Magazine

La Boutique du Glacier, 56 années de bonheur pâtissier

Une institution, un mythe, un monument. La Boutique du Glacier, sur la place du général de Gaulle, perpétue le souvenir des grandes adresses (Linder, Castelmuro, le Ménélik, Poussin bleu et autre Chaperon rouge) qui animèrent la ville au XXe siècle. Depuis 1963, la famille Renoux, le grand-père, puis le père Christophe et aujourd’hui Hugo, font battre le coeur de ce salon de thé qui vient de faire l’objet d’une complète rénovation, achevée le 15 juillet dernier. “Le service à table demeure mais on a voulu faire évoluer le parcours du client devant les vitrines et simplifier l’approche des produits”, explique Hugo Renoux. Tout a évolué et tout a été conservé, du nombre de tables à l’appétence de cette maison pour la pâtisserie au beurre : – On a conservé les recettes de mon grand-père, j’y tiens beaucoup”, dit Hugo en pointant du doigt les vitrines.

boutique du glacier
Hugo Renoux, 28 ans, à la tête d’une équipe de 3 personnes au labo et 7 personnes en salle

Les niniches, vous connaissez ?
Outre les castels et autres opéras, les niniches (crème café), lampions et polonaises (brioche meringuée fruits confits au kirsh) répondent à l’appel et font figure de rescapés dans une pâtisserie contemporaine qui a tourné le dos à ses classiques. “C’est feu mon grand-père, Alva Renoux , qui a fondé cette Boutique du Glacier lorsqu’a fermé le Grand café-glacier, à l’angle de la Canebière, en 1962. Il a pensé cette adresse comme un concept à taille humaine, inspiré des pâtisseries italiennes de l’époque”, raconte son petit-fils. Bien que très attaché aux gâteaux star qui ont bâti la réputation de la Boutique du Glacier, Hugo envisage de revenir désormais à des propositions plus saisonnières et en rotation pour varier les choix.

“Ici, je fais vivre l’héritage et perpétue la tradition. Je suggère et c’est mon père qui valide”

“Je vois d’un très bon œil l’évolution de la pâtisserie à Marseille, lance le jeune entrepreneur de 28 ans. Les gens en ont assez du mauvais industriel et nous ne vendons rien ici qui ne nous plaise. Si on n’aime pas, on ne vend pas même si c’est la mode des cupcakes” rit-il. Faire vivre l’histoire familiale tout en gardant un œil sur les tendances : Hugo Renoux travaille toujours avec son père, les deux personnalités se complétant, et cherche à redévelopper l’activité glace qui fit les riches heures de l’adresse : “Je ne veux plus que les gens entrent en nous demandant si on fait de la glace” s’agace-t-il. Quant à ouvrir une autre adresse à Marseille, le jeune Hugo Renoux tempère : “Il y a du boulot avant d’ouvrir une autre enseigne, il n’y aura pas d’autre boutique s’il n’y a pas la qualité”.

La boutique du Glacier, 1, place Général de Gaulle, Marseille 1er ; infos au 04 91 33 76 93.

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Abonnez-vous à notre newsletter

Vite lu, vite su

chicoulon Chicoulon descend dans la rue Edouard Mireur et toute l’équipe du Chicoulon font sauter les bouchons le 21 novembre prochain. La rue Grignan sera fermée à la circulation auto de l’angle de la rue Breteuil jusqu’à la place Lulli. De 19 heures à 23 heures, dans un décor de bottes de pailles, guirlande guinguette et petites tables renouant avec l’ambiance place de village, un DJ fera monter le son… Trois beaujolais rouges d’appellation (un fleurie, un chiroubles et un morgon) un un beaujolais blanc contribueront à l’ambiance. “Ce sera la fête du beaujolais, on va faire bouger le centre-ville”, assure Edouard qui, pour la soirée, a demandé à tomy de préparer des planches et cornets de charcuteries et fromages. Comptez 20€ la bouteille, 5 et 10 € les fromages et charcuteries. Pour toute info, cliquer ici.

Pierre Onde Pierre Onde au restaurant du Novotel Avignon centre Depuis le mois de juillet dernier, date de son arrivée, le jeune cuisinier de 37 ans conduit une brigade de 8 personnes avec l’ambition de hisser la table du Patio au meilleur niveau et l’espoir d’entrer dans les guides gastronomiques. Pour y parvenir, Pierre Onde a revu son panel de fournisseurs pour être au plus près des produits locaux et de saison (poissons de Méditerranée, agneaux des Alpilles, porcs du Ventoux et fruits et légumes du Vaucluse). Très influencé par les cuisines provençale et corse, Pierre Onde a repensé la carte en mode cuisine méditerranéenne et bistronomique. La carte des vins, elle aussi, est désormais très marquée par les grandes appellations de la vallée du Rhône. Fleurs de courgette farcies, thon snacké, gibier en automne… le chef, issu de l’école hôtelière d’Avignon a fait ses armes auprès des frères Jacques et Laurent Pourcel avant de rejoindre le Cloître Saint-Louis. L’année qui commence sera décisive. Restaurant le Patio, Novotel Avignon centre, 20, bd Saint Roch ; infos au 04 32 74 70 22.

promo soirée 21 novembre