Vins rosés, vins d'été

Mas de Cadenet : le rosé 2018, un classieux minéral

Difficile de dissocier les Negrel du Mas de Cadenet ; propriétaire de cette terre depuis 1813, cette famille peut se targuer d’être, sinon la plus ancienne, au moins l’une des plus anciennes dynasties vigneronnes de Provence. Le vignoble couvre 50 hectares plantés de syrah, grenache, cinsault, cabernet-sauvignon et rolle dont l’écrasante majorité est en AOP sainte-victoire, la portion congrue étant dévolue aux côtes de Provence. Il y a peu, l’achat, auprès d’un lointain cousin, de quelque 15 hectares a permis de reconstituer le domaine, dans sa physionomie première, lors de l’achat par les aïeux à l’orée du XIXe siècle. La septième génération boucle la boucle, la saga familiale se poursuit.

mas de cadenet

Guy Négrel assisté de ses enfants, Maud et Matthieu, produit du rosé à 60%, le rouge (30%) et le blanc sont réduits à la portion congrue. Proximité de la Sainte-Victoire oblige, les 50 hectares de la propriété génèrent des vins à l’étonnante minéralité ; les bas rendements (45 hectolitres par hectare) contribuent à offrir des vins rosés de belle tenue et délicats. Ce côtes de Provence-sainte-victoire 2018 est harmonieusement composé de grenache et cinsault (45%) et de syrah. Ce 2018 se distingue par sa robe très pâle et sa fraîcheur, portée par une minéralité et une tension persistantes en finale. On aime ses notes de fruits rouges et son croquant qui en font l’hôte idéal de tous les menus typiques et gastronomiques. On le servira à 12°C avec un égal bonheur à l’apéritif ou en accompagnement d’une ratatouille, de petits farcis, de pâtes au pistou ou d’aubergines parmesane. Plus audacieusement, vous l’associerez avec un couscous de légumes voire des sashimi pour peu que vous évitiez les excès de sauce soja…

Mas de Cadenet, 13530 Trets ; infos au 04 42 29 21 59. Rosé 2018 éponyme, 75 cl, tarif : 14 € départ cave.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Abonnez-vous à notre newsletter

Vite lu, vite su

chicoulon Chicoulon descend dans la rue Edouard Mireur et toute l’équipe du Chicoulon font sauter les bouchons le 21 novembre prochain. La rue Grignan sera fermée à la circulation auto de l’angle de la rue Breteuil jusqu’à la place Lulli. De 19 heures à 23 heures, dans un décor de bottes de pailles, guirlande guinguette et petites tables renouant avec l’ambiance place de village, un DJ fera monter le son… Trois beaujolais rouges d’appellation (un fleurie, un chiroubles et un morgon) un un beaujolais blanc contribueront à l’ambiance. “Ce sera la fête du beaujolais, on va faire bouger le centre-ville”, assure Edouard qui, pour la soirée, a demandé à tomy de préparer des planches et cornets de charcuteries et fromages. Comptez 20€ la bouteille, 5 et 10 € les fromages et charcuteries. Pour toute info, cliquer ici.

Pierre Onde Pierre Onde au restaurant du Novotel Avignon centre Depuis le mois de juillet dernier, date de son arrivée, le jeune cuisinier de 37 ans conduit une brigade de 8 personnes avec l’ambition de hisser la table du Patio au meilleur niveau et l’espoir d’entrer dans les guides gastronomiques. Pour y parvenir, Pierre Onde a revu son panel de fournisseurs pour être au plus près des produits locaux et de saison (poissons de Méditerranée, agneaux des Alpilles, porcs du Ventoux et fruits et légumes du Vaucluse). Très influencé par les cuisines provençale et corse, Pierre Onde a repensé la carte en mode cuisine méditerranéenne et bistronomique. La carte des vins, elle aussi, est désormais très marquée par les grandes appellations de la vallée du Rhône. Fleurs de courgette farcies, thon snacké, gibier en automne… le chef, issu de l’école hôtelière d’Avignon a fait ses armes auprès des frères Jacques et Laurent Pourcel avant de rejoindre le Cloître Saint-Louis. L’année qui commence sera décisive. Restaurant le Patio, Novotel Avignon centre, 20, bd Saint Roch ; infos au 04 32 74 70 22.

promo soirée 21 novembre