Mes recettes

La bûche traditionnelle glacée au chocolat au lait

bûche traditionnellePréparation : 45 min / Cuisson : 25 min

Votre marché pour 6 personnes :
pour le biscuit, 80 g de farine ; 30 g de poudre d’amandes ; 3 œufs et 110g de sucre en poudre.
L’appareil : 50 g de chocolat noir ; 3 feuilles de gélatine ; 450 g de chocolat au lait en morceaux ; 45 cl de crème fleurette entière Elle & Vire ; 30 cl de crème Feurette légère Elle & Vire ; 10 g de beurre de Condé-sur-Vire doux (chez Elle & Vire) ; 30 g de pralines roses réduites en poudre et 5 cl de sirop de sucre (ou 1 cuillère à soupe de glucose) ; quelques perles de sucre coloré. Facultatif : une ou deux feuille(s) d’or alimentaire.

On y va :
on commence par le biscuit en préchauffant le four à 180°C (th. 6). Tamisez la farine et la poudre d’amandes. Fouettez les œufs et le sucre jusqu’à ce que le mélange triple de volume. Incorporez doucement le mélange farine/poudre d’amandes. Étalez l’appareil sur la plaque préalablement recouverte de papier sulfurisé. Faites cuire 15 min. À la sortie du four, découpez deux bandes de 6 cm x 24 cm. Réservez.
Préparons ensuite l’appareil : faites fondre le chocolat noir au bain-marie. Mélangez et étalez-le sur la surface d’une feuille de rhodoïde. Réservez au frais. Faites tremper les feuilles de gélatine dans l’eau froide. Laissez fondre 300 g de chocolat au lait dans un récipient. Chauffez 45 cl de crème fleurette entière dans une casserole. Ajoutez les feuilles de gélatine essorées, mélangez, puis versez dans le récipient du chocolat au lait. Mélangez bien afin d’obtenir une crème lisse et brillante. Laissez refroidir.
Fouettez 15 cl de crème fleurette légère en chantilly et incorporez la à la crème chocolat. Beurrez une feuille de rhodoïde préalablement découpée au format 21 cm x 24 cm. Saupoudrez la surface de poudre de pralines roses. Positionnez la feuille dans le moule à bûche. Versez y la moitié de la crème chocolat. Placez dessus une bande de biscuit. Versez le reste de crème, puis recouvrez avec une deuxième bande de biscuit. Placez 3 heures au congélateur.
Chauffez 15 cl de crème fleurette légère dans une casserole. Ajoutez le sirop de sucre, versez 150 g de chocolat au lait et mélangez. Laissez tiédir 10 min. Démoulez la bûche, versez le nappage tiède dessus. Replacez au congélateur 15 min. Cassez la feuille de chocolat noir, disposez les morceaux de chocolat sur la bûche, un peu de poudre de pralines roses, des pétales de feuilles d’or et quelques perles de sucre colorées. Placez au congélateur. Sortez cette bûche traditionnelle 10 min avant la dégustation.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

En bref

Le grand marché de la friche sera poulpesque A chaque nouvelle saison, les grands marchés mettent en vedette un produit et le lundi 7 octobre, pour la session d’automne, le poulpe fera l’objet de toutes les attentions. Ce soir-là, 40 producteurs de la région seront présents (fruits et légumes d’automne, des fromagers, viande de volaille et de bœuf, du vin et du pain, des épices et des infusions, des herbes aromatiques ainsi que du poulpe frais, séché, fumé, en conserve…)
En cuisine, Philippe Ivanez (Les Jnoun Factory / Gargantuart) cuisinier, artiste, plasticien et photographe fera chanter les supions, encornets, seiches sur sa plancha accompagnés de panisses frites nappées de black (encre de seiche, wasabi) ou orange mayo (paprika basque fumé). La brigade des grandes Tables préparera une marmite de daube de poulpe, pour rassasier les plus affamés. Au four à bois, une pizza de la mer. Au micro de Pierre Psaltis (Le Grand Pastis) et Jonah Senouillet (Radio Grenouille), on examinera le poulpe avec passion aux côtés d’invités et experts qui se succéderont à table de 18h à 20h. De 20h15 à 21h30, place au solo poulpesque et psychédélique de LpLpo, créature énigmatique qui se nourrit de courant électrique et de sons cabalistiques. Sans oublier la plongée sous-marine et lunaire avec les photos de Denis Cartet. Toutes les infos ici.

Abonnez-vous à notre newsletter