Brignoles

La Foire de Brignoles dédie un week-end complet à la gastronomie, samedi 20 avril et dimanche 21 avril prochain. Durant deux jours, des chefs se succèderont en cuisine pour mettre à l’honneur le terroir, la filière ovine varoise, la pâtisserie et les Vins de Provence. Julien Tosello, Benoît Witz, Pascal Barandoni, Nicolas Pierantoni ont déjà confirmé leur participation. Recettes autour de l’agneau, démonstrations à 4 mains où les chefs déclineront un produit de saison en version salée et sucrée, astuces pour pâtisser vegan mais avec gourmandise, recettes pour composer un apéro provençal de qualité et accords mets et vins seront commentés par un oenologue en partenariat avec les Vins de Provence.
• Toutes les infos sur la foire de Brignoles, ici

Marseille

► Les réservations pour dîner sur l’île Degaby sont ouvertes. De mai à octobre, l’île Degaby accueille un restaurant et un bar éphémères, une première dans l’histoire séculaire de ce fortin construit pour une vedette de music-hall au début du XXe siècle. Le restaurant proposera tout l’été  une cuisine tournée vers la Méditerranée, faisant la part belle à la saison, aux producteurs et artisans de la région. Des plats signatures pourront être partagés accompagnés d’une carte de vins sélectionnés avec soin. La réservation est indispensable afin d’assurer le transport en bateau. La carte proposera 3 entrées, 3 plats et 3 desserts, ainsi que des plats signature pensés comme des pièces à partager.C’est Sébastien Dugast qui assurera la partition comestible.

Originaire de Nantes et après avoir bossé dans des restaurants étoilés, il fut un temps le chef de la SMA Stéréolux à Nantes où il a pu associer ses deux passions, la cuisine et la musique. Après avoir roulé sa bosse en Auqstralie et aux USA, il s’installe à Marseille en 2012 au côté de Gérald Passédat au Môle, au cœur du Mucem. Attaché aux techniques de la cuisine traditionnelle française, Sébastien Dugast cherche la simplicité dans le travail du produit rigoureusement choisi. La maîtrise des cuissons et des jus sont fondamentaux pour lui. En 2021, Sébastien Dugast co-crée Mensa avec Romain Nicoli. Ils accompagnent l’île Degaby depuis 2023 pour la création de son bar et de son restaurant.
• Pour réserver vos soirées, c’est ici.

► Ouverture de la citadelle le 4 mai Après avoir ouvert temporairement l’été dernier (elle était fermée au public depuis plus de 350 ans !), la citadelle autrement connue sous les noms de Fort Saint-Nicolas ou Fort d’Entrecasteaux, ouvre ses portes au grand public, et cette fois de façon pérenne. Cet été, de nombreux évènements attendront les visiteur : visites théâtralisées, concerts, escape games, accès aux jardins, le tout avec bar et  un restaurant qui seront dorénavant ouverts toute l’année.

Camille Gandolfo wanted. Mais où est passée Camille Gandolfo ? Depuis son départ du restaurant de l’hôtel des Bords de Mer, Camille Gandolfo ne répond à aucune sollicitation. Nul ne sait où elle est, ni ce qu’elle fait. Alors, pour calmer ceux qui s’inquiètent, sachez que Camille Gandolfo prendra la direction des cuisines de « la Marine des Goudes » rachetée par Paul Langlère (Sépia) et ses associés du Cécile, le sandwich club du quartier de Malmousque. Ouverture prévue début juin mais n’en parlez à personne, c’est confidentiel.

Suis-nous sur les réseaux

Magazine

Pour Clément Higgins, cet été sera glacé !

Premières chaleurs et premiers bonheurs pour les amateurs de douceurs avec la perspective des desserts glacés qui se profile. Dans cette optique, Clément Higgins et Aurélie Poletto, fondateurs de la pâtisserie les Bricoleurs de Douceurs ont décidé d’élargir leur carte afin d’y ajouter des « parfaits revisités à la façon d’un magnum ». Parfum noisette, vanille, framboise, exotique, yaourt-citron… Chacun bâtonnet est enrobé par une coque en chocolat blanc ou au lait. « L’an dernier on a commencé à faire quelques glaces deux semaines avant notre fermeture estivale et elles ont eu beaucoup de succès. Cette année nous voulons plus exploiter cette idée qui semble plaire aux clients ». Mais le chef d’orchestre des Bricoleurs de Douceurs compte également sur cette chaude saison pour jongler avec les saveurs fruitées. Revisite du roulé à la fraise, création d’un gâteaux à l’abricot, aux amandes et à la fleur d’oranger… L’été de Clément Higgins s’annonce sucré et acidulé.

202 chemin du vallon de l’Oriol, Marseille 7e ; infos au 09 86 35 23 92.

Clément HigginsLe principal trait de votre caractère ?
Angoissé. Je me mets beaucoup de pression par rapport à mon travail.

Ce que vous appréciez le plus chez vos amis ?
Leur bienveillance.

Votre occupation préférée ?
J’aime beaucoup faire du bodyboard.

Ce qui vous différencie des autres pâtissiers ?
L’amour que je donne dans les gâteaux. Ce n’est pas contre eux que je dis ça mais je pense tout le temps à mon travail et à mes pâtisseries.

Votre rêve du bonheur ?
Faire des gâteaux sans devoir penser aux dépenses et aux coûts de l’entreprise.

Votre plus grande fierté ?
Avoir réussi avec l’aide de ma compagne Aurélie à construire notre vie professionnelle et notre vie de famille.

Quel serait votre plus grand malheur ?
Devoir changer de métier.

Votre plus grande déception ?
Je n’ai pas vraiment eu de grande déception, mais la plus récente est de ne pas avoir réussi à me qualifier au concours du Meilleur pâtissier.

La couleur que vous préférez ?
Le bleu.

Mes héros de fiction préférés ?
Je me reconnais beaucoup dans Jon Snow de « Game of Thrones ». Un personnage très torturé du fait de ses obligations. Il veut faire le bien tout autour de lui.

Votre compositeur préféré ?
Renaud. Je trouve ce personnage fascinant.

Vos héros dans la vie réelle ?
J’admire le travail de plusieurs grands pâtissiers comme Philippe Conticini, Claire Damon ou encore Jacques Genin car ils ont du succès sans avoir à se travestir.

Ce que vous détestez par-dessus tout ?
La lâcheté, c’est le pire des défauts.

Avez-vous une devise ?
Amour, passion, respect. C’est ce qui est nécessaire dans la pâtisserie.

Recueilli par Axel Gède / photo A.G.