Vins rosés, vins d'été

Château du Galoupet 2018, ton rosé au milieu des palmiers

Château du Galoupet

La liste des 18 crus classés : château Minuty, château Sainte-Roseline, domaine de la Source Sainte-Marguerite (devenu château Sainte-Marguerite), domaine de la Clapière, domaine de l’Aumérade, clos Cibonne, domaine de Rimaurescq, domaine de Castel Roubine (devenu château Roubine), château du Galoupet, château de Saint-Martin, château de Saint-Maur, clos Mireille, château de Selle, château de Brégançon, domaine de Mauvanne, domaine de la Croix, domaine du Jas d’Esclans et domaine du Noyer.
Le château de Galoupet appartient au petit club des crus classés de Provence ; un titre qui, au-delà de l’honneur, oblige le vigneron et suggère, pour l’amateur, un niveau et un degré de qualité hors pair. Ce classement date de 1977 où, passant outre la colère des propriétaires bordelais, le ministère de l’Agriculture distinguait 23 exploitations sur les 300 appartenant, à l’époque, aux côtes de Provence. Aux origines, ce classement découlait d’une antériorité historique et ne faisait aucun cas des critères qualitatifs entraînant polémiques, débats et contestations. Les années sont passées et cinq domaines ont tiré le rideau. Il en reste dix-huit désormais et quatorze d’entre-eux se sont réunis en 2000 pour promouvoir et défendre leur titre. En 2008, la Revue du vin de France s’était amusée à goûter à l’aveugle plusieurs millésimes de chaque domaine en différentes couleurs et il apparaissait que le château de Galoupet, classé en 1955, méritait toujours cette distinction… Voilà pourquoi parler de château Galoupet apparaît comme une évidence.

Le rosé 2018 du domaine est le fruit d’un assemblage de grenache (40%) et cinsault (40%), rolle, syrah, tibouren et mourvèdre (5%). Ce vin rosé de gourmet à la robe rose saumoné offre un nez de fleurs blanches et d’agrumes. Vin frais et élégant, sa bouche est délicate sur des arômes de fruits rouges (framboise et groseille). Une tension en finale rappelle sa fraîcheur et sa vivacité. On le servira à l’apéritif et pour escorter des viandes blanches (poulet et volailles à la broche), des poissons à forte personnalité comme des rougets grillés et/ou en sauce tomate, un plateau de coquillages (moules, praires, coques, tellines persillade) et des crustacés (langouste à la braise ).

Château du Galoupet, 83250 La Londe-les-Maures ; infos au 04 94 66 40 07 ; rosé 2018, la bouteille de 75 cl, tarif départ cave : 15,45 €.

Ajouter un commentaire…

Click here to post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Arles

► Céline la camarguaise. Elle s’est fait connaître en chantant les charmes du nomadisme en cuisine mais, finalement, Céline Pham a posé ses valises à Arles, l’été dernier. Suivant à la lettre les conseils de l’ami Armand Arnal qui lui a conseillé l’adresse, face à l’hôtel Voltaire, la cuisinière a jeté son dévolu sur une ancienne chapelle de 1224, ouvrant sa cuisine sur la salle. Fini le pop-uping et les restos éphémères : bistrot à la mi-journée, Inari se fait bistronomique en soirée. En référence à la déesse japonaise du riz et de la fertilité, Inari sert une cuisine inspirée des origines vietnamiennes de Céline. Thon rouge de ligne, aji verde, riz de Camargue soufflé, cébettes, shiso rouge, matcha et huile de sésame expliquent son succès.
Inari, 16, place Voltaire, 13200 Arles ; 09 82 27 28 33. Déjeuner 21, 35 et 41 € ; soirée, 51 €.

Var

Automne des Gourmands.- Le samedi 8 octobre, la 7e édition du festival sera parrainée par Pascal Barandoni, vainqueur d’Objectif Top Chef et chef au Mas du Lingousto. Cette journée mettra à l’honneur la saisonnalité, le terroir local et la découverte du goût. Rendez-vous esplanade Charles De Gaulle où seront installés la cuisine des chefs, le Bar des Gourmands et le marché de producteurs et artisans. L’après-midi, la cuisine accueillera Magali Armando,chef à domicile, et Guillaume Lecomte, chef chez Olives & Beurre Salé à Sanary-sur-Mer. A ne pas manquer non plus, de 10h à 13h, des ateliers peinture avec des ingrédients de cuisine animé par « Avec les mains » (3-6 ans). De 10h à 17h, ateliers sur le recyclage alimentaire et la confection de pâtes de fruits. Toute la journée, commerçants, producteurs et artisans proposeront leurs produits du terroir à savourer sur place ou à emporter. Au déjeuner, les visiteurs savoureront leurs trouvailles à l’espace pique-nique ou dans les restaurants du village.
Samedi 8 octobre 2022 de 10h à 18h au Beausset dans le Var, accès gratuit, infos au 04 94 90 55 10.

Abonne-toi à la newsletter

Suis-nous sur les réseaux

Marseille

Une mozzarella 100% marseillaise.-  La Laiterie marseillaise reste fidèle à sa vocation pédagogique visant à voir et comprendre comment on fabrique des produits laitiers. Aussi, la boutique s’est-elle dotée d’un laboratoire visible depuis une grande baie vitrée. Nouveauté de la rentrée, la Laitterie lance des ateliers de fabrication de mozzarella et burrata pour adultes. À travers la fabrication de ces deux fromages, toutes les étapes de la transformation fromagère seront abordées et réalisées par les participants. Audelà de l’aspect ludique, c’est une vraie acquisition de savoirfaire qui est proposée : après ces 2 heures d’atelier, chacun repartira avec ses réalisations et un livret récapitulatif. Inscription sur le site web de la Laiterie Marseillaise ou se rendre en boutique !

www.lalaiteriemarseillaise.fr Tarif : 55 € par personne.