Magazine

Claire et Julien Drouot en leur nouveau restaurant éphémère de Saint-Etienne-du-Grès

Claire et Julien DrouotLa Maison Drouot à Saint-Rémy-de-Provence a été vendue le 10 décembre dernier. Claire et Julien Drouot ont fait leurs valises, sont partis en voyage loin, très loin, photographier les grafs sur les murs de Montevideo. Sur le continent sud-américain, ils sont allés chercher l’inspiration, l’envie de (re)donner du plaisir à une clientèle de fidèles, des clients souvent devenus amis en quête d’une alimentation responsable, intelligente, parfois engagée et toujours sensible. “Nous ne sommes pas partis bien loin, à Saint-Etienne-du-Grès, sourit Julien. Dans une poissonnerie, on a installé un restaurant éphémère”. Et comme toujours, la magie opère : cuisine de tapas, guinguette aux influences écrites à la craie sur une ardoise, le cuisinier promet “une majorité de produits de la mer mais pas que… Des beignets d’algues, des calmars à la plancha et au chorizo, de la poutargue, une sobresade de mallorca grillée au miel”… Le couple a voulu “un resto pour attendre, on n’aurait pas pu rester en vacances aussi longtemps, c’est un resto pour la durée des travaux”, expliquent-ils.
Mais de quels travaux parlent-ils ? “Nous resterons à Saint-Etienne-du-Grès jusqu’au mois d’octobre, ensuite nous partirons à Maussane-les-Alpilles. Nous avons investi une maison dans laquelle nous aménagerons un petit resto d’une dizaine de couverts et un service au comptoir. On aménagera aussi 3 chambres dans un esprit maison d’hôtes”.
Pour l’heure, on se régale de produits ultra-frais garantis provenant de la criée du Grau-du-Roi : “Tout est en fraîcheur et nous affichons complet à chaque service” se réjouit Julien. Au vu de leur nouveau succès, les Drouot ont revu leur copie pour leur future adresse de Maussane : ” L’engoument pour ces tapas cuisinés nous étonne, aussi on réfléchit à une nouvelle forme de restauration plus heureuse, spontanée et conviviale que l’offre actuelle”. Conscients également que les attentes des amateurs et des nouvelles générations ont évolué, Claire et Julien Drouot revendiquent plus que jamais “une cuisine à prix normaux pour se faire plaisir et pour rire”. Une vague de fraîcheur !

La Maison Drouot, 1, avenue des Arênes, 13013 à Saint-Etienne-du-Grès. Infos au 06 61 07 38 54.
A l’ardoise, environ 30-35 euros.

Vite lu

Les Grandes Tables à lire ! Les grandes Tables (réseau de restaurants à Marseille, Calais, Clermont-Ferrand) viennent d’éditer un livret titré 10+4. Ce 10+4 relate les trois dernières années  marseillaises d’aventures culinaires et artistiques qui s‘inscrivent dans la continuité de cette entreprise initiée en 2006 : raconter les cuisines dans leurs diversités et leurs actualités.
À Marseille à la Friche Belle-de-Mai, à La Criée Théâtre national et au Zef-scène nationale, à Calais au Channel-scène nationale et enfin à Clermont-Ferrand à La Comédie-scène nationale, les grandes Tables dialoguent avec les lieux culturels où elles sont installées et avec leurs territoires. Elles y conduisent des projets culinaires et y inscrivent la cuisine comme une discipline artistique à part entière, qui s’épanouit dans les conversations avec les autres arts. Ce 10+4 vous permettra tout à la fois de découvrir cette belle enseigne et tout ce que ses équipes ont fait toutes ces années avec la très modeste participation du Grand Pastis. A télécharger ici.

jeremy julien au Culti

Le Matière Brut investit le Culti C’est l’un des événements annoncés de l’été prochain : l’équipe du Matière Brut, conduite par Jérémy Julien, annonce son arrivée au sein même du bar-tabac du Roucas-Blanc (Marseille, 7e arr). Avec un vaste jardin, le Culti jouit d’un magnifique espace pour servir déjeuner et dîners dans une ambiance cool comme les aime Jérémy et en totale adéquation avec son répertoire culinaire. On vous en parle dès que la réouverture des restaurants (au moins des terrasses) sera effective.

Cassis, les volets rouges certifiés vert Arnaud et Cédric sont fiers et heureux d’annoncer le changement d’identité de leur maison : l’hôtel du Joli Bois devient l’hôtel les Volets Rouges – Cassis. Le duo a a profité de l’hiver pour se livrer à de nombreuses rénovations “afin de vous apporter toujours plus de confort, de quiétude dans notre bulle de nature au cœur du parc national des calanques, assurent-ils. Et d’ajouter : – Nous venons d’être certifiés par l’écolabel international Clef Verte, ce qui fait de nous le premier hôtel de Cassis à recevoir un écolabel”. Hôtel Les Volets Rouges – Cassis, D559 – route de la Gineste, 13260 Cassis ; infos au 04 42 01 02 68.