Carnet de cave

Au château des Creissauds, on trinque haut perchés

chateau des creissaudsOn dit de lui qu’il est perché, c’est peut-être pour ça que Guillaume Ferroni a toujours aimé les cabanes. Et c’est tout naturellement que lui est venue l’idée d’en installer dans les arbres du parc du château des Creissauds, voilà dix ans pile cette année. Le rituel est immuable : dès qu’arrive la belle saison, les barmen du bar clandestin Carry Nation, Luc Litschgi et Jordan Chevassus en tête, quittent leur comptoir de la rue Jules-Moulet (Marseille 6e arr.) pour se mettre au vert. “Au pied des arbres, nous cultivons des plantes qui entrent dans nos recettes de cocktails, explique Ferroni. Verveine-citronnelle, mélisse, absinthe, basilic, menthe-poivrée… Les cultures changent au gré des années”. Et des évolutions de la carte, riche de 10 à 12 cocktails : – Mais rien n’est figé et chacun peut commander le cocktail qui lui plaît”. Pas de verre dans les arbres, les cocktails sont servis dans des poteries, vernissées ou pas, issues des ateliers aubagnais : Ravel, Barbotine, Romain Bernex et Marouane entre autres.

chateau des creissaudsDès 18 heures, le défilé des “buveurs éclairés” du Carry Nation, des touristes et même des familles s’installent dans les cabanes. “On nous demande de plus en plus de cocktails sans alcool ce qui est difficile car l’alcool est un capteur de saveurs, explique Guillaume Ferroni. Pour réussir ces cocktails sans alcool, on part d’une recette traditionnelle et on va insister sur les herbes et le sucre des jus de fruits pour compenser”. Autre tendance forte de l’été 2020 : les cocktails faiblement alcoolisés “pour lesquels nous travaillons généralement sur une base vinique. Cet été, nous proposerons un “gin” titrant à 4 degrés à base de distillat de genièvre”.

Cette année, distanciation sanitaire oblige, des espaces au sol ont été aménagés sur l’herbe pour gagner en fraîcheur et en détente. Au gré des soirées, des food trucks seront également invités pour accompagner des journées thématiques (rôtisserie, brunch, pique-nique). En moyenne, ce sont 120 participants par soirée qui plébiscitent la formule durant chaque été… Et ça fait 10 ans que ça dure !

Château des Creissauds, 13400 Aubagne ; infos au 06 64 12 67 85.

Vite lu

Marianne Planchais, Sophie Planchais, Loïc Ginet et Thomas Niesor ont imaginé un jeu de société d’ambiance, culturel et stratégique dans l’univers de la pâtisserie. Cette entreprise familiale, basée à Aix-en-Pce, a opté pour l’auto-édition et une fabrication 100% bleu-blanc-rouge. Les joueurs incarnent des pâtissiers formés en France qui s’installent à l’étranger. Leur objectif : faire partie de la crème de la crème des pâtissiers en  confectionnant, avec leurs cartes, des pâtisseries traditionnelles. Le jeu compte 400 questions sur le thème de la pâtisserie dont 100 dédiées aux enfants. babaOrum s’adresse aux amateurs de jeux de société, aux passionnés de pâtisserie, à tous ! Déjà près de 200 jeux ont été pré-commandés sur la plateforme Ulule. Si l’objectif de 300 pré-commandes est atteint, les jeux seront produits en novembre et livrés en décembre. Tous sur Ulule pour précommander le jeu, il est super !

Pizzette l'Isle sur la Sorgue Pizzette et craquante Une adresse pour les sorties entre ados et pour les parents qui veulent faire plaisir à leurs ados. Ici, on accompagne cocktails, vins et bières à l’apéro d’une ribambelle de pizzas à dévorer en égoïste ou à partager. Un apéro très cool avant d’aller au resto ensuite. Les pâtes sont ultra-fines, craquantes et si légères qu’on pourrait en dévorer des dizaines. A tester : la camembert et jambon cru,  la chèvre-miel ou la margherita…
• 19, ave des 4 Otages à l’Isle-sur-la-Sorgue (04 90 95 56 34) et 24, bd Victor-Hugo à Saint-Rémy-de-Provence (04 90 95 80 31)