Magazine

Pour Clément Higgins, cet été sera glacé !

Premières chaleurs et premiers bonheurs pour les amateurs de douceurs avec la perspective des desserts glacés qui se profile. Dans cette optique, Clément Higgins et Aurélie Poletto, fondateurs de la pâtisserie les Bricoleurs de Douceurs ont décidé d’élargir leur carte afin d’y ajouter des “parfaits revisités à la façon d’un magnum”. Parfum noisette, vanille, framboise, exotique, yaourt-citron… Chacun bâtonnet est enrobé par une coque en chocolat blanc ou au lait. « L’an dernier on a commencé à faire quelques glaces deux semaines avant notre fermeture estivale et elles ont eu beaucoup de succès. Cette année nous voulons plus exploiter cette idée qui semble plaire aux clients”. Mais le chef d’orchestre des Bricoleurs de Douceurs compte également sur cette chaude saison pour jongler avec les saveurs fruitées. Revisite du roulé à la fraise, création d’un gâteaux à l’abricot, aux amandes et à la fleur d’oranger… L’été de Clément Higgins s’annonce sucré et acidulé.

202 chemin du vallon de l’Oriol, Marseille 7e ; infos au 09 86 35 23 92.

Clément HigginsLe principal trait de votre caractère ?
Angoissé. Je me mets beaucoup de pression par rapport à mon travail.

Ce que vous appréciez le plus chez vos amis ?
Leur bienveillance.

Votre occupation préférée ?
J’aime beaucoup faire du bodyboard.

Ce qui vous différencie des autres pâtissiers ?
L’amour que je donne dans les gâteaux. Ce n’est pas contre eux que je dis ça mais je pense tout le temps à mon travail et à mes pâtisseries.

Votre rêve du bonheur ?
Faire des gâteaux sans devoir penser aux dépenses et aux coûts de l’entreprise.

Votre plus grande fierté ?
Avoir réussi avec l’aide de ma compagne Aurélie à construire notre vie professionnelle et notre vie de famille.

Quel serait votre plus grand malheur ?
Devoir changer de métier.

Votre plus grande déception ?
Je n’ai pas vraiment eu de grande déception, mais la plus récente est de ne pas avoir réussi à me qualifier au concours du Meilleur pâtissier.

La couleur que vous préférez ?
Le bleu.

Mes héros de fiction préférés ?
Je me reconnais beaucoup dans Jon Snow de “Game of Thrones”. Un personnage très torturé du fait de ses obligations. Il veut faire le bien tout autour de lui.

Votre compositeur préféré ?
Renaud. Je trouve ce personnage fascinant.

Vos héros dans la vie réelle ?
J’admire le travail de plusieurs grands pâtissiers comme Philippe Conticini, Claire Damon ou encore Jacques Genin car ils ont du succès sans avoir à se travestir.

Ce que vous détestez par-dessus tout ?
La lâcheté, c’est le pire des défauts.

Avez-vous une devise ?
Amour, passion, respect. C’est ce qui est nécessaire dans la pâtisserie.

Recueilli par Axel Gède / photo A.G.

Infos express

Brunches du dimanche À partir du 27 septembre, et jusqu’à la fin de l’année, La Benvengudo propose aux gourmands (et aux lève-tard) un brunch concocté par la chef Julie Chaix. Sous forme de buffet, les hôtes disposeront d’une sélection de mets salés et sucrés, cuisinés à partir de produits locaux et de saison. Une pause gourmande parfaite avant de partir se balader dans le village des Baux-de-Provence. Brunch servi tous les dimanches de 11h30 à 15h, prix : 49 € par personne. Infos au 04 90 54 32 54.

Glenn Viel, chef du restaurant l’Oustau de Baumanière, aux Baux-de-Provence, a été élu « chef de l’année 2020 » par ses pairs à l’occasion de la 34e édition des Trophées du magazine Le Chef ce lundi 21 septembre. Né en janvier 1980 dans une famille de militaires, son aventure à Baumanière a démarré en 2015 quand Jean-André Charial, le propriétaire, l’a appelé pour redonner vie à ce restaurant mythique. Dès son arrivée, Glenn Viel a mis en place une cuisine écoresponsable avec le développement d’un potager bio, de ruches ainsi qu’une ferme pédagogique. En janvier 2020, il décroche sa 3e étoile. Il est aussi distingué au titre de la “gastronomie durable”, lancé par le guide rouge qui honore les restaurants ayant une démarche écoresponsable. Côté pâtisserie, c’est Brandon Dehan du même restaurant qui est distingué. Originaire de Noyon dans l’Oise, il avait été désigné jeune chef pâtissier de l’année en 2019 par le guide Gault et Millau. Ce sont les chefs référencés dans le Guide Michelin qui votent chaque année pour élire les meilleurs de la profession lors de cette 34e édition des Trophées du magazine Le Chef, seule élection des professionnels de la gastronomie française par leurs pairs.

Samedi 10 octobre « Plus beau village de France » du nord Vaucluse, Séguret organise toute la journée, une dégustation des vins du village, une découverte de nombreux artistes et créateurs du village, une découverte de boulange à l’ancienne avec démonstration en direct (confection de pains, de brioches et de tartes au sucre à l’ancienne dans le four banal du village). A 10 h, accueil au portail de la Bise pour la remise du programme de la journée. À 10 h, 11 h, 15 h et 18 h : visites guidées du village médiéval au départ du portail de la Bise. Durée environ 1h (3 € par adulte et gratuit pour les mineurs).
10 h 30 et 15 h 30 : atelier « la vie des Abeilles » suivi d’une dégustation des miels bio de Jérôme Busato au château Cohola à Sablet. A 11 h et 16 h : atelier « les 3 goûts de l’huile d’olive en Provence » à l’atelier les 3 Souquets à Séguret.  12 h : dégustation des bières artisanales de Jean-Pierre Meffre de Chante-Grenouille. A 16 h 30 : cooking show sur le thème des Traditions de Séguret avec présentation de plusieurs mini recettes (au restaurant Le Mesclun – durée 1 h, gratuit, 20 personnes max). 17 h 30 : petit historique sur le métier de santonnier avec explication des différentes étapes de création artisanale d’un santon avec Denis Voeux. Plus d’informations au 04 90 46 91 06.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Abonnez-vous à notre newsletter