Restaurants en Provence

Chez Papa poule, le charme d’une basse-cour en pleine rue Breteuil

papa poule rue breteuil Grand PastisLe logo de leur resto a la physionomie d’un pliage japonais mais qu’on ne s’y trompe pas : c’est bien ici de cuisine paysanne qu’il s’agit. Une cuisine de terroir, une carte qui respire la campagne et les valeurs sûres, de celles qui mettent du baume au coeur lorsqu’avec l’estomac dans les talons, on pousse la porte de ce restaurant ouvert le 27 juin dernier seulement. “C’est Yann qui a eu l’idée de ce concept entièrement tourné sur la volaille, explique son épouse Sigolène. On y cuisine poule, canard, pintade, caille, palombe, oeuf et même du lapin car ce dernier, en cuisine, est considéré comme appartenant à la volaille”. “Nous habitons à une centaine de mètres d’ici, enchaîne Yann. C’est un quartier animé, avec une jolie clientèle, on a eu un coup de foudre pour ce local et l’occasion a fait le larron”.
Si Yann et Sigolène Moulin ont demandé à Maud, une amie architecte, de leur donner un précieux coup de main pour l’agencement, ils revendiquent, en revanche, le choix des carrelages, meubles, tissus qui signent le décor de ce resto urbain sympa, reflétant les valeurs de cette ancienne professionnelle de la communication et de ce cuisinier de métier : “Nous travaillons avec des produits locaux et raisonnés, confessent-ils en choeur. Nos Bières du Luberon sont fabriquées à Pertuis, les poulets fermiers arrivent d’Aubagne et le safran de Cotignac, dans le Var” énumèrent-ils. Chaque jour, une recette cocorico, une recette globe-trotter et un plat du jour animent une carte concise entièrement revendiquée maison : pintade rôtie-coulis de poivron pommes de terre grenaille et courgettes confites, filets de canard laqués riz basmati, coquelet pané sauce diable, crème mascarpone framboises, crème choco, tarte amandine abricots… Il y a l’embarras du choix. “Nous servons sur place et livrons à domicile, nous restons fermés le soir mais à la rentrée, il est fort probable que nous ouvrions en soirée” raconte Sigolène Moulin. Voilà qui animera plus encore la rue Breteuil.

Chez Papa poule, 68, rue Breteuil, Marseille 6e arr. ; réservations au 04 86 95 99 16. Formules déjeuner 10 – 13,50 – 15 et 18,50 €.

Ajouter un commentaire…

Click here to post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suis-nous sur les réseaux

Vite lu

Vin cuit au Mas de Cadenet. Maud Negrel et toute la famille vous invitent à un apéritif convivial et gourmand autour des vins du domaine le samedi 4 décembre à partir de 10h30. Le caveau sera spécialement ouvert toute la journée. À cette occasion, une remise exceptionnelle de 15% sur toutes les cuvées et l’incontournable vin cuit du domaine sera proposée. Infos au  04 42 29 21 59.

► Le food truck de Marseille Provence gastronomie reprend la route pour une tournée solidaire du 26 novembre au 23 décembre. Le food truck fera étapes dans une dizaine de villes et villages du 13 avec, à son bord, un chef sélectionné par la commune hôte. Dans un esprit de solidarité et de partage, les chefs cuisineront et vendront une soupe de leur inspiration et tous les bénéfices de la vente seront reversés à une association caritative locale. Provence Tourisme, organisme en charge de la promotion touristique du 13, prouve-là son engagement et son soutien auprès des professionnels de la gastronomie et des associations pour un tourisme résolument positif. Quelques dates : vendredi 10 décembre à La Ciotat de 18h à 20h . Lundi 20 décembre à Mollégès de 19h à 22h ; mardi 21 décembre à Aix de 11h à 14h et jeudi 23 décembre à Aix de 11h à 14 heures. Infos sur le site dédié ici.

Menu de Noël à Hyères. Les restaurants ouverts les 24 et 25 décembre étant rares, signalons celui de l’hôtel de la Mer et du chef Tom Cariano à Hyères (83). Ce dernier propose pour le 24 au soir et le 25 au déjeuner, une formule à 88 € par personne (hors boissons) composée d’un velouté de courge-noisettes torréfiées et coupe de champagne Moët & Chandon, un ensemble terrine de foie gras-huîtres fraîches et gratinées au poireau et champagne-poisson gravlax, un poulet de Bresse farci aux champignons et sauce truffe, une sélection de fromages et la traditionnelle bûche. Infos et réservations au 04 94 66 41 81.

Sam Kitchen au Montevideo. Jusqu’au 10 décembre, Sam nous propose une carte bistrot-ripailles : soupe du jour, oeuf cocotte-foie gras, confit de canard pommes paillasson, saucisse-gratin de chou fleur, alouettes sans tête, baba au rhum et crème caramel sont proposés les mercredis, jeudis et vendredis avec une carte de cocktails. Et le dimanche 28 novembre, c’est jour de brunch. Entrées de 6 à 9 €, plats de 10 à 14 € et desserts à 4 €. Réservations par SMS 07 57 09 47 92. Le Montevideo, 3, impasse Montevideo, 6e arr. Parking Q-Park Breteuil.

100% truffes à La Benvengudo. Le temps d’un week-end aux Baux-de-Provence, du jeudi 16 au dimanche 19 décembre, La Benvengudo propose une expérience unique et immersive autour de la truffe. Au programme : dégustation de vins en présence du vigneron, participation à un cavage (récolte de truffes) et déjeuner chez le producteur de truffes, démonstration culinaire avec la chef Julie Chaix sur le thème de la tuber melanosporum… A partir de 668, 58 € par personne, infos au 04 90 54 32 54.

► Un Noël à l’accent provençal. L’hôtel La Benvengudo (Baux-de-Provence) fête Noël et le réveillon de la Saint-Sylvestre avec ses clients. La tradition des treize desserts de Noël ne sera pas oubliée, ils seront servis au coin du feu de cheminée le soir du réveillon de Noël. Ces deux formules (à personnaliser) comprennent deux nuits en chambre double et une flexibilité des dates : du 23 au 25 ou du 24 au 26 décembre et du 30 décembre au 1er janvier ou du 31 décembre au 2 janvier. Formule de Noël à partir de 329,50 € par personne. Formule Saint-Sylvestre à partir de 359,50 € par personne. Infos au 04 90 54 32 54.