Mes recettes

Duo de chapons à l’huile d’olive en cocotte au four

chaponsPréparation : 20 min / Cuisson : 40 min

Votre marché pour 4 personnes : 2 chapons de 500 g (si vous n’en trouvez pas, choisissez 2 belles dorades) ; de l’huile d’olive fruité vert ; 10 cl de jus d’orange ; 1 oignon rouge ; 6 gousses d’ail ; 2 tomates ; 2 citrons verts ; une moitié de bulbe de fenouil ; une cuillère à soupe généreuse de graines de coriandre ; une belle pincée de piment d’Espelette ; une cuillère à café de thé vert en poudre ; 8 pommes de terre moyennes ; 2 oignons botte-blancs et du vinaigre de xérès.

On y va : préchauffez votre four thermostat 7. Faites cuire les pommes de terre en robe des champs environ 20 minutes. A cuisson égouttez et rafraîchissez-les. Demandez à votre poissonnier d’écailler et de vider les poissons. Pratiquez trois entailles en biseau de chaque côté et glissez de très fines tranches de citrons. Emincez finement le fenouil, les gousses d’ail et l’oignon. Faites-les revenir dans une cocotte en fonte chaude, avec 3 cuillères à soupe d’huile d’olive. Parsemez d’une cuillère à café de thé vert, d’une belle pincée de piment d’Espelette, d’une cuillère à soupe de
graines de coriandre, ajoutez le jus d’orange, 20 cl d’eau froide et portez à ébullition.
Glissez les chapons dans ce bouillon et enfournez thermostat 7 pendant 20 minutes. Pendant ce temps, ôtez la peau des pommes de terre et accommodez-les en salade avec un généreux filet d’huile d’olive fruité vert, une pointe de vinaigre de xérès, les oignons blancs et leur tige émincés. A cuisson, servez les chapons accompagnés du bouillon de cuisson filtré-mixé et de la salade de pommes de terre.

Bonus : une variante avec des daurades et du citron.

Photo © Alessandra Pizzi

Numa Muller chez Madame Jeanne Longtemps annoncée et attendue, l'arrivée de Numa Muller chez Madame Jeanne, le restaurant de la Maison Buon, rue Grignan (6e arr) est officielle. Le chef a pris possession de la cuisine et propose pêle-mêle une tête de thon de ligne, un loup-concombre compressé et abricot fermenté-lait ribot et chips de riz-seiche, un thon et abricot au sel-herbes et fleurs du littoral et huile de feuilles de figuier eau de concombre. A suivre, 86, rue Grignan, Marseille 1er ; infos au 04 86 26 54 16.

Elie Kalamouka n'est plus Son nom restera indéfectiblement attaché au Mas, restaurant de la rue Lulli (1er) qu'il avait cofondé avec Robert Lenoir. Elie Kalamouka s'est éteint vendredi à 87 ans non sans susciter une vive émotion chez tous ceux qui avaient pris l'habitude de dîner chez lui. Le Mas était l'une des rares tables ouvertes toute la nuit, attirant noctambules et artistes qui, en fin de spectacle, venaient s'y détendre. Il était paar ailleurs administrateur du festival Jazz des Cinq Continents. La crise sanitaire a été fatale au Mas qui a été placé en liquidation judiciaire. Ce décès tourne définitivement la page des années 1980 à Marseille...

Abonnez-vous à notre newsletter