Restaurants en Provence

Les bonheurs simples et sincères du Comptoir des Docks

Comptoir des DocksLà-bas, tout au loin du couloir bordé de boutiques, se cache un repaire dont les initiés se chuchotent le nom, de repas en repas. Le Comptoir des Docks porte bien son nom avec un long comptoir dès l’entrée à droite. Ambiance vieilles pierres et étagères noires sur lesquelles s’empilent cartons et bonnes bouteilles. Derrière le fameux comptoir, sur quelques mètres carrés, on s’agite sur un gril, une plancha et sous une puissante hotte aspirante. Le concept est intelligent, pas novateur mais bien conduit, avec des propositions aussi alléchantes que pertinentes. On choisit son plat et l’accompagnement qui va avec. Les portions, entre une tapas et une assiette, sont joliment présentées, vite servies et ont le goût de ce qu’elles sont, pour plagier le célèbre Curnonski.
Dimanche, la carte proposait un onglet de boeuf aux échalotes, une andouillette Bobosse sauce moutarde à l’ancienne, des seiches persillées sautées, des travers de porc sauce barbecue maison-cébettes et des anchois marinés. On ne sait que choisir… Et pour les accompagnements idem : salade de lentilles vertes du Puy, des falafels sauce fromage blanc aux herbes, des pommes grenailles travaillées comme des patatas bravas. Les propositions sont simples, les assaisonnements justes, les quantités cohérentes avec les prix. La bande son distille “le Boléro” de Ravel, enchaîne les partitions classiques loin, très loin de la bande son partout ailleurs mêlant les hurlements de Rihanna aux gémissements de Julien Doré. Il en résulte une ambiance cool et une clientèle détendue, heureuse de voir les assiettes défiler sur les tables.
A partager, le saint-marcellin fondu au four dans lequel chacun trempe son pain ; suit un tartare de thon joliment assaisonné à l’huile de sésame et à la sauce soja. Le thon juste snacké à l’avocat-coriandre et citron vert est servi rosé, simple et pourtant délicat. Un tour de moulin à poivre et un peu de sel sur les panisses dorées et c’est le bonheur. Un gâteau proposé par les Bricoleurs de Douceurs, un expresso velouté et on comprend pourquoi ce Comptoir des Docks a si belle réputation. Alors faut-il y aller ? Oui pour la simplicité des propositions et leur parfaite exécution ; oui pour l’ambiance calme et le savoir-faire du personnel hyper discret mais très présent, oui pour le rapport qualité-prix. Allez faire un tour au Comptoir, il y a de fortes chances pour que vous en tombiez amoureux.

10, place de la Joliette, Marseille 2e arr. ; réservations au 04 91 45 96 12. Carte aux environs de 23-25 €.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Abonnez-vous à notre newsletter

Vite lu, vite su

chicoulon Chicoulon descend dans la rue Edouard Mireur et toute l’équipe du Chicoulon font sauter les bouchons le 21 novembre prochain. La rue Grignan sera fermée à la circulation auto de l’angle de la rue Breteuil jusqu’à la place Lulli. De 19 heures à 23 heures, dans un décor de bottes de pailles, guirlande guinguette et petites tables renouant avec l’ambiance place de village, un DJ fera monter le son… Trois beaujolais rouges d’appellation (un fleurie, un chiroubles et un morgon) un un beaujolais blanc contribueront à l’ambiance. “Ce sera la fête du beaujolais, on va faire bouger le centre-ville”, assure Edouard qui, pour la soirée, a demandé à tomy de préparer des planches et cornets de charcuteries et fromages. Comptez 20€ la bouteille, 5 et 10 € les fromages et charcuteries. Pour toute info, cliquer ici.

Pierre Onde Pierre Onde au restaurant du Novotel Avignon centre Depuis le mois de juillet dernier, date de son arrivée, le jeune cuisinier de 37 ans conduit une brigade de 8 personnes avec l’ambition de hisser la table du Patio au meilleur niveau et l’espoir d’entrer dans les guides gastronomiques. Pour y parvenir, Pierre Onde a revu son panel de fournisseurs pour être au plus près des produits locaux et de saison (poissons de Méditerranée, agneaux des Alpilles, porcs du Ventoux et fruits et légumes du Vaucluse). Très influencé par les cuisines provençale et corse, Pierre Onde a repensé la carte en mode cuisine méditerranéenne et bistronomique. La carte des vins, elle aussi, est désormais très marquée par les grandes appellations de la vallée du Rhône. Fleurs de courgette farcies, thon snacké, gibier en automne… le chef, issu de l’école hôtelière d’Avignon a fait ses armes auprès des frères Jacques et Laurent Pourcel avant de rejoindre le Cloître Saint-Louis. L’année qui commence sera décisive. Restaurant le Patio, Novotel Avignon centre, 20, bd Saint Roch ; infos au 04 32 74 70 22.