Vins rosés, vins d'été

Barbebelle, la cuvée Héritage rosé 2018, un hommage aux générations passées

BarbebelleIl se dit qu’ici les Romains déjà cultivaient la vigne… Au-delà de la légende, Barbebelle compte parmi les plus vieux vignobles du pays aixois ; 300 hectares dont 45 de vignes et une même famille qui, depuis 4 générations, fait vivre le domaine. C’est désormais au tour de Madeleine, la fille de Brice Herbeau, d’écrire les plus belles pages de cette saga familiale avec son époux Valentin Premmereur. Tous deux travaillent ensemble avec  passion et dans une grande complémentarité : de l’entretien du vignoble à sa commercialisation, le jeune couple se répartit les tâches. Epaulés par l’oenologue maison, Thomas Benard, Madeleine et Valentin vinifient dans le respect de la personnalité et du caractère imposés par la famille Herbeau depuis tant d’années.
A 16 km au nord d’Aix-en-Provence, sur les routes sinueuses menant au Luberon le vignoble est classé en AOC coteaux d’Aix, dans un environnement de cyprès, chênes kermès, pins et genêts sur un relief accidenté, des coteaux argilo-calcaires ensoleillés, un terrain propice à l’expression des cépages autochtones à l’instar de la syrah, du grenache, du cabernet- sauvignon, cinsault, vermentino et sauvignon…
Cette cuvée Héritage, rosé 2018 a obtenu une médaille d’argent au Concours général agricole lors du dernier salon de l’Agriculture à Paris. Hommage aux générations qui ont précédé Madeleine sur cette terre, ce rosé est composé d’un assemblage de grenache (60%) et de syrah et cabernet-sauvignon à parts égales. Rosé à la robe lumineuse et brillante, évoquant la couleur de peau des pêches de vignes, Héritage est très aromatique sur des notes de fruits rouges des bois. Ce rosé très frais avec une bouche harmonieuse, développe des arômes de chèvrefeuille. Elégant à l’apéritif, ce vin servi à 11-12°C conviendra aux repas sophistiqués de crustacés ou de poissons de mer grillés voire quelque préparation légumière provençale de bon aloi.

Cuvée Héritage rosé 2018, château Barbebelle, RD 543, 13840 Rognes ; infos au 04 42 50 22 12. Bouteille 75 cl, tarif : 12 € TTC, départ cave.

Ajouter un commentaire…

Click here to post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter

Suis-nous sur les réseaux

Vite lu

(Encore) un nouveau directeur aux Roches Blanches. Comme chaque année, l’hôtel restaurant cassidain présente son nouveau directeur. Il s’agit d’Emmanuel Blanchemanche qui a quitté la direction du domaine de Verchant, près de Montpellier, pour Cassis. « Je suis très heureux de me lancer dans ce nouveau projet de vie, de  surcroît dans cet environnement exceptionnel. Pouvoir écrire un nouveau chapitre pour ce lieu mythique est un privilège et j’ai suivi les conseils de Winston Churchill, qui a résidé aux Roches Blanches : pour s’améliorer, il faut changer. Donc, pour être parfait, il faut avoir changé souvent ». Il n’est pas sûr que dans l’hôtellerie et la restauration ces changements perpétuels soient très rassurants pour les clients.

Sébastien Sanjou au château Mentone. Le chef varois rejoint pour l’été le domaine viticole de Mentone et y ouvre « la Table de Mentone ». Dès les beaux jours arrivés, la table est dressée en extérieur, face au vignoble et aux forêts qui le bordent. La ferme-auberge promet de conjuguer convivialité et partage avec des menus d’esprit provençal composés avec les légumes et herbes fraîches du potager, les fruits des vergers, olives de l’oliveraie du domaine et les œufs du poulailler. Viandes et volailles, fromages et charcuteries sont, eux, issus de producteurs locaux. Les vins de la propriété, classés Côtes de Provence bio, accompagnent les menus. En mai et juin, ouverture du mercredi au dimanche au déjeuner et du mercredi au samedi au dîner.
Château Mentone, 401, chemin de Mentone, 83510 Saint-Antonin du Var ; infos au 04 94 04 42 00.