Magazine

Il quitte Pépé et retourne chez Mémé, c’est le grand retour de Jéjé Barbu

chez méméIl y a des matins qu’il faudrait oublier. Comme celui du 5 juin dernier. Jérôme Benoît conduit son scooter. La ville, le trafic, un instant de fragilité et c’est l’accident. Alité et souffrant, Jéjé compte les jours, les semaines, les mois avec toujours cette lancinante douleur qui le cloue au lit : “J’en ai encore pour 9 mois”, annonce-t-il non sans exaspération. Un accident n’arrive jamais au bon moment, Jéjé a ouvert son deuxième restaurant, chez Pépé, deux mois plus tôt, en avril. “C’est la vie, j’ai eu le sentiment que tout allait mal” confesse le cuisinier pourtant d’un naturel enjoué et optimiste. Septembre 2017, ce sera la rentrée aussi pour Jéjé Barbu qui a donc pris la décision de revenir chez Mémé, de revenir animer cette table du boulevard Longchamp. “Pour être franc, je ne pensais pas rester chez Pépé, il y avait trop de choses qui ne me convenaient pas au cours Julien, poursuit Jéjé. J’ai donc décidé de laisser le restaurant à mon associé Tanguy Bacrot et moi je garde Mémé. C’est un resto qui me ressemble, c’est une adresse très affective. Lorsque j’ai eu mon accident, j’ai délocalisé le personnel chez Pépé et là, tout va rentrer dans l’ordre”.

jéjé barbuChez Mémé va donc reprendre le chemin des écoliers : “On va revenir aux fondamentaux avec un cuisinier et un serveur, la carte va changer et s’articuler sur des propositions très contemporaines qui vont contraster avec des plats de grand-mère”, détaille Jéjé. Les plats seront présentés à l’assiette, en cocotte, à la poêle à table mais aussi sur des lits de mousse et dans des contenants tous plus originaux les uns que les autres, “je veux être décalé et inattendu” assure le Barbu… “Je ne serai pas là au déjeuner mais serai présent tous les soirs et je travaillerai en béquilles, annonce le créateur de Chez Mémé. On conservera le menu présenté à la commande qui changera tous les jours, comme avant” ; les autres fondamentaux seront conservés comme les plats de saisons, les cuissons minute et le pain garanti maison “parce que je ne veux pas proposer les mêmes pains, aussi bons fussent-ils, que partout ailleurs”.

Le second, “mon petit Eliott“, fidèle d’entre les fidèles depuis le Clandestino, sera de la fête : “J’aime travailler avec les gens que je connais” dit Jéjé. Romain, serveur transfuge de la Dame Noir, conduira la salle, “la nouvelle équipe devra me porter” s’amuse le chef encore blessé. Côté vins, 50% de vins nature et des vins conventionnels de qualité complèteront l’offre. Dès cette semaine, Chez Mémé va retrouver l’âme de ses premiers jours. Bon retour à la maison !

Chez Mémé, 84, bd Longchamp, Marseille 1er ; résas au 07 81 02 21 47. Formule déjeuner 19 € – dîner 39 et 48 €.

Vite lu

Saint-Tropez Homer Lobster ouvre en mai sa première adresse à Saint-Tropez. Avec un titre de champion du monde de lobster rolls décroché en 2018 aux  USA et deux adresses à Paris l’enseigne va tenter de séduire le golfe de Saint-Tropez. A goûter : le homard ou crabe de nos côtes, assaisonnement précis et une généreuse brioche artisanale, croustillante mais légère comme un nuage, élaborée spécialement pour Homer Lobster avec la complicité du boulanger Meilleur Ouvrier de France Thierry Racoillet. A tester aussi, des recettes parfaitement cuisinées : l’indétrônable classic, le Connecticut au beurre citronné et assaisonné d’un mélange d’épices secrètes ou la version miso-yuzu très fraîche. Cet été, la marque proposera en exclusivité un étonnant lobster roll et un grilled cheese surmonté de caviar impérial de Sologne de la Maison nordique, au grains brun-noirs et aux notes douces et onctueuses ; un produit d’exception issu de l’esturgeon Baeri et produit en France. Une adresse : 9, quai Jean-Jaurès, 83990 Saint-Tropez.

Sauve ton resto (Bouches-du-Rhône) La tournée de soutien aux restaurants contraints à la fermeture, initiée par le département des Bouches-du-Rhône et la Métropole Aix-Marseille-Provence, fait escale dans votre commune. A Aix-en Provence, place de a Rotonde de 11h à 17h, les 4, 11, 20 et 25 mai. A Port-Saint-Louis-du-Rhône, place Gambetta, de 9h à 12h, le 5 mai. Aux Saintes-Maries-de-la-Mer, sur le parvis de l’hôtel de ville de 9h à 14h30, les 6, 21 et 28 mai. A Gardanne, cours de la République de 10h à 14h, le 7 mai. A Sausset-les-Pins, parking les Girelles, avenue du général Leclerc de 10h à 14h, les 8, 22, 23 et 24 mai. A Pélissanne, parking Lakuma, entrée du marché de 10h à 14h, le 9 mai. A Auriol, cours du 4-Septembre de 8h à 13h30, le 15 mai. A Marseille, sur le parvis de l’hôtel du Département à Saint-Just, le 18 mai. A Salon-de-Provence, cours Carnot de 10h à 14h, le 26 mai. A Berre-l’Etang, les 29 et 30 mai. Pour tout savoir sur les chefs participant à l’opération, rendez-vous sur le site dédié qui présente les chefs et leur menu, date par date. A réserver avant de venir chercher votre repas sur place.

Abonnez-vous à notre newsletter