Restaurants en Provence

Chez Papa poule, le charme d’une basse-cour en pleine rue Breteuil

papa poule rue breteuil Grand PastisLe logo de leur resto a la physionomie d’un pliage japonais mais qu’on ne s’y trompe pas : c’est bien ici de cuisine paysanne qu’il s’agit. Une cuisine de terroir, une carte qui respire la campagne et les valeurs sûres, de celles qui mettent du baume au coeur lorsqu’avec l’estomac dans les talons, on pousse la porte de ce restaurant ouvert le 27 juin dernier seulement. « C’est Yann qui a eu l’idée de ce concept entièrement tourné sur la volaille, explique son épouse Sigolène. On y cuisine poule, canard, pintade, caille, palombe, oeuf et même du lapin car ce dernier, en cuisine, est considéré comme appartenant à la volaille ». « Nous habitons à une centaine de mètres d’ici, enchaîne Yann. C’est un quartier animé, avec une jolie clientèle, on a eu un coup de foudre pour ce local et l’occasion a fait le larron ».
Si Yann et Sigolène Moulin ont demandé à Maud, une amie architecte, de leur donner un précieux coup de main pour l’agencement, ils revendiquent, en revanche, le choix des carrelages, meubles, tissus qui signent le décor de ce resto urbain sympa, reflétant les valeurs de cette ancienne professionnelle de la communication et de ce cuisinier de métier : « Nous travaillons avec des produits locaux et raisonnés, confessent-ils en choeur. Nos Bières du Luberon sont fabriquées à Pertuis, les poulets fermiers arrivent d’Aubagne et le safran de Cotignac, dans le Var » énumèrent-ils. Chaque jour, une recette cocorico, une recette globe-trotter et un plat du jour animent une carte concise entièrement revendiquée maison : pintade rôtie-coulis de poivron pommes de terre grenaille et courgettes confites, filets de canard laqués riz basmati, coquelet pané sauce diable, crème mascarpone framboises, crème choco, tarte amandine abricots… Il y a l’embarras du choix. « Nous servons sur place et livrons à domicile, nous restons fermés le soir mais à la rentrée, il est fort probable que nous ouvrions en soirée » raconte Sigolène Moulin. Voilà qui animera plus encore la rue Breteuil.

Chez Papa poule, 68, rue Breteuil, Marseille 6e arr. ; réservations au 04 86 95 99 16. Formules déjeuner 10 – 13,50 – 15 et 18,50 €.

Ajouter un commentaire…

Click here to post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Arles

► Céline la camarguaise. Elle s’est fait connaître en chantant les charmes du nomadisme en cuisine mais, finalement, Céline Pham a posé ses valises à Arles, l’été dernier. Suivant à la lettre les conseils de l’ami Armand Arnal qui lui a conseillé l’adresse, face à l’hôtel Voltaire, la cuisinière a jeté son dévolu sur une ancienne chapelle de 1224, ouvrant sa cuisine sur la salle. Fini le pop-uping et les restos éphémères : bistrot à la mi-journée, Inari se fait bistronomique en soirée. En référence à la déesse japonaise du riz et de la fertilité, Inari sert une cuisine inspirée des origines vietnamiennes de Céline. Thon rouge de ligne, aji verde, riz de Camargue soufflé, cébettes, shiso rouge, matcha et huile de sésame expliquent son succès.
Inari, 16, place Voltaire, 13200 Arles ; 09 82 27 28 33. Déjeuner 21, 35 et 41 € ; soirée, 51 €.

Var

Automne des Gourmands.- Le samedi 8 octobre, la 7e édition du festival sera parrainée par Pascal Barandoni, vainqueur d’Objectif Top Chef et chef au Mas du Lingousto. Cette journée mettra à l’honneur la saisonnalité, le terroir local et la découverte du goût. Rendez-vous esplanade Charles De Gaulle où seront installés la cuisine des chefs, le Bar des Gourmands et le marché de producteurs et artisans. L’après-midi, la cuisine accueillera Magali Armando,chef à domicile, et Guillaume Lecomte, chef chez Olives & Beurre Salé à Sanary-sur-Mer. A ne pas manquer non plus, de 10h à 13h, des ateliers peinture avec des ingrédients de cuisine animé par « Avec les mains » (3-6 ans). De 10h à 17h, ateliers sur le recyclage alimentaire et la confection de pâtes de fruits. Toute la journée, commerçants, producteurs et artisans proposeront leurs produits du terroir à savourer sur place ou à emporter. Au déjeuner, les visiteurs savoureront leurs trouvailles à l’espace pique-nique ou dans les restaurants du village.
Samedi 8 octobre 2022 de 10h à 18h au Beausset dans le Var, accès gratuit, infos au 04 94 90 55 10.

Abonne-toi à la newsletter

Suis-nous sur les réseaux

Marseille

Une mozzarella 100% marseillaise.-  La Laiterie marseillaise reste fidèle à sa vocation pédagogique visant à voir et comprendre comment on fabrique des produits laitiers. Aussi, la boutique s’est-elle dotée d’un laboratoire visible depuis une grande baie vitrée. Nouveauté de la rentrée, la Laitterie lance des ateliers de fabrication de mozzarella et burrata pour adultes. À travers la fabrication de ces deux fromages, toutes les étapes de la transformation fromagère seront abordées et réalisées par les participants. Audelà de l’aspect ludique, c’est une vraie acquisition de savoirfaire qui est proposée : après ces 2 heures d’atelier, chacun repartira avec ses réalisations et un livret récapitulatif. Inscription sur le site web de la Laiterie Marseillaise ou se rendre en boutique !

www.lalaiteriemarseillaise.fr Tarif : 55 € par personne.