Carnet de cave

La Célestière rouge 2015, quand le bio nous fait de l’oeil

celestiereComme beaucoup de domaines de la vallée du Rhône, la Célestière a choisi de sauter le pas de la conversion biologique en 2010. Désormais, les 26 hectares de vignobles s’épanouissent sans produits chimiques de synthèse ni désherbant, favorisant ainsi le développement de la faune microbienne indispensable à la vie des sols. Le terroir s’exprime pleinement et les vandanges manuelles renouent avec la tradition qualitative inhérente aux terroirs de Châteauneuf-du-Pape, les rendements étant limités à 20-25 hectolitres par hectare. Ce millésime 2015 a été marqué apr un printemps dans les normales saisonnières et un été chaud et sec. Les orages de septembre n’ont aps abîmé les grappes, générant des grains ronds et gorgés de jus.
Fruit d’un assemblage grenache et cinsault, ce vin peut être dégusté tout de suite mais gagnera a être conservé en cave 3 ou 4 ans. Etonnamment privé de syrah, ce côtes-du-Rhône offre une belle robe rouge grenat qui respire les fruits rouges (cerise et cassis), évoluant vers des notes épicées poivre et cannelle. En bouche ce vin gourmand présente des tanins bien fondus, rappelant le chocolat noir avec une légère amertume. Il est recommandé de le servir un peu frais, aux environs de 14-15°C avec une cuisine de terroir, allant du pâté en croûte aux terrines, pâtés, viandes à la braise. Venant en écho à ses notes de poivre, vous pourrez également l’envisager sur un dessert au chocolat noir intense et peu sucré.

La Célestière rouge 2015 AOC châteauneuf-du-pape, aux environs de 12 € les 75 cl ; 1956, route de Roquemaure, 84230 Châteauneuf-du-Pape. Infos au 04 90 25 28 92.

 

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Notez-le

Le premier livre de Mérouan Bounekraf intitulé Accords, Mets et Vannes est sorti ! Chef trentenaire connu depuis sa participation à Top chef en 2018, et actuellement aux côtés de Julia Vignali, sur M6, en 2e partie de soirée du Meilleur Pâtissier, Mérouan est un cuisinier de talent. Il combine sa passion à un sens de humour prononcé, faisant le show et abordant avec légèreté des recettes sérieuses et techniques. Il se présente comme un cuisinier comique et prouve que dans la profession, on peut être très rigoureux et blagueur. L’auteur est aussi un compétiteur dans l’âme qui manie la langue avec talent, panache et humour. Son péché mignon ? Les jeux de mots qui foisonnent dans l’ouvrage. Dans ce livre joyeux, Mérouan retrace son parcours enrichissant et ses rencontres, il raconte ses débuts, passés 5 années durant, dans une brigade conduite à la dure, dont il garde malgré tout de bons souvenirs. C’est un livre bienveillant comptant 35 recettes classiques retravaillées (avocat-crevettes commis d’office, bi-joues de bœuf, poisson-panais ou encore cigar’misu), un cadeau gourmand et drôle qui se fera une jolie place au pied du sapin.

• Accords Mets et Vannes, Larousse Ed. 144 pages, prix : 16, 95 €.