Magazine

Les Bricoleurs de Douceurs ouvrent un deuxième magasin aux Cinq Avenues

Un nouveau magasin et un nouveau concept pour accueillir les clients (lire ci-dessous) : la pâtisserie de Clément Higgins et Aurélie Pauletto, alias les Bricoleurs de douceurs, ouvre à la fin du mois d’octobre un deuxième magasin dans le quartier des Cinq Avenues. “On pensait à un local de 30 m2 à l’égal de celui que nous avons au Vallon de l’Oriol et on a beaucoup cherché, confesse Clément Higgins. On a même pensé s’installer à Aix et puis cette opportunité nous a été proposée. Pour nous c’était intéressant car il n’y avait plus de pâtissier dans ce périmètre depuis le départ de Dites-moi Tout en 2014″. Une aubaine pour le jeune couple qui “depuis deux ans, entendait dire du bien de ce quartier en plein essor”, évoquant pêle-mêle le tramway, le métro et un marché immobilier vigoureux.

bricoleurs de douceurs Outre la gamme de pâtisseries servies dans la maison mère du 7e arrondissement, le jeune duo souhaite proposer une carte de cafés exigeante : le double, l’expresso, le latte macchiato, le cappuccino et le café filtre, “c’est mon préféré” sourit Clément Higgins. “Parallèlement, nous servirons des salés renouvelés au jour le jour avec une salade végétarienne, un poke bowl, une tartine végétarienne, un pain focaccia et un traditionnel jambon-beurre, poursuit Aurélie Pauletto. On se donne du mal pour une offre cuisinée et exigeante qui soit raccord avec l’offre sucrée” poursuit-elle. Un tel concept sur une telle amplitude horaire s’appuiera évidemment sur une offre enrichie en gâteaux de voyage, cakes, mi-cuits, sablés, brownies et cookies. Chaque jour, le magasin sera approvisionné par le laboratoire attenant à la boutique du Vallon de l’Oriol dans le 7e arr. Lequel laboratoire a fait l’objet de travaux d’agrandissement cet été et est désormais opérationnel.

“Pierre Lamour, de la Table Cinq, fait tout pour faciliter notre installation dans le quartier, reconnaît Clément Higgins. Ça faisait plusieurs année qu’il insistait pour qu’on vienne s’installer dans son voisinage, il nous présente à tout le monde et c’est très réconfortant”. L’ouverture de cette nouvelle adresse est espérée pour l’extrême fin du mois d’octobre.

Bricoleurs de Douceurs-pâtisserie atypique, 35, boulevard Philippon, 4e arrondissement.

S’inspirer des concepts qui marchent

Inaugurer une pâtisserie ne suffit plus pour espérer en vivre. Pour animer leur nouvelle adresse, Aurélie et Clément ont cherché à comprendre le succès de la chaîne des Starbucks coffee : “Aujourd’hui, les gens s’attardent dans les lieux publics. Ils boivent un café, mangent un cake ou un brownie, lisent le journal ou travaillent avec leur portable. Alors l’idée de proposer une adresse du petit-déjeuner au déjeuner jusqu’au goûter a vite germé”. Les Bricoleurs de Douceurs ont pensé une version artisanale du concept “sans jamais oublier la qualité”, selon les propres termes d’Aurélie Pauletto. “Pourquoi y a-t-il toujours du monde dans les chaînes Américaines de coffee shops ? Interroge Higgins. Parce qu’on y mange facilement, à la main, un gâteau de voyage, parce qu’on y boit du café sous de multiples formes. On a analysé le marché et il se divise en deux familles : les pâtissiers traiteurs et les pâtissiers-chocolatiers. Le salon de thé avec service à table a vécu et il faut renouveler le genre. Nous sommes convaincus que l’artisanat français de qualité peut concurrencer les chaînes américaines de coffee shops. Pour l’heure personne ne les concurrence sur ce créneau, nous devons tous nous y engouffrer”. Prises électriques pour recharger les téléphones, brancher les portables, wifi performant et ambiance “à la cool” prédomineront avec, évidemment, la possibilité de commander un café à emporter… Comme chez Starbucks mais en meilleur !

1 commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Infos express

Glenn Viel, chef du restaurant l’Oustau de Baumanière, aux Baux-de-Provence, a été élu « chef de l’année 2020 » par ses pairs à l’occasion de la 34e édition des Trophées du magazine Le Chef ce lundi 21 septembre. Né en janvier 1980 dans une famille de militaires, son aventure à Baumanière a démarré en 2015 quand Jean-André Charial, le propriétaire, l’a appelé pour redonner vie à ce restaurant mythique. Dès son arrivée, Glenn Viel a mis en place une cuisine écoresponsable avec le développement d’un potager bio, de ruches ainsi qu’une ferme pédagogique. En janvier 2020, il décroche sa 3e étoile. Il est aussi distingué au titre de la “gastronomie durable”, lancé par le guide rouge qui honore les restaurants ayant une démarche écoresponsable. Côté pâtisserie, c’est Brandon Dehan du même restaurant qui est distingué. Originaire de Noyon dans l’Oise, il avait été désigné jeune chef pâtissier de l’année en 2019 par le guide Gault et Millau. Ce sont les chefs référencés dans le Guide Michelin qui votent chaque année pour élire les meilleurs de la profession lors de cette 34e édition des Trophées du magazine Le Chef, seule élection des professionnels de la gastronomie française par leurs pairs.

Samedi 26 septembre, le restaurant de l’île d’If, Marseille en Face, vous ouvre sa table pour un moment culinaire inédit et unique au pied du château d’If. C’est dans ce lieu chargé d’histoire, face à Marseille et privatisé pour l’occasion que le trio Sébastien Dugast, Romain Nicoli (restaurant Le Môle – Gérald Passedat) accompagnés du cuisinier nomade Emmanuel Perrodin vous propose de vivre une soirée unique autour d’un menu découverte faisant la part belle à l’histoire du lieu et des vins sélectionnés pour l’occasion. Frédéric Presles, invité d’honneur, nous contera un peu d’histoires de Monte-Cristo et d’Alexandre Dumas. Déroulé de la soirée : embarquement au Vieux-Port en direction du château d’If (une navette privée). 18h30 : apéritif au soleil couchant. 19h30 : menu découverte. 22h30 : retour sur Marseille. Tarif : 75 € par personne (incluant apéritif, dîner, vins et navette). Plus d’informations & réservations : romain@lemole-passedat.com / 06 09 55 25 01. Attention, places très limitées.

Samedi 26 septembre journée spéciale “les pieds dans les vignes” à la maison des Vins d’Avignon, sur la place de l’Horloge. Au programme : une matinée pour découvrir la richesse sensorielle des vignobles de la vallée du Rhône par une approche méthodique de la dégustation et un vocabulaire adapté pour percevoir et exprimer les sensations et saveurs. L’après-midi, l’expérience continue dans le vignoble à la rencontre des vignerons et négociants qui font la typicité des vignobles de la vallée du Rhône. De 10h à 17h30. Tarif : 190 €par personne pour la journée. Ce tarif comprend l’initiation à la dégustation, le déjeuner, la visite de 2 domaines viticoles et le transport. Infos auprès de Clémence Durand au 04 90 27 24 00.

Samedi 10 octobre « Plus beau village de France » du nord Vaucluse, Séguret organise toute la journée, une dégustation des vins du village, une découverte de nombreux artistes et créateurs du village, une découverte de boulange à l’ancienne avec démonstration en direct (confection de pains, de brioches et de tartes au sucre à l’ancienne dans le four banal du village). A 10 h, accueil au portail de la Bise pour la remise du programme de la journée. À 10 h, 11 h, 15 h et 18 h : visites guidées du village médiéval au départ du portail de la Bise. Durée environ 1h (3 € par adulte et gratuit pour les mineurs).
10 h 30 et 15 h 30 : atelier « la vie des Abeilles » suivi d’une dégustation des miels bio de Jérôme Busato au château Cohola à Sablet. A 11 h et 16 h : atelier « les 3 goûts de l’huile d’olive en Provence » à l’atelier les 3 Souquets à Séguret.  12 h : dégustation des bières artisanales de Jean-Pierre Meffre de Chante-Grenouille. A 16 h 30 : cooking show sur le thème des Traditions de Séguret avec présentation de plusieurs mini recettes (au restaurant Le Mesclun – durée 1 h, gratuit, 20 personnes max). 17 h 30 : petit historique sur le métier de santonnier avec explication des différentes étapes de création artisanale d’un santon avec Denis Voeux. Plus d’informations au 04 90 46 91 06.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Abonnez-vous à notre newsletter