Magazine

A Marseille, la Martinette ancre ses vins au Mucem

Krusenstern 82
Alexei Dmitriev, micro en main, a salué « le génie français », ses « paradoxes » et confié sa volonté de faire de son vignoble un ambassadeur de l’excellence
Krusenstern 45
Emmanuel Perrodin, chef du Relais 50, goûte les fromages Lemarié, les bouchées de Sébastien Richard. Partout, les amateurs de vin sont aux anges

Foule des grands jours ce midi sur le pont de ce magnifique quatre mâts amarré sur les quais face au Mucem. A bord du Krusenstern, les invités d’Alexei Dmitriev ont dégusté les cuvées du domaine de la Martinette, propriété varoise de l’homme d’affaires russe. A bord du bateau construit en 1926, les cuisiniers de l’association Gourméditerranée avaient dressé des buffets de mignardises salées et sucrées. Ici, Simone Laffitte dégustait le rosé 2014 élaboré avec le concours de l’oenologue Stéphane Derenoncourt. Là-bas, le chef Lionel Lévy saluait Christine Couderc, l’une des « mécènes » du restaurant Alexandre Mazia. Un avocat parisien spécialisé dans le droit de la propriété industrielle ne tarissait pas d’éloges devant le gouda à la truffe noire qu’avait généreusement présenté le fromager aixois Lemarié. Les blogs d’info (GoMet et Made in Marseille) s’accordaient sur la majesté du site alors que la photographe Sophie Spiteri immortalisait Alexei Dmitriev en train de lever le verre « à la santé de ce peuple de capable de fabriquer des paradoxes et de les assimiler ». A 15 heures, alors que les 200 invités prenaient le large vers le centre-ville, plusieurs chefs proposaient de recomposer un buffet pour le personnel du bateau qui n’avait pas encore eu le bonheur de goûter aux spécialités.

Photo Sophie Spitéri

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Marseille-Cassis

EXCLUSIF. – C’est bien le chef des Roches Blanches, Alexandre Auger, qui succédera à Dominique Frérard au piano du restaurant les Trois Forts du Sofitel Marseille-Vieux-Port. Auger est arrivé à Cassis le 7 juin 2021 et devrait en partir tout début janvier 2023. Avant d’acter son départ, deux soirées seront organisées dans le 5 étoiles cassidain les 15 et 16 décembre. Le 15 décembre, Alexandre Auger et Randy Siles, chef costaricien, créateur du concept « Agro-Marino », serviront un dîner à 4 mains sur la thématique « Agro-Marino ». Le 16 décembre, le cuisinier Randy Siles s’associera cette fois au chef italien Gabriele Boffa, 2 étoiles au guide rouge, originaire du Piémont en Italie, pour un dîner à 4 mains. Valentin Fabry, chef pâtissier des Roches Blanches, quant à lui, proposera deux desserts uniques pour clore subtilement ces deux rendez-vous sur une belle note sucrée… Et dire au-revoir au chef Auger. Emule de Yannick Alléno avec qui il a travaillé au Meurice, Auger a aussi dirigé la brigade du Sofitel Faubourg, rue Boissy d’Anglas (Paris VIIIe), voisin de l’Elysée.

Suis-nous sur les réseaux

L’Isle-sur-la-Sorgue

Œuf mayonnaise. Le concours du meilleur œuf mayo  du monde s’est tenu à Paris le 14 novembre dernier. Le vauclusien Jérémi Fontin est monté sur la deuxième marche du podium, porté par un œuf fermier bio de gros calibre, cuisson en 8 minutes, « dans de l’eau très salée pour garder un jaune orangé et onctueux » révèle le chef de l’Atelier du Jardin dans le quotidien La Provence. Le grand gagnant 2023 du concours créé par l’Association de sauvegarde de l’œuf mayonnaise (Asom) est la Grande Brasserie de Bastille, à Paris. Pour ceux qui le souhaitent, la recette œuf-mayo de Jérémi Fontin est proposée au restaurant à 8 € les quatre demi-œufs. L’Asom a été créée par feu le chroniqueur gastronomique et fondateur des Guides Lebey, Claude Lebey. Elle a été relancée en 2018 par quatre gastronomes avertis, soucieux de préserver et promouvoir ce monument de la cuisine bistrotière française.
• L’Atelier du Jardin, 34, avenue de l’Égalité,  84800, l’Isle-sur-la-Sorgue.

Marseille

Le lycée hôtelier de Marseille Bonneveine a soufflé ses 40 bougies le 29 novembre 2022. L’établissement de formation a annoncé qu’il sera renommé du nom de Jean-Paul Passédat, décédé le mercredi 10 août dernier, à l’âge de 88 ans. Ce 29 novembre, Gérald Passédat, est venu rappeler que son père avait compté à l’époque parmi les plus fervents soutiens de la création d’un lycée hôtelier à Marseille. Le président de la région Sud, Renaud Muselier, figurait parmi les invités.

Abonne-toi à la newsletter