Bouches-du-Rhône

Prix Agricole des Produits de Provence.- La Métropole AMP vient d’organiser la première édition du prix agricole des produits de Provence afin de valoriser l’excellence et la diversité de son agriculture et de ses productions. Vins, huiles d’olive, miels, bières et calissons : au total, onze catégories de produits ont été soumises à l’appréciation du jury composé de chefs, d’élus du Projet alimentaire territorial, de référents du réseau « Nos cantines durables », d’agents métropolitains (y compris de son directeur général des services), du président de la chambre d’agriculture Monsieur Levêque et du Grand Pastis. Etait aussi présent Christian Burle, 15e vice-président de la Métropole délégué à l’Agriculture, la Viticulture et ruralité, à l’Alimentation et Circuits courts et maire de Peynier. Chaque table a dégusté 3 produits différents, soit entre 15 et 20 échantillons au total. Un expert produit a accompagné la dégustation de chaque table sans jamais intervenir dans les notations et commentaires du jury. Les lauréats ont reçu leur prix mardi 28 mai.
Vin rouge AOP :  cuvée MIP collection AOP Côtes de Provence, Made in Provence, Puyloubier
Vin rosé AOP : Rose Bon Bon AOP Côtes de Provence, domaine des Diables, Puyloubier
Vin rosé IGP : Terre de passion IGP Méditerranée, vignobles du Roy René, Lambesc
Vin blanc IGP : cuvée tradition IGP Méditerranée, domaine Richeaume, Puyloubier
Huile d’olive AOP fruité vert vierge extra : AOP Provence château Montaurone, Saint-Cannat
Huile AOP d’olive maturée fruité noir : AOP Provence château Calissanne, Lançon-Provence
Miel de Garrigue IGP Provence :  les Ruches du Roy à Simiane-Collongue
Bière blonde :  Pacific Ale, brasserie artisanale de Provence à Rousset
Bière ambrée :  Thymbrée, brasserie Epicentre à Pertuis
Bière blanche : Gaby brasserie Zoumaï, Marseille
Calissons d’Aix :  calissons aux amandes de Provence, confiserie du Roy René, Aix-en-Pce.

Bollène

Le bronze pour Révélations. Installée dans le petit village de Bollène, l’épicerie Révélations gérée par le torréfacteur Nicolas Avon, a remporté la médaille de bronze au concours des Quintessences 2024 ! Cette distinction sera officialisée lors du salon Gourmet international qui se tiendra en septembre à Paris. « Chez Révélations, nous avons créé un lieu unique mêlant épicerie fine, bar à vin et salon de thé avec une offre de petite restauration atypique, où nos produits locaux et régionaux sont à l’honneur. Nous avons à cœur de cultiver une atmosphère chaleureuse et accueillante, propice aux échanges et aux liens sociaux », se réjouit Nicolas.
6, place Henri-Reynaud de la Gardette, 84500 Bollène ; infos au 04 90 61 86 53.

Suis-nous sur les réseaux

La Barasse

Les halles de producteurs de la Barasse fêtent leurs 5 ans. Rendez-vous jeudi 13 juin pour retrouver une trentaine de paysans-producteurs. De 17h à 19 heures, goûter offert : jus de fruit frais ou sirop, biscuits colorés d’Emacréa, et des fruits. Grande tombola gratuite, avec des produits du marché à gagner et ambiance musicale. Les halles de la Barasse, ont accueilli près de 40  000 visiteurs en 5 ans (en intégrant la fréquentation du début de saison 2024 de mars à juin). + 20% de fréquentation en 2023 par rapport à 2022. Et un très bon début de saison 2024. Le marché des 5 ans sera le 165e marché organisé depuis l’ouverture en 2020 avec près de 200 tonnes de produits vendus depuis 2020 (dont 70 tonnes en 2023). Plus de 750 000 € de chiffre d’affaire ont été générés depuis 2020 (270 000 € pour 2023). 58 paysans ou artisans ont participé à au moins 1 marché depuis 2020. En 2024 : 27 producteurs ou artisans se relaieront sur la saison. Les producteurs exercent dans un rayon de 45 km autour de Marseille depuis 2020.

Magazine

Châteauform’ Longchamp, le nouveau spot (très) haut de gamme pour séminaires d’entreprises

Châteauform' Longchamp

C’est assurément l’une des adresses parmi les plus privées et confidentielles de la ville. Pas de place ici pour le grand public, seules les entreprises et leur personnel, notamment leurs cadres, y ont droit de cité en mode calme et feutré. Sur un boulevard Longchamp décidément en pleine reconquête, la rénovation de ces trois hôtels particuliers a pris 18 mois. Un exploit de rapidité à la vue de ce magnifique ensemble de 3000 mètres carrés, aujourd’hui fusionné, que ses responsables présentent comme « maison d’hôtes du séminaire ». La marque Chateauform’, à laquelle appartient le 44, boulevard Longchamp, née en 1996, propose aux entreprises d’organiser leurs séminaires ;  tout y est pensé pour leur faciliter la vie et faire de cette « expérience », un moment inoubliable et confortable. Châteauform’ Longchamp

Châteauform’ Marseille-Longchamp a été pensé par ses instigateurs comme un lieu de vie propice à l’échange, à la créativité et à la prise de décision. Les espaces de travail sont aménagés en 10 salles de travail multi formats de 20 à 85 m2 dotés de tous les équipements de dernière génération : paper boards numeriques, écrans videos, connexions web etc. Un étage est également privatisable comprenant 2 salles de travail et un espace cocktail avec une vue sur le jardin  privé. Cerise sur le gâteau : le concept propose à ses hôtes du boulevard Longchamp de séjourner sur place dans l’une de ses 51 chambres aux ambiances différentes.

Décors somptueux
Longtemps propriété d’une lignée de
riches industriels, dont les Fournier-Ferrier (savons, huiles, bougies Le Chat), cet hôtel particulier a fait l’objet d’une exceptionnelle rénovation et remise en valeur ; il se distingue par ses salons parquetés aux plafonds ouvragés et ses verrières d’époque. Pour favoriser les échanges pendant les moments informels, la maison mêle donc orientalisme des époques Empire et Art Déco avec des motifs géométriques, des bois exotiques, un hall majestueux en polychromie de marbres, et du mobilier de style néo-classique mais de facture contemporaine.

Châteauform' Longchamp
« Créer et faire vivre des lieux entièrement dédiés aux réunions et séminaires d’entreprise travail et détente se mélangent en harmonie pour se donner le temps de la réflexion »
Tout comme l’accès aux espaces de travail est privé, la fréquentation du restaurant reste l’apanage des entreprises locataires. En cuisine, Grégory Cabaz, chef trentenaire aux influences martiniquaises et libanaises, propose une formule buffet au déjeuner et un menu unique le soir, servi à l’assiette en mode restaurant. Le buffet permet de manger rapidement et évite des temps d’attente entre la commande et le service, un mode de restauration plébiscité par les hôtes. La formule étant réservée à l’accueil des entreprises, le Châteauform’ Longchamp ouvre ses portes exclusivement du lundi au vendredi. Les « talents », nom donné au personnel, profitent donc de leur wek-end, un cas de figure rare et très recherché dans les métiers de l’hôtellerie et restauration.

Le Châteauform’ Longchamp propose, outre ses espaces de travail, des espaces de détente destinés à nourrir la réflexion comme le billard qui a été déménagé du château de Guermantes, cher à Marcel Proust. Un hammam, des tatamis de repos baignés de « radiations » d’ondes positives émanant d’un mur de blocs de sel, une table de ping-pong et un accès, quasiment partout, à des viennoiseries, gâteaux secs, bonbons, cafés et boissons diverses surlignent le souci apporté au confort des hôtes.
Marseille dispose désormais d’une adresse figurant dans ce réseau de 61 maisons, châteaux et bastides, disséminés en France bien sûr, mais également en Espagne, Italie, Allemagne, Belgique, Suisse et Pays-Bas.

Châteauform’ Longchamp, 44, boulevard Longchamp, Marseille 1er. Infos et contacts ici.

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.