Carnet de cave

Le Sommelier vous offre la TVA sur sa sélection de rosés

le Sommelier

Comme chaque année depuis 5 ans maintenant, le Sommelier, caviste installé angle rue de Rome et Francis-Davso, célèbre le vin rosé en organisant un petit festival mettant en exergue une sélection de bouteilles convenant à tous les goûts. 2021 n’échappe pas à la règle. Cette année, Nicole Verspiren propose 20 flacons et 12 cuvées reflets de ce que les terroirs de Provence (Bouches-du-Rhône et Var) peuvent produire de plus appétant. « Le rosé, c’est la couleur de l’été, cette année la saison est arrivée plus plus tardivement et abruptement que les années précédentes, relève Nicole. En fait, les ventes décollent avec le début des barbecue, des dîners en terrasse et des pique-niques ».

« Un rosé est un grand vin s’il est capable d’imposer son caractère à travers le temps (…) Mais un grand vin n’est pas simplement le témoin d’un cépage et des conditions climatiques d’une année. C’est aussi le reflet du génie d’un lieu. Les grands rosés de Bandol ne peuvent être produits qu’avec du raisin qui a mûri à Bandol, et non pas aux États-Unis ou en Australie. Ce qui fait le grand rosé, ce n’est pas sa couleur, c’est le respect du raisin et du terroir ». 

Guillaume Tari, domaine de la Bégude, AOC bandol, in le Figaro

Cette année, Estelle, la fille de Nicole et Jean-Claude, et son copain, Jordan, ont eu l’idée de proposer une remise de 20% sur tous les rosés sélectionnés par le Sommelier et organisent un concours de photos Instagram sur le thème du rosé avec un magnum de côteaux d’Aix, domaine de Frédavelle (cuvée Aromance), à gagner. Au-delà du rosé évocateur de vacances en Provence, il y a les inquiétudes du monde viti-vinicole qui, après la fermeture des restaurants et les soubresauts liés aux confinements successifs, a été victime de plusieurs épisodes de gels dramatiques. « La récolte 2021 sera bien amputée », prédisent Nicole et Jean-Claude Richard-Verspiren. « En revanche, le millésime 2020 s’avère très joli pour les rosés avec plus de vivacité qu’en 2019, des vins plus équilibrés, plus toniques, des rosés qui renouent avec les vins de soif et une jolie tension en finale » analysent-ils.

Côté bandol, c’est sur le millésime 2019 qu’il faut aller chercher avec des rosés plus structurés et épicés, « le mourvèdre demande plus de temps pour se révéler » justifie Nicole… Pour les amateurs de rosés de gastronomie, il faudra aller chercher cet été du côté du château Pradeaux avec la cuvée Vesprée 2019. « Ça fait des années que je n’avais pas goûté un rosé comme ça, s’émeut la caviste. C’est un vin de belle dimension, ample en bouche, riche et avec une personnalité très marquée par le mourvèdre (complété par du cinsault) qui fera merveille à table avec un menu qui tient la route. « Un vin majestueux » résume Nicole…

Le Sommelier, 42, rue de Rome, Marseille 1er arr. Infos au 04 91 33 53 53.
Jeu concours instagram @lesommeliermarseille

Ajouter un commentaire…

Click here to post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suis-nous sur les réseaux

Vite lu

Le Portugal à Marseille. Dans le cadre de la saison croisée France-Portugal de l’Institut français, les grandes Tables ICI vous proposent de (re)découvrir la cuisine portugaise avec deux événements : le grand Marché Bacalhau! et un dîner barbecue le lendemain sur le toit perché de la Friche.
☻ Bacalhau ! Le grand Marché du Portugal adopte les couleurs du Portugal : sélection de vins et spiritueux portugais, les fameuses pasteis de nata, les céramiques typiques et produits d’épiceries fines. Les cheffes Rosario Pinheiro et Jenifer Abrantes mettent à l’honneur la morue en plusieurs déclinaisons, Romain Chartrain (de Azul concept store) proposera des grands classiques de la cuisine portugaise, et Sonia Isidro servira une assiette végétarienne.
• Lundi 4 juillet de 16h à 22 heures à la Friche Belle-de-Mai
­☻ Le lendemain, 5 juillet, participez au grand dîner-barbecue pour 450 personnes ! 80 tables partagées et une vingtaine de barbecues géants seront montés pour cette soirée sur le toit-terrasse de la Friche. Gigantesque. La carte sera élaborée par Rosario Pinheiro, Jenifer Abrantes, Sonia Isidro, Sergio Vaz, Romain Chartrain (de Azul concept store) et Julien Reynouard pour la carte des vins. Le menu sera composé d’une salada de bacalhau com grão de bico, Chips de pele de bacalhau, salada de pimento assado, Pão com chouriço, Frango Assado com piri piri, Arroz Doce, Pudim et Línguas de bacalhau.
• Réservations impératives en cliquant ici.

Du gin en Bib. Le gin de la Distillerie de Camargue, le fameux Bigourdan, est désormais disponible en bag-in-box 3 litres. Et pourquoi un Bib ? Parce que c’est pratique, plus léger, plus facile à stocker, à expédier. C’est écologique, le carton ça se recycle plus facilement que le verre. C’est économique : la preuve : 68 € le litre en bouteille et 185 € le Bib 3 litres. Enfin, protégé de la lumière et de l’oxygène il est moins soumis aux effets de l’oxydation. Et c’est pour qui ? Pour les professionnels de la restauration, du bar, de la nuit, de l’événementiel. Les mariés de l’été, les fêtards, les peinards, les fidèles, les marins à quai, les alpins au chalet, les baigneurs sur le sable.
Dégustation et vente à la Distillerie de Camargue, 12, rue Frédéric-Mistral à Arles. Infos au 06 85 03 71 05.

Street Food festival, le bilan. Le SFF a fait le plein de festivaliers, de bons produits et de bonnes ondes sur l’esplanade de la Major, le week-end des 17, 18 et 19 juin à Marseille.  25 000 personnes sont venues goûter au meilleur des spécialités locales proposées par quelque 50 issus des quatre coins du département : 32 propositions culinaires sucrées ou salées, sourcées avec soin parmi les producteurs  locaux, 8 domaines viticoles, 7 brasseurs, 2 torréfacteurs. Le chef Pierre Reboul était également présent pour un cooking-show des plus étonnants et fidèle à son image, avec une cuisine singulière, énergique et généreuse.

Mazzia au 50 Best Les organisateurs du World’s 50 best restaurants ont annoncé ce 14 juin l’entrée du chef marseillais Alexandre Mazzia dans le fameux classement des 50 Best. C’est lors d’un repas servi ches Heston Blumenthal à Londres qu’AM a reçu le One to watch award, à savoir le trophée de « l’établissement à suivre ». Ces Oscars de la gastronomie sont décernés tous les ans par la revue britannique Restaurant qui a l’humilité de récompenser les meilleures tables du monde.