Magazine

A Marseille, la Martinette ancre ses vins au Mucem

Krusenstern 82
Alexei Dmitriev, micro en main, a salué “le génie français”, ses “paradoxes” et confié sa volonté de faire de son vignoble un ambassadeur de l’excellence
Krusenstern 45
Emmanuel Perrodin, chef du Relais 50, goûte les fromages Lemarié, les bouchées de Sébastien Richard. Partout, les amateurs de vin sont aux anges

Foule des grands jours ce midi sur le pont de ce magnifique quatre mâts amarré sur les quais face au Mucem. A bord du Krusenstern, les invités d’Alexei Dmitriev ont dégusté les cuvées du domaine de la Martinette, propriété varoise de l’homme d’affaires russe. A bord du bateau construit en 1926, les cuisiniers de l’association Gourméditerranée avaient dressé des buffets de mignardises salées et sucrées. Ici, Simone Laffitte dégustait le rosé 2014 élaboré avec le concours de l’oenologue Stéphane Derenoncourt. Là-bas, le chef Lionel Lévy saluait Christine Couderc, l’une des “mécènes” du restaurant Alexandre Mazia. Un avocat parisien spécialisé dans le droit de la propriété industrielle ne tarissait pas d’éloges devant le gouda à la truffe noire qu’avait généreusement présenté le fromager aixois Lemarié. Les blogs d’info (GoMet et Made in Marseille) s’accordaient sur la majesté du site alors que la photographe Sophie Spiteri immortalisait Alexei Dmitriev en train de lever le verre “à la santé de ce peuple de capable de fabriquer des paradoxes et de les assimiler”. A 15 heures, alors que les 200 invités prenaient le large vers le centre-ville, plusieurs chefs proposaient de recomposer un buffet pour le personnel du bateau qui n’avait pas encore eu le bonheur de goûter aux spécialités.

Photo Sophie Spitéri

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • Numa Muller chez Madame Jeanne Longtemps annoncée et attendue, l'arrivée de Numa Muller chez Madame Jeanne, le restaurant de la Maison Buon, rue Grignan (6e arr) est officielle. Le chef a pris possession de la cuisine et propose pêle-mêle une tête de thon de ligne, un loup-concombre compressé et abricot fermenté-lait ribot et chips de riz-seiche, un thon et abricot au sel-herbes et fleurs du littoral et huile de feuilles de figuier eau de concombre. A suivre, 86, rue Grignan, Marseille 1er ; infos au 04 86 26 54 16.