Magazine

A Marseille, la Martinette ancre ses vins au Mucem

Krusenstern 82
Alexei Dmitriev, micro en main, a salué “le génie français”, ses “paradoxes” et confié sa volonté de faire de son vignoble un ambassadeur de l’excellence
Krusenstern 45
Emmanuel Perrodin, chef du Relais 50, goûte les fromages Lemarié, les bouchées de Sébastien Richard. Partout, les amateurs de vin sont aux anges

Foule des grands jours ce midi sur le pont de ce magnifique quatre mâts amarré sur les quais face au Mucem. A bord du Krusenstern, les invités d’Alexei Dmitriev ont dégusté les cuvées du domaine de la Martinette, propriété varoise de l’homme d’affaires russe. A bord du bateau construit en 1926, les cuisiniers de l’association Gourméditerranée avaient dressé des buffets de mignardises salées et sucrées. Ici, Simone Laffitte dégustait le rosé 2014 élaboré avec le concours de l’oenologue Stéphane Derenoncourt. Là-bas, le chef Lionel Lévy saluait Christine Couderc, l’une des “mécènes” du restaurant Alexandre Mazia. Un avocat parisien spécialisé dans le droit de la propriété industrielle ne tarissait pas d’éloges devant le gouda à la truffe noire qu’avait généreusement présenté le fromager aixois Lemarié. Les blogs d’info (GoMet et Made in Marseille) s’accordaient sur la majesté du site alors que la photographe Sophie Spiteri immortalisait Alexei Dmitriev en train de lever le verre “à la santé de ce peuple de capable de fabriquer des paradoxes et de les assimiler”. A 15 heures, alors que les 200 invités prenaient le large vers le centre-ville, plusieurs chefs proposaient de recomposer un buffet pour le personnel du bateau qui n’avait pas encore eu le bonheur de goûter aux spécialités.

Photo Sophie Spitéri

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En bref

Ban des Vendanges à Visan Pour cette 5e édition, les festivités débuteront à 17h, par un concert de l’orchestre de chambre de Lyon, dirigé par Vincent Balse (concerto pour piano en la majeur KV 488 de W.A. Mozart ; concerto pour 2 violons en ré mineur de J.-S. Bach ; quintette pour piano et cordes de N. Kapustin ; valse sentimentale de I. Tchaïkovski ; Azul Tango de R. Galliano).
A l’issue du concert, le défilé des membres de la confrérie Saint-Vincent de Visan, (une des plus vieilles confréries bachiques de France) intronisera quatre personnalités sur la place du Jeu de Paume. Un buffet sera ensuite dressé dans la cour de l’hôtel de Pellissier où seront servies les cuvées de 10 caves et domaines de l’appellation. A l’origine du ban des vendanges, le seigneur local levait une bannière à ses armes, d’où le nom de ban, ce qui levait l’interdiction de ramasser du raisin et non pas l’autorisation de commencer la vendange. Le raisin était goûté par les autorités compétentes qui déclaraient qu’il était mûr. La récolte et le foulage pouvaient alors commencer. Infos et réservations au 04 90 41 97 25 ; tarif : 30€.

Arles, expo au chardon Du 1er août au 30 septembre, le restaurant accueille l’exposition du photographe Samir Ben Rahma : “les Catalanes”. “Nous sommes honorés d’accueillir sur nos murs et pour le plus grand bonheur de vos pupilles, de votre mémoire, de la mémoire des Marseillais, cette expo qui est un hommage au passé, aux femmes et à leurs années glorieuses !” explique l’équipe du restaurant, réputé pour accueillir tout au long de l’année des chefs en résidence, des vignerons, des artistes et des bons vivants. 37, rue des Arènes à Arles ; infos au 09 72 86 72 04.

Les Musicales dans les Vignes jusqu’au 30 août, vingt-cinq domaines de renom célèbrent la noblesse du vin en musique avec des concerts uniques au fil de l’été… Des instants musicaux suspendus dans des lieux d’exception. Et il y en a pour tous les goûts : jazz, classique, tango argentin, flamenco, musique tzigane, klemer, russe, etc. Un tour du monde. Infos et inscriptions 06 60 30 32 90 et http://lesmusicalesdanslesvignes.blogspot.com/

Abonnez-vous à notre newsletter