sur les bords du bassin naturel extérieur, bordé de pavés en granit du XIXe. Côté wellness, la piscine extérieure de 23m et son jacuzzi, le spa (avec sauna et hammam) et les séances massage sont proposés sur réservation ; a tester : le modelage du corps au Mojos de Provence, un massage corporel avec des palets organiques emmaillotés dans un mélange d’herbes et d’épices typiquement provençal ; unique et addictif.

Les petits-déjeuners de Claudy justifient à eux seuls le détour : servis dans le salon de la bastide ou dans le jardin, ils se composent de pâtisseries bio (gâteaux et cakes individuels), de confitures maison, ainsi que le pain et les yaourts. Les fruits et les légumes sont cultivés sur le domaine de 7 hectares, certifié AB en 2014. Les œufs sont frais, du poulailler. Et pour compléter la démarche responsable, la charcuterie et le fromage sont bio et locaux. A une heure de Marseille et tout autant d’Avignon, à 50 minutes d’Arles et 1h20 de Cassis, cette maison d’hôtes est au carrefour des grandes routes qui traversent la Provence. Après l’avoir visitée on s’interroge encore : la quête du bonheur passe-t-elle par les voyages en avion ?

À La Claudy, chemin du Petit Janet, 13410 Lambesc ; infos au 06 18 67 71 47.

Aix-en-Provence

Jean-Luc Le Formal n’est plus. 2002-2022, le  plus breton des chefs provençaux a mis 20 ans dans la cité du Roy René pour gravir tous les échelons de la notoriété. Las, ce samedi 3 décembre, le cœur de Jean-Luc Le Formal a décidé de siffler la fin de la partie. Au Grand Pastis qui lui avait demandé s’il avait des regrets, Le Formal avait répondu : – Je n’en ai pas. Il faut assumer ce qui a été fait car on ne peut plus revenir dessus ». Fort de sa devise, « Profiter du moment présent à 100%, vivre et partager sa passion », Jean-Luc Le Formal a vecu pleinement pour la cuisine avec une douleur et une incompréhension : le mutisme du guide rouge à son encontre. Généreux dans le verbe et en actes, solidaire et confraternel, Le Formal tire définitivment le rideau sur son restaurant de la rue Espariat. En ces journées pénibles, chacun pensera à Yvonne sa compagne ; une cérémonie sera célébrée à Aix, jeudi 8 décembre.
Son interview au Grand Pastis.

Marseille-Cassis

EXCLUSIF. – C’est bien le chef des Roches Blanches, Alexandre Auger, qui succédera à Dominique Frérard au piano du restaurant les Trois Forts du Sofitel Marseille-Vieux-Port. Auger est arrivé à Cassis le 7 juin 2021 et devrait en partir tout début janvier 2023. Avant d’acter son départ, deux soirées seront organisées dans le 5 étoiles cassidain les 15 et 16 décembre. Le 15 décembre, Alexandre Auger et Randy Siles, chef costaricien, créateur du concept « Agro-Marino », serviront un dîner à 4 mains sur la thématique « Agro-Marino ». Le 16 décembre, le cuisinier Randy Siles s’associera cette fois au chef italien Gabriele Boffa, 2 étoiles au guide rouge, originaire du Piémont en Italie, pour un dîner à 4 mains. Valentin Fabry, chef pâtissier des Roches Blanches, quant à lui, proposera deux desserts uniques pour clore subtilement ces deux rendez-vous sur une belle note sucrée… Et dire au-revoir au chef Auger. Emule de Yannick Alléno avec qui il a travaillé au Meurice, Auger a aussi dirigé la brigade du Sofitel Faubourg, rue Boissy d’Anglas (Paris VIIIe), voisin de l’Elysée.

Suis-nous sur les réseaux

Marseille

Le lycée hôtelier de Marseille Bonneveine a soufflé ses 40 bougies le 29 novembre 2022. L’établissement de formation a annoncé qu’il sera renommé du nom de Jean-Paul Passédat, décédé le mercredi 10 août dernier, à l’âge de 88 ans. Ce 29 novembre, Gérald Passédat, est venu rappeler que son père avait compté à l’époque parmi les plus fervents soutiens de la création d’un lycée hôtelier à Marseille. Le président de la région Sud, Renaud Muselier, figurait parmi les invités.

Abonne-toi à la newsletter