Carnet de cave

Les Trois Coups, la Cave ouvre bientôt bd de la Libération

les Trois Coups, la Cave

Tu as aimé le bistrot ? Tu aimeras la cave. C’est le 22 juin prochain qu’Eugénie Flippo ouvrira les portes de cette nouvelle cave entièrement consacrée aux vins nature. Un heureux événement, voisin de l’Epicerie Paysanne, dans un quartier des Cinq Avenues décidément de plus en plus achalandé en belles adresses. Pour les Trois Coups, la Cave Eugénie, Mathieu et Caroline ont sélectionné quelque 300 références en trois couleurs, effervescents et les vins de macération orange.

Une grande table commune au milieu du magasin permettra d’organiser des séances de dégustation et des cours thématiques “pour rendre le vin accessible” explique la jeune femme. Eugénie Flipo s’est fait connaître à Marseille avec le restaurant les Trois Coups, inauguré en mars 2019 et, déjà, la sélection de vins nature a contribué à asseoir sa bonne réputation. “Je me suis entourée de deux passionnés, Mathieu Lagrave, toujours de bon conseil et bon dégustateur et Caroline qui travaillait déjà avec moi au restaurant, c’est elle qui s’occupait des achats avec moi, explique Eugénie. On se complète bien tous les trois”.

Depuis le début de l’année, Eugénie et Caroline ont avalé 8 000 kilomètres en voiture pour visiter un maximum de vignerons et revendiquent leur spécialisation, “il y a d’autres caves dans le quartier mais elles ont une offre conventionnelle que nous ne proposerons pas” assure Eugénie Flipo. Chez les Trois Coups, la Cave, un petit corner épicerie orienté apéro proposera une trentaine de produits issus de la maison Mathieu, de l’Ambroisie (produits de la mer), des terrines de chevreau et l’Oustau de Camille. “Il y a même du jus de raisin de vignerons” poursuit Camille qui présente les oeuvres de Candice Roger qui illustrent les cuvées de Jennifer Bariou en Val de Loire… “Pour l’heure, nous ne proposerons pas à manger sur place mais si le quartier le demande, on pourrait organiser des événements, des soirées à thème” souffle Eugénie Flipo qui attend, impatiemment, le 22 juin.

Les Trois Coups, la Cave, 197, bd de la Libération, Marseille 4e arr.

 

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Mas de Cadenet ouvre ses portes Pour célébrer la fin des vendanges, la famille Négrel vous ouvre les portes du Mas de Cadenet pour un repas champêtre et des ateliers autour du vin le 16 octobre prochain. Accueil à partir de 11h avec des ateliers des cépages (dégustation des mono-cépages tout juste sortis de fermentation) et des ateliers assemblage (jeux d'assemblages à la découverte des équilibres et personnalités des vins). Apéritif et repas champêtre à 12h30 : Cédric Aubert, du restaurant La Place à Puyloubier sera à la manoeuvre avec sa cuisine éco-responsable. Au menu du jour, un spectaculaire agneau rôti sur place, à la broche et au feu de bois et bien entendu du Mas de Cadenet pour l'accord parfait ! Le vignoble est ouvert à ceux qui le souhaitent pour une balade digestive. Mas de Cadenet, D57, 13530 Trets ; infos et inscriptions au 04 42 29 21 59.

Giuseppe Ammendola invité du Môle Passédat Le chef espagnol du restaurant Índigo cocina vegetal à Bilbao répond à l'invitation de Gérald Passédat et vient cuisiner toute la semaine du 11 octobre. Il proposera un menu végétal au tarif de 55 € par personne. Menu composé d'une mise en bouche (Truffe pas truffe, croquette de shiitake, caroube, émulsion à la truffe, salicorne), d'une entrée (betterave et célerie rave au vin rouge et jus d'orange, guacamole et pain grillé au sarrasin), d'un plat (risotto aux légumes du marché et aux algues, crème au beurre d’amande et fenouil, herbes aromatiques) et d'un dessert (caprese cacao et et aux amandes, ganache chocolat, framboise). Photo Richard Haughton. Infos et réservations ici.

A Aix-en-Provence, Jacquèmes tire le rideau. L'enseigne aura tenu 108 ans. Jacquèmes était la plus ancienne épicerie fine-caviste de la cité, implantée en centre-ville. Une boutique plongée dans le formol, un accueil épouvantable et une sélection qui ne répondait plus aux nouvelles tendances de la gastronomie expliquent le déclin de cette maison qui s'apprête à brader ses stocks dans les prochains jours. Si le coeur vous en dit... 9, rue Méjanes à Aix ; infos au 04 42 23 48 64.

Abonnez-vous à notre newsletter